Des licences sportives à 10 €

Cette mesure, d’un coût d’environ 10 millions d’€ par an sur la durée du mandat, complètera efficacement les dispositifs d’aides existants. L’argument économique ne doit être un frein ni à l’inscription des jeunes à une activité sportive, ni à la capacité des associations à les accueillir.

— Élections régionales en Île-de-France, les 20 et 27 juin 2021

— Pour plus d'informations sur le programme de Julien Bayou et de « L'Écologie évidemment ! » : idfecologie.fr

Chacun et chacune doit pouvoir accéder à des activités sportives près de chez lui à des prix décents © Philippe Labrosse Chacun et chacune doit pouvoir accéder à des activités sportives près de chez lui à des prix décents © Philippe Labrosse

Depuis un an, près d’1 jeune sur 5 a totalement arrêté le sport, près de 2 jeunes sur 3 ont réduit leur activité physique, et les clubs sportifs ont perdu plus d’un quart de leurs licenciés.


Jugées non essentielles par le Gouvernement, les activités sportives et culturelles sont les secteurs qui ont le plus pâti des restrictions sanitaires, avec des mesures changeantes, pas toujours justifiées, souvent incohérentes et parfois tout simplement inapplicables.
Cet arrêt brutal de la pratique sportive, associative ou personnelle, a de graves conséquences sur la santé physique et mentale des jeunes, sur les équilibres sociaux dans nos villes et villages.


Malgré le paiement par les familles des cotisations des saisons sportives 2019/2020 et 2020/2021, cet arrêt brutal de l’activité a par ailleurs fragilisé la santé financière des associations sportives. Beaucoup de familles qui ont avancé les cotisations pour les saisons sportives arrêtées en cours ne pourront pas payer à la reprise d’activité les cotisations demandées par les associations.

Et pourtant ….nous n’avons jamais eu autant besoin de sport !
Les adolescents et les jeunes adultes qui ont dû vivre sans leurs passions, leurs engagements, leurs rencontres ont hâte de s’y remettre et les associations sportives qui les accueillent ont hâte de les accueillir à nouveau, malgré le manque total de visibilité sur les adhésions à venir et leurs coûts de fonctionnement.

Il est indispensable de donner un coup de pouce aux jeunes franciliennes et franciliens, à leurs familles et aux associations pour que l’activité sportive reprenne.


Nous nous engageons à mettre en œuvre la licence sportive à 10€ pour la saison 2021-2022 pour tous les jeunes de 15 à 25 ans
qui en ont besoin et, à étendre cette mesure, sous conditions de ressources, pour les plus jeunes et les adultes. L’argument économique ne doit être un frein ni à l’inscription des jeunes à une activité sportive, ni à la capacité des associations à les accueillir.


Cette mesure favorisera aussi le dispositif “sport sur ordonnance” et la prévention-santé par le sport. Coup de pouce à la trésorerie fragilisée des clubs et des associations, elle sera aussi un des soutiens au maintien de l’emploi associatif.

Cette mesure, d’un coût d’environ 10 millions d’€ par an sur la durée du mandat, complètera efficacement les dispositifs d’aides existants, comme le Pass’sport prévu par le Gouvernement pour la rentrée 2021, les aides municipales et départementales (chèques culture, aide à la licence ou la cotisation sportive) et les dispositifs des différentes CAF.


Photo © Philippe Labrosse

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.