Cop21 : nouvelle arnaque ?

En gros si je comprends bien, nos élites se sont rassemblées pendant 2 semaines pour juste valider le fait qu'il ne faut pas qu'on augmente le réchauffement de plus de 2°. Bah c'est bien, ils ont validé un constat vieux de 40 ans... C'est vrai qu'il y a un côté historique.

En gros si je comprends bien, nos élites se sont rassemblées pendant 2 semaines pour juste valider le fait qu'il ne faut pas qu'on augmente le réchauffement de plus de 2°.
Bah c'est bien, ils ont validé un constat vieux de 40 ans... C'est vrai qu'il y a un côté historique.

Allons donc voir du côté des écologistes des années 70. Alors effectivement le "2°" n'est pas exprimé clairement, mais on a à peu près tout :

René Dumont - 1974 © Ina Politique

Bon, René Dumont, je ne connais que depuis quelques mois, et je ne connais quasiment que cette vidéo. Bien sûr à l'époque il était présenté comme le candidat blague, prophète de malheur à côté de ses pompes, utopiste sans aucune conscience de l'économie, fantaisiste et j'en passe. Ce devait probablement être le type auquel on disait fréquemment "mais c'est grotesque". Faut dire, parler d'anticapitalisme et de décroissance juste avant les années 80 et cette fabuleuse période "tous riches, tous patrons, tous actionnaires", avec l'apogée du mauvais goût qui allait avec, c'était peut-être légèrement ambitieux. Il a aussi écrit pas mal de bouquins et rien que les titres sont assez sympas (oui, je sais, Amazon c'est mal) :

Un monde intolérable. Le libéralisme en question. 
Cette guerre nous déshonore.
L'Afrique étranglée.
Ouvrez les yeux !
Misère et chômage, libéralisme ou démocratie.

Les mêmes thématiques qu'aujourd'hui. Mais on a évolué n'est-ce pas ? Nos élites se sont réunies pour valider ce que les écologistes nous rabâchent depuis plus de 40 ans. En apparence, outre le fait que nos élites ont 40 ans de retard, c'est génial, quelle avancée !

Sauf que vous ne sentez pas qu'une petite saveur manque à ce constat ? Un tout petit truc de rien du tout, non, vraiment ? Zut alors, ils ont oublié toute la partie anticapitaliste, qu'on ne peut séparer de l'écologie. L'idée que c'est ce monde capitaliste qui est à l'origine de tous ces problèmes et que c'est ce à quoi il faut s'attaquer pour vraiment évoluer. Bah c'est balaud ça dis-donc. Faut dire, ils ne vont pas se proclamer officiellement responsables, faut pas déconner. Pour faire simple, tout ce système bidon, c'est à dire la classe politique, les multinationales et leur lobbies, les banquiers mais aussi un peu les médias, qui tous tournaient hier en dérision un type qui voyait plus loin que son petit confort personnel, son besoin de pouvoir ou d'argent, lui volent aujourd'hui son combat en le dépouillant de toute sa substance. Voilà à quoi ressemble la Cop21.

René Dumont avait tout l'air du type simple et plein de bon sens. Peut-être trop simple dans ses ambitions pas assez individualistes. Changer le monde, mais quelle idée... Ce type-là, il vient de la terre, il n'a pas fait d'études, il n'a même pas appris à être élu, mentir et manipuler, pourtant c'est le ba-ba, non ? Qu'est-ce qu'il fout là ce marginal ? Peut-être pour nous montrer aujourd'hui comment fonctionne ce système ? Nous mettre bien sous le nez la qualité médiocre de notre classe politique. Parce que le prolo, là, du haut de son pull rouge, il dit il y a 40 ans ce que notre système bancale valide seulement aujourd'hui. 40 ans. Je ne pense pas qu'il avait 40 ans d'avance. Ce sont plutôt nos dignes représentants qui ont systématiquement 40 ans de retard lorsqu'ils volent NOS idées.

C'est vrai, actuellement c'est en vogue l'écologie, faut s'y mettre, c'est un marché énorme. Mais dans leurs têtes pleines de schémas et vides d'idées, ça reste un marché. Toujours un marché. S'il y a de la caillasse au bout, c'est bien. On markette, wouh, Areva fait 2% d'énergie renouvelable, yeeehaaa le velib c'est tendance et écolo, on finance juste des gros panneaux de pub pour faire tourner le monde dans le mauvais sens mais c'est cool. Quand on parle de désert qui avance ils parlent de dépenser des milliards pour installer des fermes géantes faites de tonnes de panneaux solaires qu'on ne sait pas recycler. A côté de ça, un type plante des arbres depuis 40 ans et à lui tout seul a fait reculer le désert de 50 hectares. En plantant des arbres... Ce qui ne coûte ni ne rapporte rien. Avec nos moyens et une véritable volonté d'agir et non de gagner, il n'y aurait plus de désert du tout en 100 ans. Bon enfin j'imagine que les déserts ont leur utilité et leurs habitants, c'est à eux de voir ce qui est le mieux. Mais des exemples de ce genre il y en a des tonnes, c'est ça qui fait chaud au cœur et c'est pour ça qu'à la fin c'est nous qu'on va gagner. Ce qui fait mal au cœur c'est lorsque ce système arrive et pourrit tout.

