Dégoût

2017 ou comment désespérer le peuple et le blâmer d'avance pour le pire qui risque d'advenir

Cela fait très longtemps que j'ai renoncé à regarder les émissions "politiques" à la télévision, toutes chaînes confondues. Néanmoins, hier soir j'ai fait une exception pour celle consacrée sur France 2 à JL Mélenchon.

Et bien, cela restera une exception, pas particulièrement parce que je n'aurais pas apprécié le traitement infligé à JL Mélenchon - je pense que le procédé est le même quel(le) que soit l'invité(e) - mais justement à cause de ce procédé.

Il me semble, à tort apparemment, qu'une chaîne publique devrait avoir pour but de fournir une information la plus objective possible quant aux propositions politiques du moment. Or, on a la très nette impression que les émissions comme celles animées par D. Pujadas et consorts, ont pour unique objectif de donner naissance à un buzz quelconque, au profit des animateurs d'ailleurs. Ils paraissent utiliser le plateau comme une scène de théâtre destinée à leur faire jouer les premiers rôles au détriment de leur invité(e). C'est fatigant et vain, au sens que cela ne participe en aucune façon d'un vrai débat politique de fond.

La France insoumise, complètement ignorée par les journalistes hier soir, propose un réel changement de société et sincèrement, j'ignore ce que les personnes totalement extérieures à ce mouvement ont pu en percevoir lors de cette émission. Elles auront surtout entendu que le programme "L'Avenir en commun" prévoit 120 milliard d'impôts supplémentaires (sans que l'on s'attarde trop sur qui les paiera effectivement) et que JL Mélenchon est prêt à "sacrifier" 220 000 emplois (chiffre avancé par Mme Mouton, maire de Tricastin) en arrêtant le nucléaire. Une question au passage à cette dame : les centrales, on les fait tourner ad vitam aeternam pour préserver les emplois ? Il ne faudra jamais les arrêter, même après 60, 70, 80 ans ou plus de fonctionnement, au nom de ces emplois ?

Je parle de l'émission d'hier soir parce que je l'ai regardée mais je suis convaincue qu'il en va de même avec d'autres personnalités politiques. Croit-on réellement enrichir la vie politique et développer la démocratie avec ce genre de shows, dont un peu de recul permet de voir combien les analyses présentées par les journalistes sont superficielles ? Pense-t-on apporter de vrais éléments de réflexion aux citoyens ?

Dans le même ordre d'idées, les maires et autres élus qui vont apporter leur parrainage effectif à F. Fillon, dont la morale personnelle est aux antipodes de celle affichée en public, se rendent-ils compte de l'impact que cette affaire a sur les citoyens ? Ont-ils conscience du dégoût ressenti par une bonne partie de leurs compatriotes face à ces mensonges et cette hypocrisie ? Ne sentent-ils pas l'exaspération qui monte dans la population ? Où et avec qui vivent-ils pour être ainsi sourds et aveugles ?

Et tous ces (ir)responsables de brandir bien haut l'épouvantail du FN tout en s'acharnant à jouer avec le feu !

 

PS : si certains ne l'ont pas encore compris, B. Hamon n'est qu'un leurre dans cette élection, il serait bon d'ouvrir les yeux !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.