Résister est un verbe qui se conjugue au présent !

 

 

Chers amis, et les autres...

Mon abonnement arrive à expiration et je ne le renouvellerai pas. Pas envie d'expliquer pourquoi, c'est ainsi. Alors avant de partir, je voudrai juste partager avec vous ce discours prononcé le 20 juin dernier lors d'une réunion d'ATAC par Magda Kossidas. Il résume bien mes préoccupations présentes et mérite d'être médité...

 

Je pourrais, vous aligner des chiffres et des numéros qui montrent et qui démontrent le chaos dans lequel a sombré la Grèce : tant et tant de chômeurs , tant et tant de suicides, tant et tant de gens tombés sous le seuil de pauvreté ; je pourrais vous raconter des histoires touchantes, émouvantes comme l’histoire d’un homme sans jambes, marchant sur les moignons de ses genoux, auxquels il avait fixé des cartons, et qui prenait le bus pour se rendre tous les jours à son travail, heureux d’en avoir un ; je pourrais vous parler de l’héroïsme des gens qu’on traite de voleurs, de profiteurs, de paresseux et qui pourtant travaillent jusqu’à 60h par semaine pour 3 euros de l’heure ! Des histoires réelles de la vie quotidienne des gens qui avortent pour des raisons économiques, d’une génération qui naîtra jamais, de gens qui meurent parce qu’ils n’ont plus accès aux soins dispensés dans des hôpitaux en ruine, des gens privés de sécurité sociale et des pauvres pour qui l’instruction et l’enseignement est un rêve impossible et qui font la queue pour manger une soupe dégueulasse distribuée hypocritement par l’Eglise qui tout en étant, la première multinationale du pays tente de racheter sa conscience de cette façon . Je pourrais vous faire l’historique de la politique absurde et criminelle des dirigeants européens qui sont aux ordres de la finance de Wall Street , experts dans l’art de désigner comme responsables, les victimes, experts dans l’art qui consiste à réduire un peuple à la mendicité pour mieux le piller, experts dans l’art , qui consiste à bombarder des innocents, experts dans l’art qui consiste à maquiller les génocides en sauvetage ! Je pourrais vous démontrer que la Grèce est un laboratoire pour tester une politique effroyable au nom d’une dette artificiellement gonflée.
Je ne ferais rien de tout ça, car je susciterais en vous, au pire, une sorte de pitié pour les pauvres malheureux grecs, au mieux une crainte ou la peur que cela, arrive un jour chez vous. 
Or , la peur égare l’esprit des hommes, les agenouille , les fait prier , les plonge dans de curieux calculs, leur fait perdre leur conscience !
Nous devons agir par conscience et non par peur !
Je tenterais et me contenterais à répondre à la question : pourquoi la Grèce a été choisie et désignée comme laboratoire !
La réponse est simple , ce qui ne veut pas dire facile.
La Grèce est un symbole ! 
Symbole de quoi ?
Et bien , de la Liberté et de la Démocratie , car ces deux idées sont nées dans ce pays.
La vraie liberté et la vraie démocratie, celles qui se résument dans la phrase prononcée par Euripide :
« Citoyens, que celui des hommes qui peut donner un avis, utile à la cité , s’avance et qu’il s’exprime librement devant tous! »
Voilà ce que c’est la démocratie !
En démocratie , la politique est une affaire d’opinion et non une science.
Elle ne vise pas la connaissance mais l’action.
En Démocratie , un citoyen est celui qui peut gouverner et être gouverné. Tout individu est par conséquent un homme politique.
En Démocratie, un homme qui ne s’occupe pas des affaires publiques, est un citoyen certes paisible mais inutile.
Voilà pourquoi Thucydide propose de choisir entre la liberté et la tranquillité !
Et voilà le pourquoi la Grèce figure en premier sur la longue liste des pays européens destinés à l’anéantissement.
Parce que les grecs ont su définir clairement les trois conditions de la Démocratie, à savoir ; 
L’autonomie, le droit de décider seuls des lois auxquelles ils se soumettent ,
L’autotélie, le droit de vivre en s’appuyant sur ses propres ressources
L’autodiké, le droit au jugement par ses propres institutions !
Nous comprenons que le système actuel est aux antipodes de telles propositions !
Vous comprenez que celui qui connait ce que vraiment signifie le mot Démocratie, ne se laisse pas tromper par ces imposteurs qui gouvernent malgré nous et contre nous.
En démocratie on ne dit pas : ils ont fait ci ils ont fait ça ! En Démocratie, on dit nous , Nous avons décidé !!!
La Grèce doit être punie pour avoir osé imaginer et mettre en application des idées pareilles !
Elle est un obstacle dans l’instauration du Nouvel Ordre Mondial!
Ses idées sont dangereuses et subversives, car elles conduisent souvent à des révolutions ! 
Ce n’est pas un hasard si en France en ce moment on supprime le grec et le latin dans des écoles !
Tout est lié !
Le grec est une langue mère et non une langue morte, elle est parlée par vous, ( la plupart des mots que vous utilisez proviennent du grec ou du latin qui s’est servi largement du grec ) et par moi et on aura toujours recours au grec, pour exprimer les nuances, les subtilités et les découvertes de l’homme, dans les domaines, scientifiques, philosophiques, technologiques, politiques et moraux ! 
Le grec est la base de tous nos classements intellectuels, il est conçu pour ça ! 
On comprend pourquoi on le supprime !
La langue fait l’objet d’appauvrissement planifié dans le but d’hébéter le peuple, voire de l’abrutir pour mieux le contrôler ! 
Dans le livre 1984 G.Orwell décrit parfaitement le monde qui nous attend si on laisse faire :
« La police de la pensée surveille les citoyens et les oblige non seulement à oublier mais à oublier qu’ils ont oublié ! » parce que :
Qui contrôle le passé contrôle l’avenir ! 
La langue est réduit à une fonction informative , afin de rendre impossible l’expression et la formulation des pensées subversives !
La guerre, c’est la paix !
L’ignorance , c’est la force !
L’économie, c’est la finance ! 
La souffrance, c’est l’espérance ! je pourrais ajouter !
« -Comment un homme assure son pouvoir sur un autre, cher Winston ?
-En le faisant souffrir !
-Exactement ! le pouvoir consiste à infliger des souffrances et des humiliations, à déchirer l’esprit humain en morceaux , afin de le rassembler ensuite sous des nouvelles formes qu’on a choisit ! 
Le progrès dans notre monde sera le progrès vers plus de souffrance ! 
Notre monde Sera un monde d’écraseurs et d’écrasés et la tyrannie s’épanouira sur le terrain de l’ignorance ! »
Voilà le programme qu’ils ont prévu ! 
Sachez que la perversion du pouvoir commence par la fraude des mots ! comme disait Platon.
Nous appelons démocratie, son strict contraire !
Réformes structurelles, cela veut dire : austérité imposée !
Compétitivité veut dire : suppression des acquis sociaux
Restaurer la confiance, veut dire : restaurer la confiance des marchés financiers !
Les créanciers, sont maintenant des partenaires !
Et les banques, des institutions !
Le spectacle du monde ressemble à celui des jeux olympiques ! Certains y tiennent boutique, d’autres payent de leur personne, d’autres se contentent de regarder !
Alors ! Relevons nous, instruisons nous, inventons, pensons, et surtout résistons !
L’argent n’est rien d’autre qu’une fiction ! 
Mais , une fiction qui tient l’humanité
Bien serrée au collier de la servitude ! »
Résistons et n’oublions jamais cette vérité :
« Si les chameaux ne s’agenouillaient pas
On ne pourrait pas les charger ! »
Et, je finis en laissant la parole à Lucie Aubrac et aux autres résistants qui nous rappellent que :
« Résister est un verbe qui se conjugue au présent ! »
Magda Kossidas
Conteuse-Militante

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.