Pourquoi je ne renouvellerai pas mon abonnement à Médiapart

Depuis août 2011, je suis abonnée à Mediapart, pour lire les articles et aussi pour m’y exprimer.

J’ai déjà eu quelques soucis techniques parfois avec l’éditeur pour écrire mes textes, ce qui est assez désagréable, mais parfois, cela fonctionne bien, c’est au hasard. Malgré mes demandes réitérées, aucune réponse de Mediapart, si ce n’est la réponse automatique gérée par ordinateur.

Une seule fois, lorsqu’à bout, j’ai demandé s’il était nécessaire d’aller me plaindre à une organisation de consommateurs pour une fonction qui était en panne (suppression de liens), on m’a répondu qu’en effet il y avait un problème ; j’ai trouvé l’astuce en supprimant dans l’historique de mes activités l’action d’avoir mis le lien. Cela a mis quelques semaines afin que l’équipe technique de Mediapart résolve ce problème d’une manière générale.

Mais la palme a été décrochée lorsqu’un commentateur – visiblement ne jouissant pas de toutes ses facultés mentales – s’est mis à me harceler et me menacer, au début de ce mois de février 2012.

J’ai donc prévenu plusieurs fois Mediapart, par la fonction « alerte sur commentaires », afin que leur équipe technique puisse empêcher cet harceleur de me nuire.

Peine perdue : aucune réponse. J’ai donc dû désactiver tous les commentaires pour mes billets de blog.

Mais j’ai appris une bonne leçon : ce chantre de l’anticapitalisme prend bien votre argent (90 euros d’abonnement) et vous laisse vous débrouiller tout seul lorsque vous avez des problèmes.

On ne m’y reprendra donc plus.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.