Il arrive un peu tard votre barrage anti FN, non ?

On applaudit bien fort le candidat en carton. 65% le premier jour, 59% au bout de 8 jours. Le type perd quasi d'1% par jour. Heureusement que le 2è tour est dans 4 jours sinon ça ne passait pas. 

Voilà ce qui arrive quand la mediocratie fait campagne contre Mélenchon durant toute la dernière semaine au lieu de faire campagne contre le FN, parce qu'il était là le fameux barrage. Il est bien beau ce réveil tardif, mais le FN n'est pas devenu dangereux après le 1er tour. Sans l'acharnement des médias sur Meluche et leur complaisance vis à vis du Fn, Melenchon serait face à Macron, gardons cela à l'esprit au lieu de participer à l'hystérie actuelle. 

Car voilà ce qui arrive quand cette médiocratie fait campagne pour un punching ball totalement creux pendant 1 an.

Le type n'est même pas foutu d'être solide face au FN et il a besoin d'un battage médiatique monumental pour passer. On ne parle plus que de cela, pas de son programme ultra libéral, bien évidemment. Et en prime on vient chercher les partisans du vote blanc pour corriger ce vote à la con...

Cela fait 6 mois que les médias alternatifs alertent l'opinion sur la faiblesse du candidat Macron, sur son fond libéral qu'il n'assume pas, sur sa soupe de programme, ses soutiens douteux, sur son marketing bidon et sur sa ligne de destruction de nos acquis. Qu'il soit banquier n'est même pas le problème. Le problème c'est sa volonté de détruire le social en France, le service public, privilégier les riches et les grandes entreprises, bref, donner un coup d'accélérateur à l'ultra libéralisme au moment même où il implose. Macron, c'est la continuité de la ligne Hollande en pire. Il faut se souvenir qu'Hollande nous disait qu'il était de gauche, que son ennemi c'était la finance. Il a appliqué un programme de droite que Sarkozy n'aurait même pas pu passer. Mais qu'est-ce qu'on peut attendre d'un type qui ne s'avoue ni de gauche ni de droite, sérieusement ? Pourquoi dit-on partout qu'il n'a pas de programme ? Pourquoi est-ce que dès qu'il parle, c'est pour aligner des mots et former de belles phrases, certes, mais des phrases vides ? Tout simplement parce que sa ligne n'est pas défendable s'il veut être élu. On le voit avec sa chute actuelle, il n'a rien pour se défendre à part des mesures qui lui feraient perdre des voix. Le type fréquente des gus qui annoncent tranquillement qu'il faut détricoter méthodiquement tous les acquis du CNR. C'est à dire ce qui a été arraché par les résistants à la sortie de la guerre. Pour préciser, il s'agit des 40h, la secu, le chômage, les retraites, le service public, la nationalisation de grandes entreprises, des banques... Ah ben non, ya plus, c'est l'extrême dr... Ah, non pardon, c'est Strauss Kahn qui a privatisé tout ça. Encore un type de gauche pas dangereux... Je me demande bien si la crise de 2008 aurait eu le même impact avec des banques nationales, mais bon, la gauche c'est cool. 

Bref, pour en revenir à Macron, il a du bol pour le moment car dans cette campagne, Lepen a l'air de taper dans son terrain, celui de l'image, de l'évènement marketing et du creux, et Macron est meilleur dans ce domaine. Mais j'ai peur qu'elle attaque sur les mesures, sur le programme, et si elle le fait, notamment durant le débat, on peut assister à un carnage, et c'est là qu'on va regretter un Mélenchon ou même un Fillon (c'est tout de même triste d'en arriver à regretter Fillon), qui ont des lignes claires et fermement défendues. Espérons qu'ils s'en tiennent aux habituels enfantillages de surface de leurs supers équipes de market politique. 

 

Quant au vote blanc, c'est bel et bien un vote responsable. Ce qui nourrit le FN, c'est le racisme, certes, mais il n'y a pas 20% de racistes en France, loin de là. La cause des 20% de FN, c'est en grande partie le libéralisme et le profond sentiment d'injustice qu'il provoque. Ce n'est pas pour rien si le vote FN se retrouve surtout dans les couches populaires, sévèrement touchées par ces inégalités. Macron est l'incarnation de ces inégalités et on s'étonne que tant de gens s'apprêtent à voter FN ou blanc. Et ce n'est pas qu'en France, c'est général. Dans de nombreux pays des extrémistes passent car le libéralisme sévit avec la même violence. Si l'on cherche un point commun entre ces pays, il est bien là, et pas ailleurs. On entend ici et là que ce deuxième tour consiste à élire Lepen maintenant ou élire Lepen dans 5 ans. Et c'est partiellement vrai car durant ces 5 ans, Macron veut alimenter ce qui fait monter le FN, à savoir creuser une tranchée entre une minorité de riches et une part grandissante de pauvres. Voilà pourquoi il est tout aussi impossible pour certains de voter Macron que Lepen. Parce qu'il ne fait qu'empirer les choses et propulser un FN encore plus puissant dans 5 ans. Cela fait des décennies qu'ils jouent avec le feu de l'épouvantail Fn, au lieu de le réduire à néant comme tout citoyen responsable le ferait. Forçement ils commencent à se bruler les doigts ces abrutis. 

