Entre 300.000 et 500.000 manifestants à Londres

Alors que 100 000 manifestants étaient annoncés par les médias britanniques, c'est trois à cinq fois plus de participants qui défilent à Londres samedi contre les conséquences des coupes budgétaires - sur les universités, les services de santé, les centaines de milliers de suppressions de postes...
Workers March In Spending Cuts Backlash? © Press Association
Workers March In Spending Cuts Backlash? © Press Association

Alors que 100 000 manifestants étaient annoncés par les médias britanniques, c'est trois à cinq fois plus de participants qui défilent à Londres samedi contre les conséquences des coupes budgétaires - sur les universités, les services de santé, les centaines de milliers de suppressions de postes...

La tonalité officielle de la manifestation, imprimée par les dirigeants du Trade Union Congress et ceux du Parti Travailliste, est modérée: les manifestants arborent des pancartes "Non aux coupes", mais le dirigeant du Labour Party Ed Miliband s'est adressé en ces termes à la foule:

"Tout le monde sait aujourd'hui que le pays connaît des temps difficiles. Mais nous savons aussi qu'il y a d'autres voies. (...) Nous avons besoin de faire des choix difficiles, et quelques coupes. Mais ce gouvernement va trop loin et trop vite en détruisant le ciment de notre société".

Des représentants du gouvernement de coalition Tories-LibDem, apparemment bien informés, ont mis en garde contre une éventuelle mauvaise tournure des rassemblements d'aujourd'hui.

Nous verrons si ces "casseurs" prévus d'avance, ou une autre forme de débordement plus constructive, concluront la marche londonienne d'aujourd'hui.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.