inmediasres
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 oct. 2021

LE FRANCAIS COPIE LE MAROCAIN

Un éditeur marocain porte plainte contre Zemmour pour contrefaçon

inmediasres
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un éditeur marocain porte plainte contre Zemmour pour contrefaçon
Trop, c’est trop : pour l’éditeur marocain Abdelkader Retnani, Éric Zemmour est pris en flagrant délit de… contrefaçon. En cause, l’utilisation du nom La croisée des chemins, site officiel où l’ouvrage du polémiste est en vente, qui s’avère être le nom de la maison d’édition fondée voilà 40 ans par Retnani. Or, et l’on s’en doute, les ouvrages de la maison basée à Casablanca sont à des années-lumière du dernier ouvrage du réactionnaire, La France n’a pas dit son dernier mot .
Souvenirs, souvenirs : privé d’éditeur, Éric Zemmour avait mis en route une fine entreprise. Modifier les statuts de sa propre société pour devenir éditeur-auteur, trouver un distributeur pour arroser tous les points de vente français, et s’assurer de pallier le désistement de dernière minute d’Albin Michel.

La société Rubempré ajoutait la corde de maison d’édition à son arc, et sortait donc La France n’a pas dit son dernier mot, diffusé et distribué par Inteforum. Depuis le 15 septembre, les ventes se montent à 187.571 exemplaires (données : Edistat), arrêtées au 10 octobre : probablement 200.000 au moment où nous publions cet article. Soit plus de 4,14 millions € (HT) de chiffre d’affaires : près de deux millions € pour le potentiel candidat donc.

Or pour centraliser ses communications et rendez-vous, meetings et autres interventions, Éric Zemmour montait La croisée des chemins, plateforme dédiée à son message et ses interventions. Et surtout, aux commandes du livre.

“Je ne partage pas les mêmes valeurs”
Depuis le 4 septembre, l’information avait largement circulé, et n’avait pas échappé au fondateur de la maison d’édition La croisée des chemins. Selon lui, le polémiste n’aurait, ni plus ni moins, fait que voler le nom de la structure éditoriale marocaine. Et la raison sociale se trouve ainsi détournée au profit des actualités zemmouriennes.

« Dès que j’ai vu ce site, j’ai directement contacté mon avocat à Paris. Je ne partage pas les mêmes valeurs ni les mêmes visions que ce journaliste. Je tiens à ce que mon nom ne lui soit pas associé », indiquait-il à L’Opinion. Son conseil, Me Hubert Seillan, s’est donc fendu d’un courrier pour demander que cesse l’exploitation d’une marque, susceptible d’entraîner un amalgame.

« Ses engagements philosophiques sur les thèmes de la liberté religieuse, d’une interprétation contextuelle des écritures, sur les libertés fondamentales et notamment pour les femmes, sur le vivre-ensemble et la tolérance sont si fortement opposés aux vôtres, qu’elle considère que votre choix correspond à une usurpation », poursuit l’avocat.

Mais problème : La croisée des chemins est une marque déposée au Maroc, pas en France. Il existe en revanche plusieurs entreprises qui ont le même nom sur le territoire français.

« L’ancienneté de la maison d’édition, la qualité de milliers d’ouvrages diffusés en Europe, en Afrique et dans la francophonie lui confèrent une notoriété suffisante pour que des confusions s’établissent dans l’esprit du public », note tout de même le courrier de l’avocat.

Marque et démarques
De quoi atteindre le statut nécessaire pour, malgré tout, entreprendre une procédure ? Difficilement : le directeur général de la structure éprouvera de grandes difficultés à démontrer que sa maison a la même notoriété que la plateforme de Zemmour, toute jeune. Ses ouvrages sont commercialisés via des accords de distribution, sur le territoire français, mais sans grand impact commercial.

Qu’importe, assure Abdelkader Retnani, si aucune réaction ne survient suite à son courrier, il entend bien plaider sa cause devant la justice française. « Ceci est une manifestation de colère contre une personne qui n’a aucune valeur, ni principe. J’entame ces procédures pour que les gens sachent, en France surtout, que la ligne éditoriale de la Croisée des chemins ne répond pas aux objectifs d’´Éric Zemmour. J’ai toujours prôné le vivre-ensemble et la tolérance contrairement à lui », poursuit-il.

Une plainte a été déposée début octobre devant la justice française, assure-t-il à L’Opinion. « La procédure est longue, mais on fait confiance à la Justice française pour éviter l’amalgame qu’il y a. C’est la première fois que je rencontre ce genre d’incidents. »

ActuaLitté n’est pas parvenu à joindre l’éditeur marocain pour l’instant. Nous avons en revanche pris attache auprès de l’avocat du polémiste et ajouterons ses commentaires le cas échéant.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze