L’accélération !

 L’accélération !

 Le temps politique connaît une vive accélération et les séquences s’enchainent à un rythme soutenu. Les résultats des élections municipales sont à peine proclamés que le président de la République nomme un nouveau premier ministre M Manuel Valls.

François Hollande n’a pas oublié de célébrer un triste anniversaire: il y a trente et un ans, en mars 1983, la gauche basculait à droite. François Mitterrand souhaitait une « autre politique »  ce sera le « tournant de la rigueur » et l’Europe de l’austérité. S’ouvrait alors la « parenthèse libérale ». Dans laquelle nous sommes encore coincés.

La nomination de Manuel Valls est une déclaration de guerre à l’ensemble de la Gauche.

En maintenant la mise en place de son pacte de responsabilité et en déclarant que les entreprises créent l’emploi François Hollande renforce la politique de l’offre au détriment d’une très large majorité de la population.

Malgré tout, cette séquence politique est une formidable opportunité pour le Front de Gauche. Nous avons la possibilité de réagir très rapidement en démontrant notre opposition en participant massivement à la Marche du 12 avril : maintenant, ça suffit !

Le temps est venu de construire une vaste opposition au-delà du Front de Gauche avec les Verts et toutes les composantes se situant à la gauche du PS. Nous devons mettre tous nos efforts  sur une union de classe entre la petite bourgeoisie intellectuelle qui se précarise, et les ouvriers et les salariés  déjà fortement touchés par la mondialisation. Rien de beau ne s’est fait, dans notre histoire,  sans cette alliance de classes.

Ce travail sera ardu car ces deux mondes-là, aujourd’hui, se tournent le dos, ne se fréquentent pas ou plus. Il y a une méfiance réciproque, un mépris même : le «beauf » d’un côté, le «bobo»de l’autre…

 

L’histoire elle n’attend pas, nous avons sept semaines pour mener et réussir la campagne des élections européennes du  25 mai 2014. Sept semaines pour informer, sensibiliser, convaincre la population que la désobéissance aux traités européens est la solution pour sortir de l’Europe austéritaire ! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.