Le 22 de Jose Vaz

Terrrrrrrrrrrrible el Toro. D’écluses en Montélimar fin al Jamalet Palace e son òrt, amb una faena à la Torino-culturelle de Saint Sever, en Lanes, avança lo tipe. Comme beaucoup d’entre nous des fois des coups durs, còps de còr… Porter sa croix. De las del Tintoret à la noire de Malevitch, l’instrument resona… La sienne à chacune des 14 stations au fond s’estompe fin à s’avalir...

Vaz y croit et ça se voit, se respire, croire à la fonction du créateur, c’est par où ? C’est par l’art… Son 22 de janvier 2016, « Le Chemin de croix », fera date. Rocker au grand cœur Jose expulse, pausa son camin, una soscadisse de çò qu’es… Dessinateur, peintre, sculpteur de taureaux de corrida portugaise, activiste en campagne, d’acteur d’Armand Gatti à l’Arnaud Bernard il perfore, performe, là à Uzeste, s’affiche ici au Louron, peint en blanc les noires Toutain de Revel où il invente son Escòla (clunhada à celle de Rodez théorisée par Félix Marcel Castan).
Terrrrrrrrrrrrible el Toro. D’écluses en Montélimar fin al Jamalet Palace e son òrt, amb una faena à la Torino-culturelle de Saint Sever, en Lanes, avança lo tipe. Comme beaucoup d’entre nous des fois des coups durs, còps de còr… Porter sa croix. De las del Tintoret à la noire de Malevich, l’instrument resona… La sienne à chacune des 14 stations au fond s’estompe fin à s’avalir. Damora l’arène, matière sablée d’or, maculée, piétinée… Format 50X50 aussi les photos d’Isabelle Pitet-Marfaing, convidada à sa mòstra. 14 croix de cimetières saisies sur son chemin de vie entre chez elle et son lieu de travail… Un Chemin sinon deux, musical avec le groupe TESS, sont de Revel et lectro pop.
Et aussi une très belle pièce. Un Jésus ligth en bronze débarrassé de sa croix et tenant en main 2 phares rouges clignotant. « Aurait sa place aux Abattoirs… », entendis-je d’un connaisseur… Toutes les 22 paires dieux sont au rendez-vous, Jose Vaz ça claque in situ, croyant(e))s ou pas, pratiquant(e)s de pertot sont, happening… Quelques novices, artistes espérant le leur… Aliment, jus de fruits, fruits, pop corn huettes… Convidat tanben, braille, éructe, rythme le texte, lo mèu camin de batèstas à l’encontre du centralisme ce mal…

Des centralisateurs rapportent la décentralisation
Huèc, fire, fòc, feu !!!!!
Ballablanc pour les rapporteurs !

Des centralisateurs détournent la décentralisation
Huèc, fire, fòc, feu !!!!!
Ballaucentre pour les détourneurs !

Des centralisateurs recentrent la décentralisation
Huèc, fire, fòc, feu !!!!!
Ballajo pour les recentreurs !

Des centralisateurs bafouent la décentralisation
Huèc, fire, fòc, feu !!!!!
Balladur pour les bafoueurs !

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!
Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Une ville se substitue à la nation
Tisse sa toile et se répand
Au centre règne l’hydre centraliste
Méduse dont le regard paralyse et pétrifie                                                                                                        

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Légifère, experte,
Prospère son symptôme
S’infiltre, essaime, croit,
Lobotomise les cerveaux                                                                                              

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Le centralisme engendre la Province
Celle-ci renvoie nécessairement à celui-là
André, André, alertez Malraux
L’"hideux mot de province" bingo !

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Félix, Félix, alertez Castan
Levons les yeux vers d’autres horizons
Pas de malentendu
Les mécanismes de la centralisation continuent de jouer                                                                          

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Le centralisme, fils de l’absolutisme royal
Pousse plus loin ses tentacules
Rien ne lui échappe
Ronge de l’intérieur les êtres et les cœurs
Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Un but, faire reculer le centralisme                                                                                                                    
Décentraliser veut dire refaire un cerveau aux capitales

Sue à l’impérialisme parisien !
Pas de ville bâtarde !

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!
Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Toulouse Capitale
Marseille Capitale
Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Bordeaux Capitale
Lyon Capitale
Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Strasbourg Capitale
Lille Capitale
Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Prétendre décentraliser sans créer de nouveaux centres
N’est qu’un trompeur jeu de mots
Pas de décentralisation par anti-phrase
Ne nous trompons pas de combat

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

L’identité d’une ville se révèle par l’action décentralisatrice
Par son rapport à une nation débarrassée des ses rigidités
L’occitanisme pose la problématique identitaire
Contre l’unitarisme abstrait de la tradition française

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Face à face la conscience française
Enfermée en son centre
Et la conscience occitane
Dispersée hors de soi

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Deux extrêmes également menacés
Et prisonniers d’un cercle
Dedans / dehors
Universalité / identité

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Le Multiple sans l’Un
C’est le régionalisme
L’Un sans le Multiple
C’est l’enfer de la pensée unique

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

D’un côté monomorphisme
Fossilisation
De l’autre la pluralité, l’émulation
L’échange novateur

Huèc, fire, fòc, feu !!!!!

Débloquer les situations
En appeler aux altérités
Opposer au pouvoir du centre
Le contre-pouvoir de la périphérie

Huèc, fire, fòc, feux  !!!!!

Là est le pari de l’occitanisme

Huèc, fire, fòc, feux  !!!!!

Huèc, Fire, Fòc, Feu !!!!!

Big blaaannnggg !!!! La vitre de la fenêtre côté rue s’explose. Silence in, bingo for me :) Qui l’a cassée ? Comment ? Pas de projectile identifié, mystère… Vertat l’énergie. TESS l’avait lâchée à fond les enceintes, ave des basses à faire jouer haut les carreaux, et puis cette danseuse, Marine Girves, Maria-Magdalena au calvaire, limpa sul camin, volte vire les descentes de corps, relance moove, serp au sang chaud…
Un grand 22 de Jose Vaz. « Mystère du carreau qui pète au dernier mot, dans mon film on vois personne derrière la fenêtre, c'est le fantôme sentie de Claudie qui est passer à mon Salon, ou alors la puissance du texte et interprétation ? Moi je suis ravi de tous ces bons moments du 22 Janvier 2016, Merci encore. Amistats »

 

(1) Le Salonquireçoit
274 rue Henri Desbals
31100 Toulouse
http://tousles22.co/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.