D comme décervelage

parce que ce président parfois ubuesque et ce gouvernement travaillent à accentuer leur emprise sur les médias, à déculturer (du sot dénigrement d'un classique littéraire au récent retrait de l'histoire-géo en terminales S en passant par la valorisation de la vulgarité), à substituer la communication d'images et les effets spectaculaires à l'information, l'analyse, le débat, la réflexion, à assujettir les chercheurs et enseignants-chercheurs à des logiques de rentabilité, etc.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.