VERDICT DE LA COUR DE CASSATION DANS LES MUINICIPALES D'AIX EN PROVENCE

PEUT-ON ETRE CONDAMNEE ET CANDIDATE AUX ELECTIONS MUNICIPALES ?

Oui. Ainsi en a décidé la Cour de Cassation hier 19 février en rendant son verdict à propos du pourvoi de Maryse Joissains, Maire LR d'Aix en Provence et candidate à sa propre succession. En effet, la Cour de Cassation a estimé que les juges d'appel de Montpellier n'ont pas motivé la peine complémentaire d'inéligibilité. Ainsi Maryse Joissains voit sa peine d'inéligibilité purement annulée mais reste condamnée définitivement pour les délits de détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêts. L'affaire est donc renvoyée pour un 3è procès devant la Cour de Montpellier qui sera autrement constituée pour ce cas et dont la date du jugement n'est prévue que dans 6 voire 8 mois ou plus. Maryse Joissains pourra donc se présenter aux élections municipales et continuer sa campagne qu'elle a déjà entamée. Pas de quoi pavoiser en tous cas, quand on sait qu'une élection n'est jamais gagnée d'avance et que le risque d'une fronde avec des allainces en vue du 2è tour est toujours possible et peut se poser même sensiblement avant d'aborder la bataille homérique du 1er tour.. Reste à savoir maintenant si les électeurs d'Aix en Provence choisiront dès le 1er tour la maire sortante parmi es 10 autres candidats déjà en lice. Un choix qui va être laissé à la dynamique des urnes plutôt qu'aux pronostics dans cette campagne pertubée par ces rebondissements. Laquelle est annoncée difficile pour bon nombre de candidats chez qui le  rassemblement de leurs forces semble encore incertain. D 'ici là des surprises peuvent encore surgir dans cette élection peu convainte où l'on peut imaginer déjà et mesurer le taux d'abstention élevé auprès de l'électorat aixois .

JACKY NAIDJA

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.