Hippolyte Varlin
Abonné·e de Mediapart

75 Billets

1 Éditions

Billet de blog 29 mai 2017

"Cest à ce prix que vous mangez"... de la viande et buvez du lait

Lorsque Voltaire publie Candide en 1759, c'est une plume subtile qui veut éveiller les consciences. Lorsque Candide et Cacambo découvrent le "nègre de Surinam", c'est un crime dont la qualification n'existe pas encore qui est esquissé. Et il en coulera encore du sang, des larmes, et de l'encre. Aujourd'hui, ce sont des images qui nous disent, et l'urgence, et le bonheur, d'une autre révolution...

Hippolyte Varlin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Contraint, cerné, condamné. L’animal le sait, comme il sait depuis toujours l’enfer qui est le sien. Une existence décrétée par l’homme, une fin aussi. Et l’image volée de l’abattoir de Mauléon, issue des insoutenables et indispensables alertes L 214, dit notre planète saignante. Du fait de l’homme, émergeant à quasiment 23 h 59, anéantissant les conditions de sa propre survie. Et de sa dignité.

Nul soleil, nulle prairie, nulle ombre légère. Mais un être sentient dans un entonnoir artificiel. Un adjectif assumé pour l’insémination, c’est tout. Puis la séparation d’avec le petit, artificielle comme la cession de son lait dont volumes et gains explosent du fait d’odieuses manipulations génétiques. Une mère épuisée, vidée de sa substance, âgée de 5 ans sur les 20 promis, au terme de 3 ou 4 naissances arrachées. Autant de viandes sur pattes à la mobilité entravée, dans des camions et parcs d’engraissement, en quête du moindre coût. Et sous des pluies d'insultes et autres coups.

Puis dalles en béton et barres d’acier soigneusement conçues et assemblées pour traquer celle dont on avait fait une nourrice pour l’homme… avant de la confier à l’inséminateur stagiaire puis de l’égorger, terrifiée, pendue, lait jaillissant encore des pis, l’ultime enfant extrait de ses entrailles puis jeté dans une benne immonde...

Quelle est donc cette civilisation qui élabore puis matérialise réclusion et extermination ? Qui est l’ingénieur face à l’écran ? Et l’ouvrier, serrant une dernière fois écrous et boulons ? Et voilà le noir dans lequel cet être tétanisé est acculé, cédé aux mains expertes, ou hasardeuses voire sadiques, du tueur, contractuellement bourreau, potentiellement victime. Et chacun prend sa part dans ce terrible cheminement allant de la sélection à l’assiette, de l’horreur aux arts de la table.

Alors, si le nègre de Surinam dit à Candide « C’est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe », cette scène nous accuse, nous. Mais là, la distance est vaincue par l’image. Et sans poésie. Nulle excuse, donc. Pas même l’ombre épaisse. Douleurs.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal
Le travail sexuel, angle mort de la Nupes pour les législatives
Le sujet n'a jamais fait consensus à gauche. Le programme de la Nupes est marqué par les positions abolitionnistes, majoritaires dans les partis. Plusieurs acteurs de terrain s'insurgent. 
par James Gregoire

La sélection du Club

Billet de blog
Faire de l’hospitalité un droit fondamental
Dans un livre qui fera date, la juriste Marie Laure Morin propose de faire de l’hospitalité un droit fondamental afin de construire un droit des migrations qui rompe, enfin, avec des législations répressives qui violent les droits humains et menacent l’État de droit. J’ai volontiers accepté d’en écrire la préface.
par Edwy Plenel
Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public