Comparution immédiate, ou Justice improbable

Saisies dans les fumées irritantes obstruant les rues de France, plusieurs dizaines de personnes ont été jugées en comparution immédiate le soir du lundi 3 décembre 2018. Thémis peut-elle œuvrer au rythme des pansements et des nettoyages de façades ?

Souveraine, cérébrale, élégante, Thémis. Trônant ici dans la cour de la Hofburg à Vienne, immuablement dans son écrin de façades impériales saisies par la République, une République une seule fois centenaire, elle.

themis

 

 Palais de la Hofburg, Vienne, Autriche

 

Allégorie de la justice léguée par la Grèce antique, arborant dans son ample drapé et d’une main délicate la balance aux deux plateaux suspendus, et maintenant de l’autre une longue épée, arme en retrait et posée, Elle est.

Et pourquoi un tel emprunt ? C’est que les siècles et désormais millénaires ont validé la haute idée que les Anciens se faisaient de cette mission qui consiste à trancher, potentiellement douloureuse pour l’une ou l’autre des parties adverses, voire des deux, après avoir envisagé et soupesé les accusations et plaidoiries contraires. Qu’il s’agisse des héliastes à Athènes aux Ve et IVe siècles av. JC, ou des jurés d’une Cour d’Assises dans la France contemporaine, la tâche est donc cet alliage de délicatesse et de force que suggère cette sculpture classique. Un alliage soumis à la pensée haute, loin des émotions, loin des passions, loin des pressions. Son visage est rassurant.

hofburg-themis

 

Mais cette œuvre viennoise dit-elle tout ? Certaines de ses consœurs apparaissent aussi un bandeau sur les yeux. Ne voir que les faits, considérer d’une égale façon les contraires. Et le genou dénudé de quelques autres, issu d’un âge qualifié de « moyen » par des temps qui se proclament « modernes » ? L’attachement à la clémence implorée par quelque justiciable au sol et saisissant d’une main le juge assis. Ne pas écraser, permettre la rédemption. Se souvenir de qui l’on était, avant. Envisager aujourd’hui, sans éteindre demain. Faire oeuvre d'intelligence, de compréhension réciproque. Mais toujours, armée d’une épée, on la considérera également, et justement, en charge de protéger, y compris des vengeances privées mais aussi, et c'est essentiel lorsque l'on a l'impératif de démocratie, des vengeances d'Etat. Car la justice n’est pas affaire personnelle ni de pouvoir exécutif ou législatif et est hors du champ de l’émotion, en sœur de la raison. Enfin, comment pourrait-elle dire la présomption d’innocence, le droit à un avocat ou le droit de faire appel, ou encore la non-rétroactivité des lois ? En étant élevée, tout simplement, au rang de divinité. Et dans la cour de marbre des Habsbourg, le visiteur lève les yeux.

 

Alors, au cœur de la révolte et des élans révolutionnaires de l’automne 2018, peut-on juger en comparution immédiate ? On s’y applique en tous les cas. Sous les injonctions de l’exécutif, la Garde des Sceaux n’étant pas en reste, elle qui réclame la plus grande « fermeté » des magistrats du Siège. En faisant fi de Montesquieu et de sa séparation des pouvoirs, soit dit en passant. Et non pas que la Justice soit désœuvrée, car on la dit croulant sous le poids des dossiers et fissurée par le manque de moyens. On la dit lestée aussi lorsqu’il s’agit des puissants. En faisant fi, surtout, de la tempête insurrectionnelle qui balaie le pays, sapant le sommet de l’État, déstabilisant les médias qui tentent de comprendre et qui s’appliquent surtout à ne pas s’amender pour leur aveuglement ou leur partialité générant depuis si longtemps le silence du peuple. Un silence lourd, étendu, inquiétant, moqué aussi, qui est devenu cri alors que les feuilles de l’été consentent enfin à s’abandonner sur les pavés…

Thémis immuable dans son décor impérial. En Autriche, le Président de la République, qui bénéficie toujours des murs de la Hofburg, est pourtant vu se déplaçant en empruntant les transports en commun, au cœur des anonymes.

 

Une comparution immédiate ne relève pas de la Justice.

Une comparution immédiate est inenvisageable en plein soulèvement populaire.

Une comparution immédiate en plein soulèvement populaire est suspecte. Au moins.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.