Je ne me résous pas à une vie politique ubérisée (Luc Carvounas se réveille)

Copie partielle: Pas question pour Luc Carvounas, sénateur-maire PS d’Alfortville, de suivre son ami Manuel Valls dans sa marche vers le nouveau président de la République.

http://www.luccarvounas.fr/je-ne-me-resous-pas-a-une-vie-politique-uberisee2

Copie partielle:

Je ne me résous pas à une vie politique ubérisée

 

Pas question pour Luc Carvounas, sénateur-maire PS d’Alfortville, de suivre son ami Manuel Valls dans sa marche vers le nouveau président de la République. Si l’élu a défendu la ligne social démocrate de l’ancien Premier ministre,

depuis sa campagne lors des primaires de 2011 jusqu’à celle du début 2017, c’est dans le cadre du PS et pas au-delà. Légitimiste, l’élu alfortvillais a fait la campagne de Benoit Hamon dès sa désignation comme candidat et n’entend pas quitter le navire, rappelant l’attachement historique de sa commune avec le parti à la rose, citant le congrès d’Alfortville de 1969 ou l’ancien maire Joseph Franceschi qui dirigea les campagnes de François Mitterrand en 1974 et 1981.

« Non, Manuel Valls », je ne te suivrai pas cette fois-ci », a lancé le sénateur sur twitter à l’annonce du ralliement de l’ancien Premier ministre au futur mouvement République en marche destiné à faire émerger une majorité présidentielle autour d’Emmanuel Macron. « Quitter le navire pour abandonner la gauche française à qui ? A la gauche radicale de Jean-Luc Mélenchon ? Ou un mouvement ultra-libéral ? Je suis en désaccord avec le mouvement d’Emmanuel Macron sur de nombreux point.........................

 



Enfin ... Mieux vaut tard que Jamais !!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.