Les idéologies néolibérales et sécuritaires flirtent: voilà l'Etat technopolicier?1/7

Les mots dictature et fascisme ne sont pas satisfaisant pour désigner la France en 2021 contrairement à ceux d'Etat technopolicier. Cherchons ce qui peut infirmer ou confirmer dans l'actualité nationale et internationale.

Introduction/Résumé (des infos clés s'y trouvent) puis plan de tous les autres post, non proportionnel aux nombres de lignes, qui comporteront des notes/historiettes avec des mots clés en gras et un peu de #solutions.

- As-tu vu des pancartes marquées "dictature" dans les manifestations anti-passe sanitaire et/ou anti vaccination obligatoire?

- Oui. Les gens réfléchissent.

- Oui, il est sain que des personnes s'interrogent.

- J'ai lu pas mal d'articles qui accusent les manifestants de ne pas savoir ce qu'est une dictature tout en ne leur expliquant pas ce que c'est.

- Oui. Ces juges de la société civile se croient investi d'un pouvoir divin leur permettant de savoir que le porteur de la pancarte n'a jamais eu de lien avec des personnes vivant en dictature.

- Juger des inconnus par rapport à une pancarte sans rien connaître de leur vie et de leurs interrogations, est un comportement étrange pour moi.

- Brrr... Je n'aime pas fréquenter ces juges, remplis de vides, qui cherchent à te faire taire sans que tu comprennes pourquoi.

- J'ai entendu une personne, avocate, affirmer, péremptoire, que si tu rentres d'une manif chez toi vivant, c'est que tu ne vis pas en dictature. Point.

- Les #sachant autoritaires aiment montrer leur présence en ce moment.

- Elle oublie qu'il existe deux moyens de détruire une population: physiquement et psychiquement. Les deux sont utilisés pour créer de la peur et obtenir une soumission au pouvoir en place.

- Exact. Et si la personne rentre chez elle vivante mais fichée, puis subit une perquisition violente parce que l'Etat veut la forcer à taire ses idées et l'incrimine avec d'autres personnes suspectées d'avoir abimé une antenne téléphonique, une de diffusion TNT et d'avoir brulé des véhicules Enedis un an auparavant, l'arbitraire est présent et la répression violente. 

- Etre suspecté d'avoir abimé du matériel de télécommunications justifie d'être perquisitionné dans notre régime politique pour "bande organisée", "atteinte aux intérêts vitaux de la nation", "association de malfaiteurs".

- Si l'Etat cherche de quoi prouver ses hypothèses en perquisitionnant, l'arbitraire est encore plus présent que nous ne le pensions. Tout le monde peut subir l'arbitraire de l'Etat. Il suffit de cotoyer quelqu'un qui déplaît à l'Etat ou d'être un média qui diffuse des opinions diverses, comme la bogue.

- Voir son matériel informatique disparaître, ses livres, son habitat auscultés par des représentants de l'Etat et comprendre que le traitement est le même qu'être suspecté d'un meurtre causé par des membres de la secte Daech...

- J'ai l'article sous les yeux. "L’ampleur de la surveillance mise en œuvre durant les mois passés se révèle au gré des interrogatoires : photographies de ma compagne et de moi-même dans notre vie quotidienne, références à des écoutes téléphoniques, sonorisation du domicile…"

- Il vaut mieux braquer une bijouterie. Au moins la perquisition a du sens.

- L'ADN est rapidement pris à domicile, alors que la personne est toujours innocente car pas condamnée. La politique de l'Etat français est donc bien d'obtenir l'ADN de tous les français quoi qu'il en coûte en éthique et en amputation de notre futur. 

- A partir du moment où un fichier les regroupe, toutes les tentations d'utilisation deviennent possibles. Protéger le futur des français devraient passer avant l'impulsivité de s'offrir une arme parce qu'elle existe.

- L'avenir réserve quel genre d'épuration? Le rôle du Renseignement devrait être de s'assurer que l'ADN des français, non violeurs, non tueur en série, non terroriste, au sens djihadiste, est protégé. Protéger veut dire rester inconnu.

- Sur les six personnes, deux ADN correspondent à ceux recherchés. Trois personnes perquisitionnées ont été libérées sans poursuites le 17 juin. Toute cette violence étatique pour ça? 

- Être moderne pour eux dans la lutte contre l'extrémisme violent, signifie dépenser des mois d'argent public en filatures, écoutes, micros dans les maisons et les véhicules, en keyloggers sur les ordinateurs, relever de l'ADN partout puis d'occuper des centaines de forces de l'ordre à perquisitionner des lieux de vie de personnes coupables ou pas coupables d'actes de violence sur du matériel.

- Pendant ce temps-là, nous pouvons tranquillement continuer à subir des violences dans nos vies, dans les manifestations. Ces gens là m’écœurent. Les priorités de cet État bureaucratique autoritaire sont la protection des intérêts économiques et du matériel. 

- Il ne défend pas nos vies, il défend le profit.

- Il aime bien la violence si elle provient de chez lui et si elle permet de justifier des dépenses publiques dans l'armement, à utiliser contre la population civile.

- Là, le Renseignement français se pose en défenseur de l'idéologie néolibérale, dans sa version la plus autoritaire. Sa mission, en démocratie, est au contraire d'être au service du peuple et donc de s'assurer que les écoles de pensée opposées au néolibéralisme aient leur place dans la société, à partir du moment où elles respectent l'intégrité physique et psychique des êtres humains.

- Concernant les raisons de cette perquisition, aucun mort ou blessé n'est à déplorer, contrairement au terrorisme qui a tué au bataclan en 2015.

- La TV a été coupée quelques jours. C'est grave! Les spectateurs ont du se mettre à lire ou à écouter la radio.

- Ha ha ha...L'addiction à la TV.

- "Nous, premiers témoins et soutiens des personnes mises en cause par les arrestations du mardi 15 juin en Creuse et en Haute-Vienne, avons vu des policiers armés et cagoulés arrêter six personnes mardi 15 juin, scènes brutales(jusqu’à défoncer une porte ouverte !) et choquante pour les voisins et amis présents sur place ayant assisté à la débauche de moyens parfaitement disproportionnés déployée :(..)".  

- Cela rappelle les perquisitions de musulmans respectueux du droit français après les attentats de 2015, et ses bavures, puis les assignations à résidence d'écologistes pendant la COP21 de 2015 à Paris. Ou l'horrible arrestation d'enfants dans les Alpes parce qu'ils n'avaient pas respecté la minute de silence suite à la mort du professeur S. Paty. D'ailleurs, l’État a-t-il présenté ses excuses à ces enfants ou considère-t-il la maltraitance sur enfants comme étant une nouvelle mission étatique?

- Aucune idée. 

- Qu'as-tu comme autres informations sur les perquiz de juin?

- Tiens je te laisse l'article.

[ https://lundi.am/Gentioux-Association-de-malfaiteurs-du-15-juin ]

- La justice doit bien sûr faire son travail mais elle semble oublier qu'un régime politique dans lequel le peuple finit par craindre l'Etat ne peut être une démocratie.

- Il est écrit: "Dans l’ordonnance de placement sous contrôle judiciaire de l’une des trois inculpé.e.s, un juge estime que "les deux femmes partagent de nombreuses idéologies en lien avec le souci d’une préservation de la nature (notamment la forêt limousine), ou encore le refus de voir installer des équipements technologiques (compteurs Linky, 5G) ".

- Si l'idéologie néolibérale autoritaire devient la seule acceptable, nous ne vivons pas en démocratie.

krik...krik...

- Par la fenêtre, je vois un automobiliste en train de se garer. Sa radio est forte. Il doit venir de l'autoroute pour avoir oublié de baisser le son.

"La 5G va avoir pour conséquence une hausse des besoins en énergie. L'Europe doit donc ajouter le nucléaire dans sa taxonomie verte, malgré son coût énorme et la dette qu'elle va faire peser sur nos épaules. Nous avons besoin d'EPR. Nous n'avons pas le choix car les mutations industrielles s'accompagnent toujours d'une hausse des besoins en électricité".

- Ha ha ha. Ce monsieur sur radio truc commerce est le représentant de l'idéologie du tout nucléaire qui a besoin d'une hausse des consommations pour justifier son existence. 

- Le choix de consommer MOINS d'énergie n'est pas évoqué. Des entreprises sont des gaspilleuses d'énergie et refusent depuis des décennies de s'attaquer au problème parce que l'électricité ne coûte pas cher.

- Le gouvernement n'a pas l'intention de prendre des mesures pour baisser les consommations d'énergie. La ministre déléguée chargée de l'industrie Agnès Pannier-Runacher a affirmé sur radio truc commerce le 24 septembre 2021 qu'elle s'appuie sur des faits scientifiques pour justifier la croissance du nucléaire. 

- Par contre, les faits scientifiques expliquant que le cerveau ne devient adulte que vers 20/25 ans, ils les nient pour punir au lieu d'aider et de prendre soin des jeunes. Bon, revenons au nucléaire. Dire qu'il représente une solution de décarbonation de l'économie obligatoire est un mensonge.

- Selon elle, nous allons "devoir, demain,  électrifier massivement notre économie". (à 1h51:01 ). Les besoins en énergie vont être croissants donc il faut des énergies renouvelables et toujours plus de nucléaire. Elle trouve cette situation normale. Gilles Babinet aurait dit, selon elle, je suis devenu pro nucléaire parce que je suis pro écologie. Au secours!

[ EDF va pouvoir acheter une partie des équipements d'Alstom qui avait été vendu à General Electric 
https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/good-morning-business/good-morning-business-vendredi-24-septembre_VN-202109240169.html ]

- Donc, la filière nucléaire a besoin de pousser au gaspillage de l'électricité pour créer de nouvelles centrales. N'est-ce pas criminel?

- Vu le coût faramineux de la construction et le coût du démantèlement et le coût pour l'environnement avec l'utilisation de l'eau au quotidien par exemple, l'endettement serait mieux utilisé à investir dans une recherche et développement responsable.

[ 2019 - https://www.greenpeace.fr/a-quel-prix-les-couts-caches-des-dechets-nucleaires/ ]

- Des journalistes veulent savoir comment financer la transition écologique alors que le sujet a été rabâché depuis des années. Il faut déjà savoir de quel projet de société nous parlons.

- Bien sûr, c'est la base de toute discussion. Les néolibéraux ne parlent jamais de projet de société mais toujours de financement au cas par cas. L'économie c'est tout sauf ça.

- C'est une déviance du statut d'expert. L'expert ne peut maîtriser qu'un domaine.

- Diminuer la demande en énergie permet justement de ne pas avoir à construire une centrale nucléaire et donc de ne pas avoir besoin de ce financement gigantesque.

- Le piège de l'endettement colossal du nucléaire et du prix faible facturé aux entreprises.

- Il faut que le prix de l'électricité augmente pour créer un électro-choc, une prise de conscience et orienter la recherche vers les alternatives au nucléaire, au pétrole etc. Il faut offrir des kwh aux personnes défavorisées.

- A partir du moment où les besoins essentiels sont assurés et où il est possible de disposer de loisirs, de vacances, de garantir les libertés fondamentales, la population sera forcément encline à comprendre qu'il est possible de vivre sans objet connecté inutile et sans produit inutile nécessitant surexploitation et énergie.

- Pour revenir aux perquisitions, une #solution ici est très simple. Il faut redonner du choix, des alternatives aux français. Un État démocratique doit proposer d'avoir ou pas un compteur connecté comme Linky. 

- Exact. Personne ne serait en colère si disposer d'un compteur non voyeur était toujours possible.

- Un gouvernement responsable doit réfléchir au cas où le pays serait attaqué par un autre. En cas de guerre, avoir un compteur connecté est une idiotie monstrueuse. 

- Très juste. Linky rentre typiquement dans la gestion bureaucratique numérique qui est une idéologie absolument pas au service du peuple.

- Nous avons ici un cas de fabrique de la délinquance par un État. Un seul produit possible. Le connecté. Pas d'alternative. Colère.

- Et il faudrait anticiper les désastres climatiques pour créer une infrastructure énergétique adaptée. Les chercheurs devraient travailler à rendre autonome des petites structures en stockage d'électricité au lieu de chercher une nouvelle version du nucléaire. Et l'entraide en Europe doit toujours consister à exporter de l'électricité vers les pays ne pouvant en produire assez pour être autonome.

- L'Etat fabrique de la violence.

- L'Etat sécuritaire a grossi très vite depuis quatre ans. Il n'en sort pas grandi.

- Oui. Le poids de son pouvoir dépasse les limites du raisonnable...

- L'Etat devient omniprésent.

- L'Etat est omnipotent.

- Le contrat social a mauvaise mine alors que le livre blanc de la sécurité illumine de mille éclats les lois sécuritaires.

- Le pire ne s'arrête jamais. Des sénateurs L.R. s'auto-satisfaisaient en juillet que les français, qui disposent d'un patrimoine gigantesquement plus faible que le leur, puissent être maltraités. Ils refusent que quelqu'un qui dispose de plus de 23000 euros d'épargne reçoive le R.S.A, le revenu de solidarité active.

[ Je m’y étais engagé:le #Sénat a adopté ce soir sur ma proposition un article de loi permettant aux départements de réserver le #RSA aux personnes dont l’épargne ne dépasse pas 23000€ (hors logement et voiture). Si on a des moyens importants, on ne fait pas appel à la solidarité!
https://twitter.com/BasPhilippe/status/1412885491599527936 

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/differenciation-le-senat-adopte-la-possibilite-pour-les-departements-de]

- Le mot épargne est à traduire par patrimoine.

- Effarant! Le prix d'une voiture utilisée par ces messieurs dames dépasse 23 000 euros. Même la voiture utilitaire du particulier chez Renault et Peugeot se vend aux alentours de 25 000 euros. Choquant!

- Donc, la volonté est clairement que les défavorisés le restent ou basculent dans l'Ultra-précarité de la rue.

- La gauche a critiqué l'idée d'assujettir le R.S.A. au patrimoine: "Par exemple, un agriculteur possédant des parcelles agricoles pourrait se voir refuser le RSA par un département ou accepté par un autre, et ce même si ses parcelles ne lui confèrent pas un revenu suffisant".

- Marianne écrit: "Les sénateurs ont adopté ce jeudi 15 juillet un article qui donne plus de pouvoir au président du conseil départemental pour vérifier les allocataires du RSA. (...) L'objectif affiché : limiter les fraudes. Mais dans les faits, il s'agirait surtout de contrôler les allocataires".

[ https://www.marianne.net/economie/economie-francaise/reforme-du-rsa-au-senat-un-texte-pour-fliquer-les-allocataires ]

- Je vais pouvoir partir de cet exemple pour expliquer l'idéologie sécuritaire qui a réussi à s'installer dans le pays. Il y a 30 ans, elle servait à attirer des électeurs qui conçoivent de construire l'organisation de la société toujours les uns contre les autres. 

- Les chômeurs, les plus défavorisés, les fonctionnaires auraient tous les vices et seraient responsables de la ruine du pays. Des décennies à entendre ces horreurs...

- Comme si la fraude d'un pauvre pouvait atteindre les montants de la fraude d'un riche....

[ Au début l'émission rappelle les propos de m Le Pen, des LR dans le passé qui ont participé à construire une pensée sécuritaire.
A l'air libre - sept 2021 - Ce soir dans #Àlairlibre, on déconstruit pour mieux construire 
 03:44 : Nos représentations sur les chômeurs.
https://youtu.be/n4uQ8p4wGVo]

- Aujourd'hui, l'idéologie sécuritaire est une facilité. Elle fournit un livret de phrases, prêtes à répéter pendant un demi-siècle, face à l'absence de projet de société dans de nombreux programmes politiques. 

- Oui. Les uns contre les autres est un concept devenu banal. Il cotoit le nouveau "l'Etat contre le peuple".

- Lutter contre la fraude, la délinquance, le terrorisme, le désordre créé par l'Etat et des entreprises privées est passé du mantra à l'obsession. Cette obsession est devenue une idéologie et comme beaucoup d'idéologie elle a finit par établir sa suprématie sur les libertés et les droits humains.

- Et dire qu'il fallait avoir peur du communisme il y a 50 ans...

- Le point commun avec cette époque est que les gouvernements créaient des cibles dont il fallait avoir très peur. Aux États-Unis, les êtres humains qui représentaient des pensées remettant en cause la façon dont la propriété privée a été acquise ou qui revendiquaient les mêmes droits pour les noirs américains que les blancs étaient des personnes à détruire médiatiquement et professionnellement. Angela Davis en est une représentante. Aujourd'hui les cibles sont les représentants de la cancel culture, les antispécistes etc. Plus personne ne croit en la peur du communisme, un épouvantail qui était une construction politique pour contrôler la population, l'amener à croire que l’État la protège de cet épouvantail. 

- Contrôler signifie obtenir le silence, la soumission, l'obéissance.

- En France, la pensée sécuritaire a profité de faits divers pour étendre son emprise et s'imposer comme...une idéologie. Douter de ce qu'elle dit est indécent et te rendrait complice de terroristes, de délinquants, de récidivistes, de fraudeurs...

- Et la pensée néolibérale? Quelle est sa place?

- Elle représente un ordre économique à maintenir. Elle lutte de toutes ses forces pour détruire l’État providence. Elle contenait donc à sa naissance les jeunes pousses de l'idéologie sécuritaire. Elle prône  une dérégulation des marchés et le libre-échange protégé par les interventions des États, sans demander comme conditions à son existence le respect de droits humains et le respect du vivant.

- La liberté d'entreprendre qui a aboutit à ce qu'une entreprise française vende des outils de surveillance pour traquer et torturer des opposants à un régime dictatorial est le symbole de l'imbrication entre la pensée économique et l'idéologie sécuritaire. Le lien entre les deux est l'informatique.

[ https://usbeketrica.com/fr/article/surveillance-internet-amesys-egypte

Commerce des armes numériques : la grande hypocrisie - 21 juillet 2021 Par Jérôme Hourdeaux
https://www.mediapart.fr/journal/international/210721/commerce-des-armes-numeriques-la-grande-hypocrisie? (abonnés)
Au salon Milipol, on se réjouit d'accueillir à Paris en octobre prochain @NSOGroup, une entreprise de hacking responsable de l'espionnage de dizaines d'opposants politiques (ensuite intimidés ou assassinés, cf.https://digitalviolence.org/#/). Ça commence bien ! https://twitter.com/FelixTreguer/status/1413873275898368008]

- En effet, l'idéologie sécuritaire repose sur une utilisation malfaisante de l'informatique et la pensée néolibérale prône non seulement le laissez-faire de la vente de ces matériels informatiques mais aussi perçoit cette vente comme positive car source de croissance du PIB.

- L'informatique est un moyen de surveiller nos ordinateurs, nos téléphones, notre présence/absence avec Linky, nos comportements sur le web, dans la rue et ailleurs. Elle est au service de l'idéologie sécuritaire et de l'idéologie néolibérale pour contrôler.

- Des citoyens l'ignorent mais des défavorisés se retrouvent avec des fonctionnaires qui vont fouiner leurs comptes bancaires et leur épargne. La relation humaine à cause de mauvais choix d'informatisation est humiliante. Elle ramène à la situation d'un enfant dont les parents contrôlent les comptes et l'argent de poche. Or, il est ici question d'adultes avec une estime de soi déjà compliquée.

- L’État va trop loin. Il dispose déjà de la déclaration de non imposition mais il réclame d'autres documents. 

- Il ne tolère pas l'idée qu'un pauvre puisse frauder pour moins se serrer la ceinture et s'offrir un journal à 5.40€ comme le Monde diplomatique ou un magazine people pour rigoler devant le dernier storytelling du couple présidentiel.

- L’État veut tout savoir de notre vie privée et de notre intimité. Nous ne devrions rien lui cacher. Je n'arrive pas à nommer ce régime politique.

[ Ce droit à communication s'étend à tout document utile permettant de contrôler, notamment, la composition du foyer, le domicile du bénéficiaire ou encore l'étendue de ses ressources. Il est applicable indépendamment du support sur lequel sont détenus les documents sollicités. Le bénéficiaire est tenu de communiquer les documents sollicités en application du premier alinéa dans le délai d'un mois à compter de la demande.
https://blogs.alternatives-economiques.fr/abherve/2021/07/19/le-senat-ouvre-la-porte-a-la-recentralisation-du-versement-du-rsa-et-confirme-son-obsession-du-controle ]

- Tututututuutt! Pour humilier les défavorisés à la manière du gouvernement, tu dois leur reprocher d'avoir acheté une TV écran plat. Tu dois les accuser de rêver de posséder un écran TV plat au lieu de rêver de posséder un véhicule électrique, de quoi se payer un abonnement internet, un ordinateur, une couverture neuve, un harnais et des croquettes pour le chien ou le chat.

[ Allocation de rentrée scolaire, réforme des retraites, augmentation du SMIC…On décrypte avec Elsa Margueritat et Thomas Porcher.
https://video.lemediatv.fr/videos/watch/2419f845-1024-41b1-8ba2-cbc8d82258fb ]

- Selon notre gouvernement, la TV à écran plat serait un bien réservé aux enfants de parents aisés.

- Il n'a pas l'air de savoir que des parents se sont sacrifiés dès juillet pour acheter des fournitures scolaires de peur de ne plus disposer de ressources pour les payer fin août.

- Et pourquoi parler d'écran plat alors que septembre est un mois de vente élevée d'ordinateurs? Le gouvernement est-il allé fouiller les comptes bancaires de familles défavorisées? La surveillance administrative a déjà dépassé les bornes de l'acceptable alors tout semble possible.

- Un gouvernement qui se permet de juger comment les plus pauvres dépensent leur argent est-ce compatible avec une démocratie ou est-ce un abus de pouvoir et/ou est-ce une terrible humiliation ou...?

- Pour que les plus pauvres puissent faire un retour à l'envoyeur, il faudrait que le président de la république, le Premier ministre et ses ministres publient leurs comptes bancaires et d'épargne sur 1 an. Chiche?

- Nous pourrions ainsi juger leur consommation, leur pollution importée, leur comportement...

- Ils n'ont pas l'air d'avoir connaissance des rapports qui montrent qu'au moins 80% des pollutions sont dues aux modes de vie des riches.

- Tiens, l'ingérence dans la vie privée des plus défavorisés me fait penser que Hop a sorti une étude sur l'obsolescence programmée des TV. Si ça se trouve les défavorisés se retrouvent avec des écrans ayant une durée de vie courte.

[ https://www.lesnumeriques.com/tv-televiseur/obsolescence-des-televiseurs-le-condensateur-pointe-du-doigt-une-reparation-maison-impossible-a166301.html ]

- Pour en revenir aux élus, certains et certaines sont de vrais monstres. Il faut le dire. L'argent public qui sert à payer leur salaire et leurs avantages, équivaut à rémunérer combien de personnes au RSA? Sans compter la taille de leur patrimoine, à eux...

- Entre un sénateur et une personne défavorisée: qui a besoin d'être courageux dans la vie?

- Entre un sénateur et une personne défavorisée: qui peut se payer le restaurant, changer de vêtements comme de chemise, louer une maison de vacances, payer l'entretien d'un véhicule, changer de téléphone, aller au théâtre, acheter un livre?

- Entre un sénateur et une personne défavorisée: qui vit avec la peur au ventre de ne plus pouvoir payer le loyer, les déplacements, le matériel informatique, le repas du soir?

- Entre un sénateur et une personne défavorisée: qui devrait être puni pour son train de vie exploitant, détruisant et polluant?

- Des représentants de l’État, trop riches, décident que des pauvres sont trop riches. Et après ils s'étonnent que les mots fascisme, dictature circulent.

- La répression, sociale ou sécuritaire, qui vise le peuple, est devenue un dogme défendu par le gouvernement, les droites et une partie de la gauche.

- Pour revenir aux personnes qui refusent de voir le mot dictature sur une pancarte, je confirme que ce type de personnes refuse le débat. 

- C'est passionnant. Depuis 2018, nous avons devant nous plein de comportements qui permettent de comprendre les entrées dans des dictatures passées.

- Oui, parmi ceux qui jugent les manifestants...N'oublions pas que, nous, manifestantes, pouvons aussi nous laisser happer par un désir de changement tellement fort que nous pourrions lire trop vite les programmes électoraux et voter pour une personne, qui défendrait toujours les lobbies les plus riches, les plus pollueurs, les plus sécuritaires avec les mêmes fichiers policiers et le même armement mais qui se présentait comme anti-macron.

- Tu as raison. Je vais m'intéresser aux votes et aux débats sur la loi sécurité globale et les lois sécuritaires suivantes pour éviter de voter pour la continuité, déguisée en opposant au gouvernement Macron. Jugeons les faits.

- Oui d'ailleurs, il faut que j'incite les lecteurs à se méfier des personnes qui se posent contre la reconnaissance faciale mais ont un entourage politique qui pose des caméras de surveillance partout. La reconnaissance faciale est un totalitarisme connecté de niveau 10/10 mais les caméras participent aussi à la déshumanisation à un niveau supérieur à 5/10. La dangerosité diffère selon les analyses automatiques qu'elles sont censées réaliser. Rien n'est acceptable dans une démocratie.

- Il est évident que de nombreux jeunes, sans patrimoine, attendent des privilégiés des rêves transformables en réalité. Ils ne demandent pas à être suivis dans leurs déplacements sur terre ou sur le web avec l'objectif que l’État ou des entreprises obtiennent un contrôle de leur individualité. Ils ne souhaitent pas devoir adopter un comportement en dissonance totale avec la violence étatique actuelle.

- M. Champagne a incité les lecteurs, dans plusieurs articles du média Reflets, à réfléchir à la définition d'un État policier parce qu'elle colle pas mal avec ce que nous vivons.

[ ex https://reflets.info/articles/presse-et-democratie-l-effondrement (abonnés)]

- "Police partout, Justice nulle part" était un slogan des manifestations de gilets jaunes.

- Lorsque l’État policier s'installe, il commence par être de niveau 1. Les services de sécurité ne sont alors plus au service du public mais deviennent un pouvoir.

- Oui, ensuite plus il devient fort, plus il monte de niveaux et plus il devient difficile d'en sortir.

- Une #solution non violente passe par élire des courageux, si c'est encore possible. Pour être élu et agir contre les forces de sécurité, il faut obligatoirement le soutien d'une majorité de français.

- J'attire ton attention sur le fait que les forces de sécurité usent d'arbitraire, se font justice eux-mêmes, réclament plus de pouvoir que la justice, s'auto-contrôlent. Des lois, des décrets sont dictés par des services de sécurité mais le problème dépasse ce cadre. Le symbole est d'ailleurs d'avoir obligé la population civile à se prendre pour un membre des services de sécurité, en laissant, par exemple, une serveuse vérifier si le passe sanitaire, comportant des données personnelles dont la date de naissance, est à jour.

- Dans l’État policier qu'y mets-tu?

- Le pouvoir exorbitant que s'est arrogé l’État avec internet dans la surveillance informatique administrative et le pouvoir qu'il a donné à des entreprises privées sur nos vies.

- J'ai saisi ce que tu veux dire. 

- L’État policier comprend le pouvoir de nous regarder dans la rue ou sur le web pour décider si nous avons le droit d'y être, si nous avons le droit d'avoir tel comportement, d'écrire tels propos.

- Tu y mets tout ce qui déshumanise, je suppose?

- Non.

- "C'était mieux avant" était souvent moqué sauf que là l'expression devient une réalité. Les enfants naissent avec moins de libertés qu'il y a cinquante ans et avec une pression sur leur corps, leur cerveau inédite dans l'histoire des répressions avec la mise en place d'une surveillance de masse.

- L’État nous place tous sous une tutelle numérique. Il possède plus de données personnelles que nécessaire. Il nous traite comme un incapable majeur en se permettant d'accéder à tous les comptes argentés de nos vies pour vérifier que nous ne lui avons rien caché. Et en même temps, il nous demande d'être un adulte, équipé en matériel informatique, formé aux usages bureaucratiques, pour réaliser gratuitement l'ex travail de fonctionnaires, ce qui lui permet de nous avilir.

- Des entreprises privées nous placent sous bracelet électronique transparent et considèrent que nos données personnelles leur appartiennent, que notre attention leur appartient. Et elles se prennent pour une espèce de gourou qui aurait le droit de nous inciter à acheter ce qui rapporte à l'entre-soi, à regarder des vidéos pour que cela rapporte à l'entre-soi, alors que nous réclamons du respect et le droit de vivre sans elles. 

- Nous réclamons depuis des années le droit de vivre sans elles, les Big Tech. Un programme politique pour la présidentielle 2022 entendra-t-il notre requête?

- Doctolib ne devrait pas avoir le droit de faire du commerce avec les données qu'il possède. 

- L’État protecteur n'est-il donc qu'une chimère?

- Totalement, à partir du moment où il s'est soumis à l'idée de la marchandisation des données de santé. 

- La pensée néolibérale est devenue une idéologie à partir du moment où penser l'alternative est devenu impossible dans les ministères, dans les médias dominants. La gestion de la vaccination et des passe sanitaire a confirmé que nous n'étions pas prêt d'en sortir et que l'idéologie néolibérale a besoin de l'idéologie sécuritaire pour maintenir son pouvoir de suprémaciste.

- Et si tu nous écrivais une critique du cercle des économistes?

- Non. Ce serait une perte de temps. Quand un décideur interroge un économiste, il doit savoir qui parle. L'économiste n'est pas neutre, tout comme l'informatique. Est-il d'obédience néolibéral autoritaire, libertarien autoritaire, néokeynésien, marxiste etc.? Ou n'est-il soumis à aucune idéologie mais à un courant de pensée humaniste? Si oui lequel? Rien n'est plus facile que de manipuler des statistiques pour leur faire dire ce que nous voulons.

- J'ai comme l'impression que la tutelle numérique du secteur public et le bracelet du secteur privé fusionnent quand des services de sécurité s'octroient le droit de posséder toutes les données numériques pour les juger selon un ordre moral nébuleux dont nous devinons les contours en s'intéressant aux perquisitions.

- J'ai envie de participer au débat sur les mots dictature, fascisme en publiant mes notes. Peu de références à l'histoire, juste à l'actualité française et internationale. Nous avons des pensées néolibérales et libertariennes autoritaires qui deviennent des idéologies. Nous avons une idéologie sécuritaire qui conçoit la vie en société d'abord comme une méfiance entre les êtres humains, puis finit par construire un État qui se méfie de ses habitants et veut les contrôler. Nous avons un État policier qui s'installe et dont le pouvoir transparaît à travers une création du droit qui le privilégie mettant à mal un principe d'égalité. L'ensemble utilise l'informatique pour ses profits et son pouvoir. Les Finances sans foi ni loi n'existent pas sans l'informatique. La Quadrature du net a inventé le concept de Technopolice. Technocratie ou technologie. Et tout concourt à ce que la France puisse se nommer comme un État techno-policier.

- C'est moche, c'est laid comme nom mais à l'image de ce que nous vivons. 

- Certains mauvais-pensants affirment que lire beaucoup est un signe d'anormalité alors je vais essayer de mettre un max de références de livres, rien que pour les emmerder. Suis-je une teigne qui s'ignore?

- Ha ha ha...Que t'évoque une dictature verte?

- Un parti politique qui se fait élire sur un programme économique prônant la croissance verte et qui continuerait l'escalade du système répressif actuel.

- Oki. Donc les changements espérés pourraient concerner les animaux mais la bureaucratie numérique continuerait à être une des sept plaies du pays.

- J'ai 6 posts à publier qui rassemblent plein d'idées et de faits. L'ensemble n'est même pas exhaustif. C'est décourageant. Et il ne sera pas bétonné comme j'en avais l'habitude dans les années passées.

- Et pourquoi?

- Parce que le gouvernement Macron nous vole notre temps de réflexion en occupant notre temps de cerveau disponible avec des successions de lois. Il a réussi à passer des lois sécuritaires et liberticides tous les ans et même plusieurs en une année. Mes choix priorisant les sujets ne sont peut-être pas bons. Personne n'est parfait.

- Tes écrits vont être lourds si tu crées plus de notes que d'historiettes.

- Oui mais je n'ai pas le temps. Je ne suis pas satisfaite de ces notes mais je dois avancer sur l'après Patate, l'histoire de la gestion d'un pays par Ultra Cynicuss. 

- Histoire promise, histoire due. 

- Le but est de partager des faits avec des personnes qui n'ont pas le temps de s'informer sur les mêmes sujets que moi. Si les lecteurs trouvent le tout trop nul, je retravaillerai l'ensemble et publierai une autre version. Un autre monde est toujours possible.

- #solution. Mets le plan au début. Le lecteur pourra lire le texte en plusieurs fois et venir piocher ce qui l'intéresse.

- Bonne idée.

- Bon je te laisse, je vais au parc participer à l'expérience cognitive "un petit plein d'infos".

- Oki. A pluche.

Quinze minutes plus tard.


- Bonjour à tous et à toutes! Vous voici assis pour trois heures d'écoute. Le thème est "La fin d'une histoire et le début d'une autre ou une histoire sans fin".

Des "oh non je ne tiendrai pas 3 heures. Moi non plus" s'échangent dans l'herbe.

- Pas de panique! Nous allons vous fournir la liste des pays et des sujets traités ce qui vous permettra de choisir vos moments de sieste.

----

 ( Le plan est temporaire. Il sera définitif à la publication du dernier post. Des parties restent nébuleuses et doivent être retravaillées.)

[Pour les lecteurs du post, cela permet de sélectionner les parties à lire.

post 2/7  Voici un exemple de recherche des raisons des pertes de liberté depuis 50 ans, pour des conditions de vie de plus en plus médiocres. La recherche des raisons du passage d'une informatique bienfaisante à une informatique malfaisante sous tendra les 6 posts.

Un collectif d'anonymes cherche à bien nommer la république démocratique française et présente la première partie de ses notes.

Résumé: Une monarchie républicaine, l'Etat d'urgence, dictature douce/souple, empêcher de manifester, le fascisme, une démocratie représentative, un groupuscule qui est à l'origine du droit, la démocratie repose sur un Etat de droit, l'état de droit suppose l'existence de contre-pouvoirs face aux décisions gouvernementales, la toute puissance accordée à l'informatique maltraite des êtres vivants, une démocratie à faible ou à haute confiance, des professeurs de droit parlent de démocratie de niveau faible, les mensonges sur le chômage forment une violence étatique, la dérive du maintien de l'ordre, une idéologie sécuritaire, des violences sociétales concernent jusque la psychiatrie, être observé 24h/24h par une caméra, fichage, radicalisation et préjugés et informatique, la radicalisation est un concept flou, opaque, le populime judiciaire se baigne dans la haine, et si le gouvernement profitait de la loi sur la responsabilité pénale pour...pour prolonger la loi sécurité globale?, l'industrie sécuritaire a besoin de la biométrie pour vendre du matériel et donc réaliser des profits, elle cible les migrants et ceux qui sauvent des vies, la presse indépendante existe toujours, la presse subventionnée est de plus en plus aux ordres, l'autocensure, la censure demandée par un congénère, la censure amène l'autocensure, personne ne peut tout savoir, selon l'idéologie sécuritaire, protéger le vivant est une violence faite à l'ordre économique actuel, Comment expliquez-vous que la maltraitance animale soit devenue une norme?, le pouvoir de choisir l'investissement.

Et des #solutions, un peu seulement faute de temps.
-
post 3a/7 - L'argent public bénéficie-t-il à la population quand il subventionne des entreprises qui polluent, détruisent, nient les droits humains et même doivent être défendues par le renseignement au nom des intérêts économiques.

Un collectif d'anonymes cherche à bien nommer la république démocratique française et présente la seconde partie de ses notes.

lobbyiste est un métier, le Renseignement protège les puissants et n'aime pas l'éthique,il sert à réduire l'incertitude pour aider à la décision, L'économie occupe une place de plus en plus importante, Le Renseignement défend les intérêts fondamentaux de la nation et les promeut,Le Renseignement ne nous protège pas d'une menace provenant de l'Etat,il n'a pas toujours raison, L'activité et le vocabulaire de l'industrie agrochimique peuvent avoir un lien avec le secteur de l'armement militaire, Que signifie la sécurité alimentaire?, Historiquement, le fumier a été remplacé par ces engrais de synthèse pour répondre à un intérêt privé et pas pour nourrir la planète,  Page 6/13 de la stratégie nationale du renseignement, le troisième enjeu prioritaire s'appelle "La défense et la promotion de notre Économie", Le Renseignement en vient à veiller à ce que le système capitaliste actuel soit le moins déstabilisé possible, un exemple de multinationale qui crée un profond désordre à l'étranger,
Le ministère de l’Intérieur a mis en place avec la FNSEA, la cellule Demeter de "suivi des atteintes au monde agricole", L'agroalimentaire est un secteur ayant obtenu le droit de créer des maladies chroniques, Les penseurs néolibéraux ont décidé que l'économie devait fonctionner avec des accords de libre-échange signés par les Etats, pour maximiser les profits d'entreprises internationales et d'investisseurs, Le libre-échange est source de déforestation, de pauvreté, injuste et nuit à la démocratie, donne une liberté d'investir sans contrepartie, le Renseignement ne sert pas à empêcher les violences et les destructions induites par les activités économiques des entités qu'ils défendent et promeuvent, il ne nous protègera pas de l'expansion des armes numériques vendues par le complexe militaro-industriel, Les lois sécuritaires sont en accord avec l'idéologie néolibérale et celle libertarienne autoritaire, notamment avec le refus d'organiser la société en fonction d'un intérêt général.
La demande en armes non létales des Etats autoritaires crée une offre en croissance, La France exporte des armes non létales vers des pays qui les utilisent notoirement en violation des droits humains, Les appareils répressifs d'Etat jouent un rôle idéologique, Pourquoi les drones policiers sont-ils si importants dans l'idéologie sécuritaire? , La surveillance de masse permet de lutter contre plein de fraudes, comme celle au passe sanitaire, repérable sur le web, Qui le renseignement protège-t-il en priorité entre un intérêt économique et la population?, Des services de renseignement sans vrais contre-pouvoirs, la corruption selon des hommes et femmes politiques qui promeuvent les idéologies néolibérales et sécuritaires.

poste 3b/7

Des élections législatives en septembre en Russie amènent un gommage de voix opposées à m Poutine.

corruption - opacité - L'argent public disparaît dans la corruption en Russie et dans l'armement de lutte contre la société civile en France. Dans les deux pays, les services de sécurité cherchent à cacher la vérité historique le plus longtemps possible.

