Le papy Voise de 2017 reste sans excuse ... attendront-ils 10 ans encore?

Arrêt sur image met en ligne un compteur indiquant le nombre de jours, à compté du dernier Papy Voise en date, celui de la présidentielle 2017. N'ième Fake. A l'heure où j'écris ce billet, le compteur affiche "228 jours sans nouvelle de Pujadas".

Le compteur est là: PMU de Sevran interdit aux femmes: depuis 228 jours, Pujadas occulte la contre-enquête du Bondy Blog.

Il va falloir refaire carrément un dossier sur cette affaire "Paul Voise" Bis..., dite, du Café de Sevran, parce que les chiens de gardes racistes en ont remis une couche récemment malgré que les faits les démentent. Écoutez bien ce que dit ce type, "Hakim El Karoui" sûrement un de leurs autre "expert" en vents:

Fausse contre-enquête Pyromane et faux méa-culpa de France 2 à propos du café de Sevran 2016 © France 2 Intox

   En faisant croire qu'ils font un mea-culpa, ils rajoutent encore des allusions crasses au "doigt mouillé" (expression déposée) .. Affirmant, toujours sans fait que, même si c'est faux dans le cas de Sevran, "ça existe ailleurs".. Et quand bien même, ça existerait ailleurs, le travail d'un journal de 20h, aussi torche-cul soient ceux de Pujadas et ses clones, il peut y avoir des tarés partout, et de toutes les religions, il n'empêche que ce n'est pas le sujet.. le sujet c'est le n'ième FAKE avant une présidentielle.. Et encore un fake raciste jouant sur les peurs et les haines.

Même Robert Namias avait l'air moins malhonnête quand il a reconnu l'énorme FAKE Paul Voise:

Namias : "L'affaire Paul Voise était une faute" 11-10-2011 © Europe1fr

 

Election présidentielle 2002 Zapping © Coquetele

Mais revoyons le Fake influent de France 2 (ce n'est qu'une impression mais bizarrement la narratrice a une voix similaire à la narratrice 2002) ... sur cette intox montée de toutes pièces:

Brigade des Fakes - histoire du Café de Sevran fin 08/12/2016 © France 2, Pujadas

 ... Fake qui a d'ailleurs tellement servit pendant la campagne présidentielle 2017 que les chiens de garde et leurs émissions d'ivrognes, intimèrent les candidats imprudents (sauf les racistes qui n'avaient pas réellement besoin qu'on les y poussent) à se prononcer sur leurs propres vides éditocratiques:

Hamon sommé de répondre à la Fake du Bistrot de Sevran © Apoline de la Fakes News en Série

    Hamon, quitte à perdre, la prochaine fois, perdre avec honneur c'est mieux que de se laisser imprudemment influencer par la Fake News raciste du moment (message qui vaut pour tous les autres, Macron inclus).

    Bref, les médias peuvent faire mine d'expulser tardivement des Zemmour, des Ménard, il reste hélas nombre de pyromanes qui prennent leurs places, faisant mine de ne pas y toucher eux-mêmes... On a même vue, il y a quelques temps, le pyromane et apprentis humoriste depuis plus de 20 ans, Laurent Ruquier, regretter de regretter d'avoir offert 10 ans de pyromanie raciste dans sa sous-émission fallacieusement titrée "On n'est pas Couché" #dans ses rêves  à Eric Zemmour.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.