Mediapart ose mettre un point d'interrogation son paragraphe titré "Macron déloyal"

Mediapart pose de drôles de questions parfois ? Le 2 novembre 2016, notre cher "pure player" s'interrogeait sur la "loyauté" d'un faussaire multi-récidiviste.

  Dans l'article Emmanuel Macron face à la rédaction de Mediapart  un paragraphe est titré "Macron déloyal ?".

Pourquoi cette question?? © @Outil de Capture ecran Pourquoi cette question?? © @Outil de Capture ecran


- Pourquoi ces points d’interrogation ????


  Tout le monde sait qu'Emmanuel Macron n'a rien de loyal, et qu'il n'est qu'opportuniste. Mais ce qui m'agace réellement de ce point d’interrogation, c'est que les journalistes qui se disent conscients de la liberté de la presse, soient très amnésiques sur l'épisode1 qui les concerne pourtant le plus, et qui prouve que "Loyauté et Macron" c'est l'équivalent de ce que "Valls" est à la "Sincérité" ou ce que "Lepen" est à l'"Antiracisme".

1 - L'épisode en question: (2010):

2010 Quand Manuel Macron "le bénévole" en carton jouait à cache cache au service de Minc & sté Pria pour trahire les Journalistes du Monde © Adrien de Tricornot

 
   Alors, après avoir vu cet extrait, dites moi comment des journalistes peuvent-ils encore oser même supposer que Macron aurait une loyauté quelconque ???

   L'autre chose qui pose problème dans le titre d'un paragraphe, c'est qu'il insinuerait que Macron aurait été déloyale à Hollande ...

   Déjà, s'il y a une déloyauté à pointer réellement, c'est plus celle d'Hollande et Macron  (soit-disant "ni de gauche" "ni de droite" mais quand même de droite) du mensonge "Mon ennemi n'a pas de visage .... Mon ennemi, c'est le monde de la finance" .. envers les électeur qu'ils racolaient. Parce qu'en plus, croire qu'Hollande aurait effectivement été trahis par Macron, c'est écarter d'autres hypothèses , comme par exemple celle, plus vraisemblable:
- Qu'Hollande et des chiens de garde, ont surjoué, dramatisé, ce qui n'est en réalité qu'une continuité des trahisons d'Hollande qui , bien au contraire du story-telling Judah (qu'on nous invente assé souvent sans que les faits ne le prouvent), a promu, Macron, ses politiques, ses idées, et qu'en ayant fait campagne avec mon ennemi n'a pas de visage, il est paradoxalement mille fois plus  pratique pour lui de jouer le Calimero trahis, et Macron le jeune ambitieux (tient ça me rappelle qu'une émission, d'une célèbre arnaque, s'appelait "Ambition" sur TF1)


2 - Ultra Libéral..

   Pas trop besoin de palabrer, Macron n'est pas Libéral mais esclavagiste, car enlever des droits à ceux qui en ont le moins dans les rapports de forces  Employés / Employeurs, en permettant à l'employeur le chantage pour déréguler et déroger  aux codes communs, créant,  à échèle humaine , des dumpings par le moins disant, n'est pas d'ordre à libérer, mais à servir une caste déjà aisée.

 

 3 -  Déloyal (Bis)-  La démocratie ce n'est pas seulement dire, mais dire ce qu'on veut faire: Écoutez les louanges...

innocent Enfin Mediapart, puisqu'il vous le dit undecided:

[LÀ-BAS SI J'Y SUIS] Macron vu par son ancien directeur à la banque Rothschild (Vous couperez ?) © France 3 , extrait diffusé par Là-bas si j'y suis

 

la suite posera surement question aussi, mais à partir du moment où Medipart invitait un menteur, pour qui le mensonge paie, comment même considérer le reste:

3.- Macron l'antisocial ?
4.- Macron le progressiste ?
5.- Macron le présidentialiste ?
6.- Macron le pollueur ?
7.- Macron, quel Européen ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.