HUMAN & KEYNESIAN
Libre penseur
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 mai 2014

HUMAN & KEYNESIAN
Libre penseur
Abonné·e de Mediapart

Comprendre l'empire, le monde ou nous vivons

HUMAN & KEYNESIAN
Libre penseur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis les révélations d'E.Snowden et la naissance du scandale visant la NSA en 2013, nul n'est sans savoir que nous sommes tous surveillés. Où que nous soyons cela fait l'objet de diverses violations de nos droits.


N'étant pas appliqué, le droit ne joue donc pas son rôle protecteur qui devrait être le sien auprès des citoyens, au sein d'une société comme celle dans laquelle nous vivons, qui se dit "capitaliste-libérale" alors que l'essence même de ce mode de vie est en théorie la défense des droits privés. Les conséquences sont nombreuses, et pas des moindres: l'hyper-richesse, l'hyper-pauvreté, l'hyper-production, l'hyper pollution, et bien d'autres parmi lesquels l'hyper-Espionnage. Espionnage dirigé par les plus grandes entreprises ainsi que depuis les plus hautes sphères des États, qui représentent avec une très large partie des médias les défenseurs du système ou plutôt de la MATRICE.


Dès lors, les films Matrix fournissent la meilleure métaphore de notre société afin de comprendre pourquoi le mal organisé et l'oppression sont autorisés à exister.


Résister à la matrice, c'est avoir l'esprit critique.


La résistance est un état mental. La matrice est conçue afin de rendre facile d'accepter ce qu'il vous y est dit, et fait en sorte qu'il soit difficile pour vous de filtrer la vérité des mensonges.  Il faut comprendre ses principes et hypothèses, les analyser, les rejeter, et aider les autres à faire de même.
 
Quel est le sens d’une science capable d’envoyer un homme sur la lune, mais incapable de mettre un morceau de pain sur la table de chaque être humains ?


Pourquoi s'intéressent-ils à nous au point de vouloir connaitre nos comportements les plus intimes plutôt que de se soucier de ceux qui n'ont pas de quoi boire et/ou manger afin d'améliorer véritablement la vie des hommes sur terre.


Si ce n'est pour amplifier le pouvoir déjà présent actuellement dans le monde. Ce pouvoir par l'argent n'a jamais été aussi grand et puissant. C'est le cas de la gouvernance mondiale qui n'a jamais été aussi présente qu'aujourd'hui. C’est une vérité mondiale, la moitié des pauvres de la planète vit dans des pays riches en ressources. Notre mode de développement n’a pas honoré ses promesses. En cinquante ans, les écarts de richesse se sont creusés comme jamais. Aujourd’hui la moitié de la richesse mondiale est détenue par 2 % des plus riches.


De telles disparités peuvent-elles encore durer ?


Ce sont ces disparités qui provoquent des mouvements de population dont nous n’avons pas vraiment pris conscience. Par conséquent, il relève de l'intérêt général que de connaitre ces cercles oligarques ainsi que leurs intentions afin de mieux en anticiper les conséquences. Les entités privées ont pris le pas sur l'intérêt général, c'est un constat dont nous devons tous prendre conscience.

Cependant, nous acceptons la dégradation sociale car nous n’avons jamais rien connu d’autres. Contrairement à maintenant où nous avons peur des gouvernements nous devons aussi prendre conscience que NOUS avons un réel pouvoir car en réalité c'est bel et bien le gouvernement qui a peur de nous.


Nous avons plus de 200 000 années de succès évolutifs, codés en profondeur dans le tissu de chaque brin de notre ADN. 200 000 années de succès évolutifs qui nous ont amené ici. L’être humain a désormais assez de technologies pour pouvoir rendre heureux chaque personne de la planète. N’oubliez pas que derrière les nuages il y a toujours le soleil. Notre planète n’appartient à personne. Elle est notre maison à tous, le ciel est notre toit. L’humanité et toutes formes de vies sont notre famille.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André
Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités