Hophiophagus Hanna
Consultant Humanitaire
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 juil. 2018

« VIENDEZ-Y LES GARS !!! » « VIENDEZ-Y ME CHERCHER !!! »

Une petite frappe vient de déclarer « Viendez-y les gars !!! Viendez donc me chercher si vous avez des c… C’est moi qui suis le chef ». Et d’aucuns de s’exclamer : « p’tain le mec, il assume, il a des cojones !!! » Cri primal d’un narcissisme dont je laisserai aux psychiatres le soin de définir plus précisément la nature.

Hophiophagus Hanna
Consultant Humanitaire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Macaron aura inventé la monarchie absolue de droit électoral. Sa cour ne cesse de nous répéter, en substance : « on a gagné donc fermez vos gueules », « vous n’êtes rien puisque vous avez perdu », « nous on fait ce qu’on veut puisque le chef dit qu’on peut ».
Ce que révèle cette affaire benalla-macaron est la déliquescence du jeu institutionnel, de cet équilibre des pouvoirs, qui depuis Montesquieu, est constitutif de la démocratie. Nous ne sommes plus que dans un rapport de force pur, sans détours et désormais sans aucune retenue ou faux-semblants. Il faut prendre cette dernière assertion de macaron dans son sens premier comme la réfutation des principes démocratiques, de respect des institutions, des hommes et des femmes qui ont construit cette nation française dans la tradition, certes toujours perfectible, de la Déclaration des Droits de l’Homme.
Tout ce qui s’est passé depuis ce 18 ou 19 juillet, depuis la sortie et la dénonciation au grand jour des exactions de cet embryon de garde prétorienne jusqu’aux pitoyables justifications entendues au sein de cette commission d’enquête parlementaire, est désormais réduit à un théâtre d’ombre, un jeu sans importance. Mais cette dénonciation, cette indignation, cette enquête, ces institutions, aussi imparfaites soient-elles, sont aussi les seuls outils, armes dont disposent la démocratie pour combattre cet engeance proto-fasciste du culte du chef qui lentement et sournoisement s’est mis en place depuis « l’olympe jupitérien » en cette fatidique année 2017.
Benalla n’est plus. Macaron reste. Il trouvera aisément d’autres benalla. Ils sont pléthores ceux qui croient que la démocratie n’existe et n’est possible que sous la gouverne d’une figure tutélaire parée de tous les attributs totémiques. Ils sont pléthores ceux qui croient encore qu’ils sont destinés à ramasser quelques miettes du sacro-saint pouvoir des marchés au prix du sacrifice de presque tous. Benalla est un combat qu’il faut mener. Benalla est un combat qu’il faut gagner. Mais benalla n’est qu’une bataille et donc ne peut être qu’une victoire limitée. Macaron en est une autre dont l’enjeu est plus étendu et la victoire en sera d’autant plus significative. Mais la guerre n’en sera pas pour autant achevée. Cette guerre est une guerre contre le « moi-je », « le moi- j’ai », une guerre contre ce néo-libéralisme qui nous ôtes notre qualité de citoyen en nous réduisant à n’être que des consommateurs dont la destinée est dessinée par cette « invisible main des marchés ».
Cette guerre, ce macaron, ce benalla nous impose aussi une certaine lucidité. A tous ceux qui sont sincèrement démocrates de droite ou de gauche et qui ont porté, aidé, soutenu le « bellâtre adulescent » n’ont-ils dans la bouche un gout d’amertume ??? Peut-être est-il temps de reconnaitre soit des erreurs soit un enfumage. Ce combat, cette défense de la démocratie nous impose de faire corps tous ensemble. Il n’est jamais trop tard mais on pourrait s’économiser un peu de temps et quelques souffrances pour les plus fragiles.
« Viendez-y les gars !!! » « Viendez me chercher !!! ».
On va venir !!! Mais tous ensemble.
Résistance.
3 petits liens pour lecture :
https://www.mediapart.fr/journal/france/210718/bure-comme-ailleurs-les-autorites-ciblent-l-autodefense-juridique/commentaires#comment-8933699
https://www.les-crises.fr/le-totalitarisme-inverse-par-sheldon-wolin/
https://blog.mondediplo.net/benalla-et-l-arc-d-extreme-droite

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a provoqué la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Journal
Avec Roberta Metsola à la tête du Parlement, la droite se rapproche du « Grand Chelem » à Bruxelles
Malgré ses positions anti-IVG, la conservatrice maltaise a été élue mardi avec une large majorité – et les voix des eurodéputés LREM - à la présidence du Parlement européen. La droite dirige désormais presque toutes les institutions de premier plan au sein de l’UE.
par Ludovic Lamant
Journal
Après un mois de débats, l’Autriche se dirige vers l’obligation vaccinale
Le Parlement, qui a reçu 110 000 contributions citoyennes, a commencé lundi l’examen du projet de loi introduisant la vaccination obligatoire générale. Le texte devrait être voté dans la semaine et entrer en vigueur en février, malgré les nombreuses réserves qu’il suscite. 
par Vianey Lorin

La sélection du Club

Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran