LE PROGRÈS EST LE BIEN COMMUN DE L’HUMANITÉ

LE PROGRÈS EST LE BIEN COMMUN DE L’HUMANITÉ

Il l'est, car depuis l'apparition sur terre de l'humanité, c'est l'ensemble tout entier des êtres humains qui participe œuvre et contribue à l'évolution et à l'amélioration des conditions de vie, et cela dès l'invention des premiers outils en passant par celle du feu jusqu'aux dernières découvertes aujourd'hui.

Aucun être humain ou groupe d'êtres humains aujourd'hui ne peut revendiquer la propriété de l'invention du feu, ou de la roue...

Pourquoi en serait il autrement à présent de toute autre découverte ?
De quel droit ?

Cela devrait être valable aujourd'hui pour toutes les inventions et découvertes.

Car c'est très précisément là que le mal réside et trouve ses racines...

L'origine de toutes les guerres est là. Les guerres sont des conséquences du non-partage.

C'est dans ces instincts primaires de domination et d'appropriation engendrés probablement par la peur de manquer, d'être dominé, dupé, par son prochain, que résident tous les échecs de l'humanité depuis des siècles.... voire des millénaires...

Les guerres ne sont que le résultat de ces attitudes primaires ancrées, inculquées, amplifiées et démultipliées.

C'est en partageant que l'humanité trouvera sa délivrance.

Ce sont bien ces instincts primaires qui ont donné cette forme au Monde, et qui ont permis que toutes les valeurs aujourd'hui se trouvent faussées.

Pour son évolution...
qui lui ouvrira les portes d'un Monde meilleur,
Il faudra à l'être humain réprimer ses instincts primaires en combattant ses peurs et sa méfiance de l'autre.

Comment de telles vérités, si évidentes et cruciales, peuvent elles à ce point rester dans l'oubli, et demeurer si longtemps en dormance, invisibles aux yeux de l'humanité toute entière ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.