 

Il y a néanmoins quelque chose de positif là-dedans. C'est que Macron va passer, car oui c'est ce qu'on souhaite au fond, mais il passera sans légitimité, sans poids politique, car passer de justesse face au FN, franchement, est-ce bien sérieux ? C'est à cela que sert le vote blanc lors de ce 2ème tour. Qu'il n'ait aucune légitimité. Et c'est pourquoi je voterai blanc. 

Ce battage contre les abstentionnistes et ceux qui vont voter blanc n'est qu'une manière de lui donner cette légitimité qu'il ne mérite pas. Et il n'est pas plus irresponsable de voter blanc que de lui donner une voix. Le barrage au FN, c'est avant qu'il fallait le faire, et il n'a pas été fait. On nous disait que les jeunes et les ouvriers allaient massivement voter FN, ils ont voté France insoumise. Il était là le vrai barrage, que les choses soient bien claires, on ne le répetera jamais assez. 

Parce qu'il y a une échéance proche : les législatives. Et c'est là qu'il va falloir faire barrage au FN, en faisant barrage à Macron.  Mais il s'agit de ne pas répéter la même erreur. Il s'agit de ne pas voter pour ce qui alimente le vote FN, cette fois-ci.

 

Je suis convaincu qu'aucun changement positif majeur ne se fera par les urnes, depuis le temps ça se saurait. Mais il y a un mouvement qui semble aller dans le bon sens, un mouvement qui parle d'humain, d'égalité, d'écologie, qui semble se soucier des classes populaires, qui propose de donner enfin du poids au peuple. On entend partout que ce programme ruinerait la France. C'est un programme défendu par de nombreux économistes, notamment par les économistes atterrés, qui ne sont pas moins nombreux mais simplement moins représentés dans les médias mainstream. C'est un programme plébiscité par de nombreuses ONG, associations, patrons de PME, philosophes, intellectuels. Il faut arrêter de croire la minorité d'économistes médiatiques qui sont simplement sur-représentés.

 

On a le choix entre 3 grandes lignes aujourd'hui :

La France Insoumise, avec son programme soi-disant ruineux.

La politique actuelle défendue par la majorité des partis, en plus ou moins extrême. Sachant qu'elle est appliquée depuis plus de 60 ans, et on voit bien qu'elle n'est pas viable, pas besoin de se demander si elle est ruineuse ou non, elle l'est pour 80% de la population.

Le FN, qui en gros désigne avec haine l'immigré comme responsable du chômage et l'extérieur comme une menace. Sa solution est donc l'exclusion, la discrimination et la politique de la tortue.

 

Nous avons 1 mois pour préparer une défense, en espérant, et c'est bien probable, que Macron n'aura pas le temps d'organiser le grand bordel de gouvernement qu'il va devoir mettre en place. Parce que oui, ce candidat est bidon de bout en bout. C'est bien beau de n'être ni de gauche ni de droite, mais les gens qui vont être appelés à gouverner sont probablement de gauche ou de droite. Enfin probablement beaucoup plus de droite en fin de compte. 

Préparer une défense consiste à se renseigner sur ce monde, pas simplement à voter pour celui qui a le plus beau sourire ou incarne le changement car il a 39 ans. Le changement n'est jamais apporté par l'image ou la surface, mais par le fond. Le fond, c'est comprendre la mécanique des choses pour imaginer ce qu'une proposition politique implique, l'effet qu'elle pourrait avoir, quelles sont les alternatives à cette proposition. C'est bien plus intéressant que de la politique pure puisqu'il s'agit de s'intéresser avant tout au monde, comment il fonctionne, et quand on a voté Macron, on n'a pas fait cet effort. 

Alors renseignez-vous un peu, commencez tranquille, vous avez 1 mois.

 

Regardez "les nouveaux chiens de garde" pour comprendre que Dominque Seux et Apathie ne sont que des escrocs et que leur vision de l'économie n'est rien de plus qu'une doctrine.

Lisez "les vraies lois de l'économie" de Jacques Genereux et "le manifeste des économistes atterrés pour apprendre une autre façon d'aborder l'économie. Regardez "we feed the world" pour avoir un aperçu de notre business atroce de la bouffe. Lisez "la faim" de Martín Caparrós pour comprendre que la faim dans le monde n'est pas une fatalité mais un business model. Regardez les vidéos de Franck Lepage, qui sont passionnantes, regardez du "osons causer", lisez Fakir. Si vous avez la maitrise de l'espace temps, lisez "le nouvel esprit du capitalisme" pour comprendre la doctrine libérale. Regardez du "bonjour tristesse" pour vous mettre la gouache.

La liste est loin d'être exhaustive car basée sur mes maigres connaissances, eh, on fait ce qu'on peut avec notre temps de cerveau disponible. Et j'en oublie des bien plus intéressants, ça c'est sûr. 

Mais par pitié, éteignez vos télés si vous vous inquiétez un tant soi peu de l'avenir de vos enfants. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.