Alain Juppé et Raffarien encouragent leur Vallso-Hollandiste Macron...

- "Alain Juppé préfèrerait que Macron fasse son boulot de ministre" - Vendredi 8 avril 2016 - Nicolas Tucat et Patrick Kovarik - AFP. Comme c'est étonnant .... Sous la droite, la gauche (sauf Hollande et Valls qui faisaient semblant) dénonçait les politiques de casses sociales et sous Hollande, la droite les pousse au cul.

http://www.bfmtv.com/politique/juppe-lr-prefererait-que-macron-fasse-son-boulot-de-ministre-965352.html

Allez, "encore un peu"... c'est la seule critique que les UMPitres (LR) peuvent faire à leurs amis traitres du gouvernement FLAN /VALLSS..


Là c'est au tour de Juppé de mégoter pour les pousser au cul - le lien:

  Emmanuel Macron, qui vient de lancer son propre mouvement politique "En marche!", ferait mieux de "faire son boulot de ministre", estime Alain Juppé, candidat Les Républicains à la primaire à droite, dont les propos sont rapportés vendredi par Europe 1.

"Un de nos principaux ministres, celui qui est chargé de l'Economie, qui a un très bon bilan à son actif depuis qu'il est ministre (...), eh bien ce ministre, au lieu de s'intéresser à son métier de ministre (...), eh bien il vient de créer un nouveau parti, pour préparer sa future trajectoire politique", a lancé Alain Juppé à l'occasion d'une réunion publique en Guadeloupe.

En marche !

"Vous pensez que c'est à ça qu'un ministre doit consacrer son temps aujourd'hui ? Créer un nouveau parti plutôt que de faire son boulot de ministre ?" a demandé l'ancien Premier ministre. "Ca aussi, ça déboussole un peu les Français et ça alimente cette grave crise de conscience que nous vivons aujourd'hui".

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, qui soutient Alain Juppé pour 2017, a déclaré ne voir "aucune incompatibilité" entre Emmanuel Macron et Alain Juppé, allant même jusqu'à imaginer l'actuel ministre de l'Economie en Premier ministre d'un Alain Juppé président. 

 

Vive les partosues ... même Raffarien s'y met dites donc....!!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.