Alexeï Navalny propose d'écrire une nouvelle histoire pour "lutter contre la cupidité des dirigeants autocrates" et il offre des solutions.

En Moldavie, le parti anticorruption gagne les élections législatives le dimanche 11 juillet 2021. 

Exemple de conséquences de la corruption au Liban.

Etudier un projet de loi en procédure en accélérée relève du régime d'exception et pourtant...

La nième loi renseignement française est à peine votée que déjà un projet de loi sur la responsabilité pénale et la sécurité intérieure arrive au Parlement en septembre.

une partie des archives secret défense françaises déclassifiée, reclassifiée.

Le président iranien nouvellement élu est accusé de crimes d'Etat et plus conservateur que le précédent.


Post 4/7 - Le sentiment impalpable que l'informatique est beaucoup plus utilisée pour oppresser que pour aider, même involontairement.

Le 7 juillet 2021, la justice administrative a annulé le plan de sauvegarde de l'emploi, nouveau nom pour dire plan de licenciement, du voyagiste TUI.

Un journaliste d'Europe1 déclame: En vingt ans, on n'avait jamais vu autant de gens ayant envie de partir. Il y a une ambiance de fin de règne. Une nouvelle histoire va s'écrire à la rentrée.

Le népotisme expliqué par un cas d'école en Pologne.

Un environnement informatique devenu tyrannique. ( L'exclusion sociale par la fracture numérique).

L'ONU appelle à un moratoire sur l'intelligence artificielle

Post 5/7 - L'opposant visible, invisible, assassiné

Le président Alexandre Loukachenko, 66 ans, ne veut pas mettre fin à l'histoire en décidant qu'il a été réélu président de la Biélorussie en aout 2020.

Le président tunisien Kaïs Saïed a mis à l'arrêt le 25 juillet l'Assemblée nationale et a limogé le chef de gouvernement, le ministre de la défense, la ministre de la justice et il a remplacé le procureur général de la justice militaire.

Le président du Nicaragua, Daniel Ortega, n'a plus d'opposants pour être réélu le 7 novembre.

Un avocat thaïlandais appelle à réformer la monarchie et est accusé de dix crimes de lèse-majesté ce qui équivaut à plus de 100 ans de prison.

Hakainde Hichilema a été élu président de Zambie.

Le président d'Haïti, Jovenel Moïse, a été assassiné le 7 juillet 2021.

Le dernier journal indépendant de Hong-Kong, Apple Daily, a été tué par le parti-Etat chinois.

Cuba accepte l'aide alimentaire de pays étrangers de manière temporaire et exceptionnelle.

La défense de l'environnement attend toujours de démarrer une nouvelle Histoire d'hymne au vivant.

La Primaire populaire propose d'écrire une nouvelle histoire

La société de vigilance implique d'avoir en arrière-plan de son cerveau la police et de penser comme elle.

Quand punir devient une valeur de la société, une dérive est de créer des justiciers violents.


Post 6/7 - identité numérique - absence de protection sous prétexte de protéger.

L'identité

La directive européenne "vie privée et communications électroniques"a été votée sous le nom de réglement ePrivacy.

Les troupes militaires américaines présentes depuis 20 ans en Afghanistan doivent avoir quitté le pays d'ici fin août.

La suite et fin d'une histoire en Afghanistan annonce le début d'une nouvelle.

Les Micas (mesures individuelles de contrôle administratif et de surveillance) devaient être alternatives mais pourront devenir cumulatives.

La raison d'être des Big Tech n'est pas de nous protéger des régimes autoritaires mais de protéger leurs rentes. 

De nombreux pays s'interrogent: concernant la sécurité, l'unilatéralisme américain doit-il entrer dans les livres d'histoire?

Une nouvelle histoire de pollution géante s'ouvre avec la colonisation de l'espace par des ultra-riches.


post 7/7 - Economie, informatique, le vivant

L'équipe de "Ami des lobbies", "Demos Kratos" et "Cemil choses à te dire" écrivent un chapitre dans l'histoire de Sea Shepherd France/Monde.

L'Etat français doit payer 10 millions d'euros pour la pollution de l'air car la directive européenne de 2008 sur la qualité de l'air n'est pas respectée.

la fin du quinquennat est dans quelques mois alors des mesures refusées jusqu'alors deviennent tout d'un coup possible. Le miracle des élections!

Et si nous évoquions Etat de sécurité, arbitraire, Etat policier, fascisme, régime autoritaire, bureaucratie informatisée, dictature de la commodité, totalitarisme,  Etat-surveillant, pour en penser de nouveaux?

La corruption peut mener à la peine de mort en Chine.

Le capitalisme d’État de la république populaire de Chine contre le capitalisme transnational.

A force de vendre leurs actifs, les États occidentaux se retrouvent avec des actifs valant moins que les dettes. 

La fin d'une histoire pour démarrer quelle nouvelle? Un résumé-exemple tiré du livre de m. Robert Boyer.

En Roumanie dans les Carpates, l'histoire populaire remplace Dracula par des ours qui ouvrent des frigidaires.]

-----

Liens des posts liés suivant

post 2/7: https://blogs.mediapart.fr/isabelle-clere/blog/270921/les-ideologies-neoliberales-et-securitaires-flirtent-voila-letat-technopolicier27

post 3/7: https://blogs.mediapart.fr/isabelle-clere/blog/111021/les-ideologies-neoliberales-et-securitaires-flirtent-voila-letat-technopolicier3a

post 4/7:

post 5/7:

post 6/7:

post 7/7:

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.