Mais voilà bien ce que montre cette vidéo : ils ne sont pas foutus de comprendre le message et quand on râle, on nous prend pour des enfants qui ne savent pas, "allez va dans ta chambre, et va donc voter pour le représentant qui ne t'écoutera pas pendant 5 ans mon petit et vote pas blanc sinon tu donnes une voix au FN". Mais je t'emmerde mon grand, ton monde il est merdique et ma voix je la donne à qui je veux, j'ai tout de même le droit de te dire que tu ne sers à rien non ?

Aujourd'hui ce n'est pas simplement la planète qui est en danger, c'est tout ce système capitaliste qui tend à se ramasser lamentablement la tronche dans le plus violent des patatras de l'histoire. Et ils s'obstinent, "nan nan tout va bien. On est juste lancés à 300km/h et il y a un mur 2m plus loin, mais tékaté mon pote, on gère".

Et c'est là qu'arrive l'autre grande nouvelle : les pays développés vont donner 100 milliards aux pays en voie de développement pour les aider. Bon déjà, il faudrait qu'on arrête de parler de pays développés / en voie de développement. C'est vrai qu'on a sorti ces mots pour remplacer "pays du tiers-monde" puis "pays sous-développés". Nous on aime bien mettre des termes positifs sur nos idées pourraves d'occidentaux exemplaires. C'est vrai avant on parlait d'exploitants et d'exploités, maintenant on parle de collaborateurs. Avant on parlait de plan de licenciement massif, maintenant on parle de plan de sauvegarde de l'emploi. Enfin bref, dans l'idée des pays développés, les pays en voie de développement sont tous ces pays qui s'apprêtent à polluer autant que les pays dits développés. Dans un contexte Cop21 c'est juste magnifique. Ça aurait pu être ça aussi la Cop21, une redéfinition de ce qu'est un pays développé. Parce que le saint graal du titre de pays développé passe presque automatiquement par une révolution industrielle. En gros, les pays qui font comme nous. Mais quand est-ce qu'on va arrêter de se prendre pour des exemples à suivre ? Pas besoin de regarder bien loin pour constater qu'on n'est pas du tout exemplaires, Wikipedia suffit pour constater. Voici La liste des crises financières depuis les années 70. Impressionnant non ? Ça ressemble vraiment à un système viable ou suis-je un pessimiste mauvaise langue ? Après, on peut zieuter la liste des catastrophes industrielles que nos pays développés ont provoqué depuis 1970. Et puis alors si on est vraiment objectifs, on peut aller voir du côté des listes des massacres, et tant qu'on y est, celle des famines, et pourquoi pas admettre ne serait-ce qu'une petite part de responsabilité.  Est-ce que dans un monde développé des choses pareilles se déroulent ? Alors ouais, tant qu'on est dans les listes, il y a aussi la liste des opérations de maintien de la paix. Bon, heureusement qu'on n'est pas totalement cons sinon ce serait déprimant. Mais un pays vraiment développé fait en sorte que ça n'arrive pas.

Mais ne serait-il pas temps d'admettre que notre monde capitaliste est un échec ?
Ne serait-il pas temps d'écouter au lieu de parler ? Les pays "développés" ont eu leur tour de parole, laissons un peu les pays "en voie de développement" s'exprimer. C'est bien beau de dire "nous on sait, on va vous aider". Mais nous, on est responsables de tout ce bordel, et ce sont les pays en voie de développement qui ont quelque chose à nous apprendre. Certainement pas l'inverse.

On va leur filer 100 milliards d'aides, c'est très bien. Mais je sens venir gros comme un paquebot qu'on ne va pas leur donner comme un cadeau de Noël et qu'on va encore envoyer nos multinationales squatter là-bas pour profiter de cette aide exceptionnelle. 100 milliards... Ils doivent déjà être en train de baver.
Il y a 7 ans on faisait un cadeau de 100 milliards au banques sans conditions, espérons qu'on n'est pas en train d'assister à un cadeau de 100 milliards à nos multinationales avec une façade eco-responsable en carton (recyclable bien sûr).
Genre pour "encadrer" ces fabuleux projets, c'est à dire encaisser ces milliards et payer la main d'oeuvre locale une misère. Et vu que les technos seront développées par nous, qui va se charger de la maintenance ?

Ou peut-être qu'on va juste laisser ces pays mettre en place par eux-mêmes des systèmes vraiment novateurs puisque non pollués par notre monde capitaliste ? Qu'on va leur filer tout ce magot avec pour consigne "ne nous écoutez pas, ayez des idées adaptées à votre pays, soyez des exemples pour nous parce qu'il est évident que si vous prenez le même chemin que nous le monde entier va droit dans le mur".

On peut rêver après tout, ça ne coûte rien à personne.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.