Houdasabra
Médecin
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 juin 2022

Kaies Saïd, le constitutionnaliste!

Le 25 juillet 2021 le président Tunisien kaies Saied( Professeur de Droit) à révolutionné le mode de gouvernance en récupérant les pleins pouvoirs selon l'article 80 de la constitution tunisienne. Quelles ont été les suites ?

Houdasabra
Médecin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La Tunisie se prépare le 25 juillet 2022 à ouvrir une autre page de son histoire en organisant un référendum sur la place de la religion musulmane dans la constitution.

La Tunisie du futur se veut donc  la Tunisie de toutes les confessions et de toutes les religions.

D'ailleurs suite à la révolte de 2011 , beaucoup de tunisiens se sont convertis à la religion catholique et il y'a même depuis des messes en arabe à l'instar des chrétiens d'Orient et il y'a des associations de défense des minorités dont les LGBT.

Ce référendum est souhaité par le président Kaies Saïd en vue de préparer la nouvelle constitution en consultant la population.

Le président tunisien a commencé suite à la prise du pouvoir par lutter contre la corruption de façon effective( inscrit dans la charte de l'onu)et par exclure le parti islamiste qui présidait le parlement( dissout dans la foulée)

ces 2 actions ont reçu l'approbation de la majorité du peuple tunisien qui est sorti l'acclamer.

cette réaction populaire semble étonnante mais les tunisiens étaient contents car depuis la révolte du jasmin, il y'a eu pléthore de partis politiques ce qui a provoqué par la suite une errance dans la gouvernance , les réunions entre partis politiques commençaient à ressembler de plus en plus à des souks ou à des ventes aux enchères,  chaque fois qu'il fallait voter une loi, cela se transformait en bagarres. une des raisons probablement qui aurait poussé le nouveau président vers cette solution extrême?

Par la suite , action remarquable, il a confirmé la place de la femme en Tunisie en nommant bien avant la France une femme première ministre en septembre 2021.

Cette nomination n'était pas surprenante, elle entrait dans l'ordre des choses puisque la Tunisie a toujours voulu donner des droits aux femmes : droit de vote 1956/ droit à l'avortement 1973/instauration de la parité en politique 11 avril 2011 et pas que ça puisque la Tunisie a aboli l'esclavagisme bien avant d'autres pays.

La question qui se pose alors est ...jusqu'à où ira le constitutionnaliste Kaies Saied et serait il un exemple à suivre par d'autres présidents d'autres pays lorsque les cancans politiques emmènent vers des situations sans issue ?

La Tunisie par son histoire récente constitue le laboratoire de la démocratie et aussi de l'innovation technologique puisqu'elle a depuis l'ancien régime intégré l'outil informatique ( avait accueilli en 2005 le congrès international de l'informatique) et ouvert récemment la première université digitalisée en Afrique du nord.

La Tunisie n'aura donc aucune difficulté d'adaptation à la réalité virtuelle dans laquelle nous vivons et serons amenés à vivre dans le futur de gré ou de force.

D'autres pays par contre semblent avoir du mal à l'accepter.

La pandémie semble avoir joué un rôle booster vers ce passage.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat