Comment se débarrasser du boulet Linky ?

Vous souvenez vous de Linky ?? Pas vraiment ?  Pas étonnant quand on sait que le nouveau compteur électrique annoncé pourtant comme « révolutionnaire » il y a 2 ans par Eric Besson et EDF n'a pas franchement marqué les esprits : plus de deux tiers des français n'ont aucune idée de ce qu'est Linky. Quand on voit les efforts de communication utilisés à l'époque cela donne une idée du peu d'entrain pour les français envers cette nouvelle révolution.

Vous souvenez vous de Linky ?? Pas vraiment ?  Pas étonnant quand on sait que le nouveau compteur électrique annoncé pourtant comme « révolutionnaire » il y a 2 ans par Eric Besson et EDF n'a pas franchement marqué les esprits : plus de deux tiers des français n'ont aucune idée de ce qu'est Linky. Quand on voit les efforts de communication utilisés à l'époque cela donne une idée du peu d'entrain pour les français envers cette nouvelle révolution. L'information risque pourtant de leur revenir brutalement en mémoire : une information du Canard Enchaîné du 20/02 affirme qu »alors que Besson avait annonçait qu'il serait gratuit pour l'usager, Henri Proglio, big boss d'EDF avait démenti en déclarant que Linky coûterait entre 200 et 300 euros sur vingt aux usagers ». Si l'on multiple cette somme par les 35 millions de compteurs en circulation, on arrive à « une douloureuse totale de 10,5 milliards d'euros ». Une belle cagnotte donc. Pour un dispositif dont le principal avantage d'après ces promoteurs reposaient sur les économies substantielles qu'il devait permettre de réaliser à ses utilisateurs, cela laisse pour le moins septique. 

Est ce que les français auront envie de débourser 300 euros pour renouveler leur compteur électrique ? Sûrement pas une priorité pour une majorité d'entre eux en ces périodes de restriction du pouvoir d'achat … Beaucoup plus facile par contre d'imaginer les potentiels prédateurs salivant sur la cagnotte considérable que devrait engendrer Linky. A commencer par EDF qui voit en Linky un cadeau tombé du ciel pouvant réduire d'un quart son endettement colossal de 39,2 milliards d'euro. Vous avez dit entourloupe ? En attendant le nouveau gouvernement affiche le même optimisme que le précèdent envers le nouveau compteur magique : « l'actuel ministre de l'économie Delphine Batho a réuni autours d'une table les frères ennemis de Linky : industriels, association de consommateurs, collectivité locale, fédérations des colléctivités concédantes et fournisseurs d'énergie » dixit Le Canat. Objectif de ces groupes de travail : finaliser le bon déroulement du dispositif et les sources de financement afin d' « accoucher rapidement d'un accord qui permette de lancer le fameux compteur » poursuit Le Canard et permettre ainsi d'inonder toute la France dés l'an prochain. Manque de chance, ces réunions n'ont pas du tout rassuré ni sur son financement ni sur son lancement, c'est le moins qu'on puisse dire. Pour preuve la demande des principaux participants d'un arbitrage par la ministre sur les pratiques d'ERDF, inquiet encore une fois que le principal producteur d'électricité français en profite pour empocher l'ensemble du pactole. Les participants au groupe de travail comme Jean Luc Dupont du syndicat d'énergie d'Indre et Loire, n’hésitent plus à se confier au médias en pointant du doigt « le financement et la complexité du dispositif ». 

« Cher, compliqué et pas franchement écolo, le nouveau compteur à tout d'une nouvelle usine à gaz » conclut Le Canard Enchaîné. Linky n'aurait donc vraiment rien pour lui ? Ah si, peut être que sa gestion intelligente permettant en théorie de diminuer sa consommation et sa facture électrique vont réussir à le sauver (ce qui était tout de même son principal objectif à son lancement) ?.Mais la encore, patatra ! Une étude d'UFC Que Choisir reprise par Mediapart montre que « Les nouveaux compteurs électriques Linky vont être généralisés alors qu’ils ne répondent pas aux exigences qui leur étaient fixées en matière d’économies d’énergie ». Et de rajouter « pour connaître les consommations en temps réel , il va falloir payer. Les fournisseurs d’énergie se frottent les mains, c’est une option supplémentaire qu’ils vont pouvoir facturer !. » A 300 euros le compteur, il va falloir payer en plus des options comme les informations sur sa consommation réelle. Option prévue à la base dans le compteur sensé être « gratuit pour l'usager » dixit Besson repris par Le Canard. Sans compter que ces fameux émetteurs vont inondés de nouvelles ondes électromagnétiques (la transmission des données étant prévu par onde radio ou Wifi) la plupart des foyers français qui n'avait pas vraiment besoins de ça : « C'est quand même dingue de faire appel appel à une technologie potentiellement dangereuse pour la santé ! «  s'insurge Etienne Cendrier de l'association Robins des bois … Plus qu'un an avant le lancement de Linky : juste le temps d'arrêter net ce fiasco annoncé et mettre de coté ces nouveaux compteurs dont personne ne veut. Sauf peut être EDF.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.