Images en bibliothèques
L'audiovisuel en médiathèques et le Mois du film documentaire
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 oct. 2016

La 17e édition du Mois du film documentaire se prépare !

Les 2 000 programmateurs concoctent des séances éclectiques, à découvrir dans toute la France et dans une quarantaine de pays dans le monde. Plus de 3 300 projections, des réalisateurs venus spécialement rencontrer le public, ainsi que des débats, ateliers pratiques, tables rondes, concerts, master-classes, et autres événements inédits seront proposés du 1er au 30 novembre.

Images en bibliothèques
L'audiovisuel en médiathèques et le Mois du film documentaire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Graines de champion (c) Les films du préau

Un réseau national pour la visibilité du documentaire de création

Le Mois du film documentaire est un réseau composé de :

  • 700 bibliothèques,
  • 350 cinémas,
  • plus d’une centaine d’écoles, collèges, lycées et universités,
  • plus de 500 établissements culturels et associations,
  • une centaine de structures sociales.

Ces lieux se mobilisent pour mettre en lumière le documentaire d’auteur. L’association Images en bibliothèques coordonne la manifestation et travaille étroitement avec 17 coordinateurs régionaux, 80 relais départementaux et de nombreux partenaires.

Matthias Von Gunten présente son film Thule Tuvalu à la Médiathèque du Blanc Mesnil - 2015

Plus de 500 réalisateurs viendront rencontrer le public

Les séances du Mois du film documentaire sont l’occasion de véritables moments de débats, d’échanges notamment avec les réalisateurs des films.
Plus de 500 auteurs sillonneront les routes de France pour aller rencontrer le public !
Quatre tournées nationales sont organisées par Images en bibliothèques : Floriane Devigne avec sa comédie documentaire drôle et décalée Dayana Mini Market , Sébastien Laudenbach autour de ses documentaires animés qui sortent des sentiers battus, Ioanis Nuguet pour la belle aventure de Spartacus & Cassandra et Jean-Gabriel Périot autour de ses courts métrages puissants et sensibles.

Dayana Mini Market de Floriane Devigne (c) Sister productions

Avant-goût du programme : les temps forts

Parmi les 1500 films projetés, les spectateurs pourront découvrir une diversité d’œuvres, récentes et de patrimoine, à travers des programmes originaux et éclectiques, comme :

Rendez-vous sur www.moisdudoc.com

Retrouvez le programme complet dès le 15 octobre !

@Moisdudoc sur Facebook & Twitter

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é
Billet de blog
Monsieur le président, aujourd’hui je suis en guerre !
Monsieur le président, je vous fais une lettre que vous ne lirez sûrement jamais, puisque vous et moi ne sommes pas nés du même côté de l’humanité. Si ma blouse est blanche, ma colère est noire et ma déception a la couleur des gouttes de givre sur les carreaux, celle des larmes au bord des yeux. Les larmes, combien en ai-je épongé ? Combien en ai-je contenu ? Et combien en ai-je versé ? Lettre d'une infirmière en burn-out.
par MAURICETTE FALISE
Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin
Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES