Notre très chère république sécuritaire…

Pourquoi ne pas l’avouer c’est la remarque si pertinente de MAM sur notre maitrise en matière de sécurité publique -que par inadvertance elle proposait à Ben Ali- qui m’a incité à me pencher sur cette nébuleuse qui je n’en doutais pas, a toujours pesé un poids certain dans notre budget national.

Sur la toile, très facilement un bon paquet de renseignements accessibles à tous m’ont rapidement confirmé, non pas que nous étions les meilleurs, mais que tout au moins dans ce domaine nos chers dirigeants ne mégotaient certainement pas sur les moyens ! J’ai donc découvert que nos dilettantes de la politique se révélaient être de sérieux adeptes de la sécurité -de leur petite entreprise- toutes tendances politiques de gouvernement confondues avec une nette embellie constatée sous la Vème!

Je me pense pas qu’il soit nécessaire de vous présenter le catalogue complet des moyens dont disposent les démocrates qui nous gouvernent pour imposer au peuple les décisions prisent au nom d’une quelconque majorité parlementaire, toutefois hélas les épisodes douloureux émaille notre belle histoire nationale. Dans notre douce France des péripéties tragiques ont opposé, dans un passé pas si lointain les force de sécurité, de l’époque, aux travailleurs qui luttaient pour leur émancipation et comme toujours c’est le peuple qui a payé au prix fort chacune de ses victoires.

La crise est passé par là et la droite dure qui est aux manettes n’a pas hésité a profiter de l’aubaine pour permettre au pouvoir de l’argent de reprendre les avantages qu’ils avaient consentis bien à contre cœur mais comme ces gens là sont insatiables et des adeptes de la production à vil prix le peuple de France est appelé à traverser une nouvelle période bien difficile mais la sérénité des bourreaux risque fort de n’être que provisoire ?

Alors savoir que notre France a une position de leader dans le domaine si particulier de la sécurité publique au point qu’elle n’hésite pas à le proposer à l’export m’interpelle alors que la sécurité du simple citoyen n’est que virtuelle. Certes la protection des personnalités est vaillamment assuré avec des moyens conséquents il en va de même pour tous les voyages officiels mais la sollicitude de notre république s’arrête la et cela semble un peu court !

A la lueur des événements qui viennent de se produire certes à l’extérieur de nos frontières tous nos grands penseurs si démocrates devraient retirer leurs Ray-ban pour être en mesure de se rendre compte que des mercenaires même puissamment armés n’arrêteront jamais un peuple en colère mais ils tueront des innocents pour les transformer en martyrs bien heureux?

Un scénario à éviter,dans la mesure du possible, car dans ce cas de figure nul n’est assuré de ne point se retrouver en position de victime !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.