Pourquoi seuls les riches accroissent-ils encore leurs actifs alors que ・・?

Pourquoi seuls les riches accroissent-ils encore leurs actifs alors que "l'economie reelle" est detruite par "lanouvelle pandemie du Corona" et que la vie des gens ordinaires est completement detruite?

Tout d'abord, "l'enorme quantite d'actifs nationaux" creee parles gouvernements et les Banques Centrales de chaque pays au nom de "contre-mesures contre Corona"a ete investiees dans "l'economie financiere" au lieu de "l'economie reelle"detruite. En consequence, "la bulle financiere du Corona" s'est produite a l'echelle mondiale.

En consequence, il est devenu "le cours de bourse sans precedent".

▲ Le resultat de "la bulle financiere du Corona"

1. Aujourd'hui Mercredi (25 Novembre 2020), le cours moyen de l'action du Dow americain a atteint pour la premiere fois le niveau de 30 000 $ et le cours moyen de l'action Nikkei a depasse 500 yens pour atteindre 26 600 yens marquant "le cours de l'action sans precedent".

2. Le total des actifs detenus par les personnes les plus riches du monde avec des actifs depassant 1 milliard de dollars (104,51 milliards de yens) s'elevait a10,2 trillons de dollars (environ 1,066.0 trillons de yens) en juillet de cette annee et il a depasse le record de 2017 de 1,3 trillons de dollars (environ 135,8 trillons de yens).

3. Le nombre de "personnes les plus pauvres du monde" qui vivent avec moins de 1,9 dollar par jour est passe de 80 millions a 180 millions au cours des cinq mois allant de mars a aout de cette annee (2020).

▲ Pourquoi "la bulle financiere du Corona" s'est-elle produite?

C'est a dire que la plupart des "actifs nationaux" totalisant environ 10 trillons de dollars (environ 1,045 trillons de yens) que les gouvernements et les Banques Centrales des Etats-Unis, du Japon et de l'Europe ont crees sous le nom de "contre-mesures contre Corona" n'ont pas ete investies dans "l'economie reelle",ils ont ete investies dans "l'economie financiere".

A l'origine, "l'enorme somme d'actifs nationaux" devrait etre directement investi dans le grand public, les entreprises , les gouvernements locaux et le gouvernement central de chaque pays directement touche par "la nouvelle pandemie du Corona".

Cependant, "la plupart de l'enorme somme d'actifs nationaux" ont ete investies dans "l'economie financiere" que "La Mafia Financiere Internationale de Rothschild" controle et non dans "l'economie reelle" detruite par "le systemede actuel dedistribution d'actifs nationaux" exclusivement controle par eux.

▲ Comment pouvons-nous arreter "la bulle financiere du Corona" et relancer "l'economie reelle" detruite?

Autrement dit, nous allons transformer "de facon revolutionnaire" "le systeme national de distribution des actifs nationaux" de sorte que "les fonds de contre-mesure Corona" crees par la Banque Centrale de chaqwue pays soient directement investis dans "l'economie reelle" detruite.

Pour cela, la premiere chose que "le grand public" de chaque pays devrait faire est de nationaliser a 100% la Banques Centrale de chaque pays et de retrouver "le droit d'emission de monnaie" qui est "le privilege de creation de credit.

En consequence, "les actifs nationaux" emis par la Banque Centrale ne pourront etre investis dans "l'economie financiere" etils ne seront investis que pour "l'economie reelle" et pour "le bien-etre national".

La deuxieme chose a faire est d'abolir "l'emission d'obligations d'Etat" qui est"le privilege de creation de credit" que le gouvernement monopolise et d'arreterl'augmentation de "la dette nationale".

La troisieme chose a faire est d'abolir "le systeme de depot de reserve qui genere de l'argent a partir de rien" monopolise par les banques privees et de priverles banques privees de "privileges de creation de credit".

Les banques privees pretent pour la croissance de "l'economie reelle" et les prets devraient etre interdits a "l'economie financiere".

La quatrieme chose a faire est de taxer "l'economie financiere" plutot que "l'economie reelle".

En d'autres termes, "la taxe sur les transactions financieres de 5%" devrait uniformement etre taxes sur toutes "les transactions de produits financiers" dans chaque pays du monde pour garantir de nouvelles recettes fiscales.

Les nouvelles recettes fiscales devraient etre utilisees pour financer "la croissance economique reelle", "le revenu de base", "les allocations familiales", "l'education entierement gratuite" et "le bien-etre national.

(fin)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.