DÉPART DE BERNARD MEULIEN

Notre ami Bernard Meulien, notre compagnon en poésie, est parti retrouver ses chers poètes, ce 19 juillet 2020 dans son cher village de Monoblet...

Notre ami Bernard Meulien, notre compagnon en poésie, est parti retrouver ses chers poètes, de la Sologne à l'Ile Maurice, en passant par la Belgique, la Russie, l'Angleterre, et bien sûr le monde de Deligny et de bien d'autres encore dont le talent des mots le touchaient droit au coeur.

A Barbentane, Graveson, Avignon (chez nos amis Cheminots), chez l'Oncle Paul, Bernard nous a transmis les mots et les pensées de Gaston Couté (j'ai longtemps été bercée par cette poésie solognaise, par le Gars qu'a mal tourné... que Bernard et Gérard Pierron ont révélée), Tristan Corbière, Fernand Deligny, Vinod Rughoonundun, Werner Lambersy, etc. ainsi que ses propres écrits... 

Bernard était un militant de l'humanité avec une acuité morale que j'aimerais retrouver dans chaque famille, dans chaque cercle d'ami(e)s, à tous les coins de rue, à la terrasse de tous les cafés, dans tous les coins du monde... C'est cette humanité qui doit sauver le monde...

Tout le monde gardera sa présence, son humour, sa bonne humeur et surtout et encore la puissance avec laquelle il nous lançait les textes qu'il habitait et comme a déclaré une jeune fille : "...j'étais venue écouter un conte et je me suis retrouvée... dans le conte".

Nous l'accompagnerons au cimetière de son cher Monoblet ce jeudi 23 juillet et nous sommes de tout coeur avec sa famille et aussi celle du spectacle qu'il a si bien servie...

Joëlle Cousinaud, personnellement, Cécile Cousinaud et notre association :  La Licorne et le Dragon

bernardmeulien2

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.