HANDBALL, le hasard merveilleux, AVIGNON OFF 2016

HANDBALL - Le Hasard merveilleux de Jean-Christophe Dollé avec Brigitte Guedj Mise en scène : Laurent Natrella (sociétaire de la Comédie-Française) THÉÀTRE LE CABESTAN - 11, rue du Collège de la Croix - Avignon 84000 17 h 25 du 7 au 30 juillet 2016 Réservations : 04 90 86 11 74 TTTTTT

En ces périodes troublées où d'aucuns n'aiment plus leur voisins et que certains s'arrogent le droit de vie ou de mort sur des concitoyens inconnus, adultes ou enfants, ceux-là même, forcément, ne sont plus capables de comprendre que l'on vit dans un monde multiple et justement riche.

Eh bien Handball démontre que tout est possible (sous-titre : "le hasard merveilleux") et que les mass media, les gouvernements, quels qu'ils puissent être, n'en sont plus conscients : une autre partie de la population aspire pourtant à continuer de se projeter dans un monde d'humanité où les erreurs peuvent être reconnues et les qualités de chacun partagées. Brigitte Guedj donne toute son énergie et sa conviction pour nous transmettre s(c)es valeurs. Cette comédienne, pleine de talent et de conviction nous raconte son besoin bien à elle de retrouver cette fraternité, cet amour de l'"Autre", le vrai sens de la vie, de sa vie.. Ce spectacle touche nombre d'entre nous, car nous sommes beaucoup à ne pas nous laisser happer par les sirènes de l'obcurantisme, de la haine et de la violence, mais sommes-nous entendus ??  Il fut un temps où notre force, venait de ce partage des univers, des cultures, et cette éducation mutuelle nous faisait tant aimer les deux rives de la Méditerrranée, puisque c'en est ici précisément le sujet.

La mise en scène simple et sensible de Laurent Natrella donne toute la place au jeu sincère de Brigitte Guedj, un travail d'accessoires discret et efficace et une bande son juste  (la voix de la petite fille pleine de questions sans réponses) nous font voyager dans le temps et dans les divers lieux. Les réponses sont à trouver certainement dans la volonté de l'espoir.

Le lien avec Aubervilliers et sa jeunesse qui doit absolument entendre ce spectacle, en font un témoin de notre époque et le dénouement optimiste est peut-être prémonitoire ; souhaitons-le puissamment.

Le titre : Handball, la balle est dans les deux camps et tout le monde peut marquer.... le "coach" n'est pas que le "coach"...

Le public qui se presse au Théâtre du Cabestan et qui ressort conquis par ce spectacle démontre que le prix de la bourse attribuée au texte de Jean-Christophe Dollé par la Fondation Beaumarchais lui a été décerné à juste titre.

 

Joëlle Cousinaud

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.