Jacqueline Cimaz
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 mai 2018

Retour de La théorie des dons?

quand étudiants, parents, enseignants rejettent une réforme de l'Université perçue comme ségrégative, certains créent la confusion en coupant des concepts du terrain sur lequel ils ont été construits Uneéducation; de plus mal connue du grand public.

Jacqueline Cimaz
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un exemple : dans les années 70 environ s'est créée à l'université de Montpellier une formation spécifique pour les étudiants en rupture d'emploi., formation confiée à une inspectrice spécialisée ("spécialisée" renvoyant à" l'enseignement spécialisé" c'est-à-dire  prenant en charge des enfants, adolescents ou jeunes adultes en grande difficulté ( déficienes sociales, éducatives, scolaires mais aussi handicap physique, sensoriel ou intellectuel, parfois maladie mentale. ...). Là de jeunes adultes pouvant avoir connu des difficultés causes et/ou conséquences  d'une  perte d'emploi, liée ou non à des difficultés antérireures.    Un groupe de 15 ou 20 jeunes adultes en grarnde souffrance.

Difficile de les faire parler, moins difficile si on partait de leurs centres d'interêts personnels.  La nécessité d'élargir peu à peu ces centres d'interêts, de proposer de légères réorientations en fonction du marché du travail .

Une angoisse quotidienne : la peur du suicide ou de la tentative de suicide, forme appel à l'aide urgent. Quelques obtentions d'emploi en deça du niveau étudiant mais stimulantes pour l'implication étudiante. Finalement aucun suicide ni même de tentative de suicide et le choix d'attendre,  mais ce en poursuivant les formations universitaires, en préparant aussi, parfois, le concours d'entrée dans l'enseignement du 1er degré.  Des jeunes ni bêtes ni fainéants mais dont l'évocation amène à réfléchir à la situatuion  actuelle...

Se servir de cette d'expérience en en tirant  des considérations au niveau des activités  à mettre en oeuvre, des contacts à établir, mais aussi des situations à organiser, des partenariats à  développer, culturels, psychologiques, administratifs, et des contacts à prendre... 

Une démarche qui appelle des moyens : -  présence de travailleurs sociaux dans les banlieues et les campagnes, d'une psychiatrie de secteur,  - de travailleurs, de plus,porteurs d'apports culturels de qualité pouvant être mis à disposition de ces jeunes. Il faut donc travailler avec les services liés à l'enseignement, la recherche, la psychiatrie de secteur, les servies sociaux, de santé...

En amont, quant à ce jour les étudiants occupent les FACS, au lieu de les faire évacuer, les écouter, discuter avec eux pour mieux cerner les besoins, leur vécu,  et chercher ensemble des solutions. Ecoute des jeunes, offres de de qualité,   ce à quoi ils sont sensibles, y compris  en domaines culturels... Intérêt de la  mixité, y compris sociale, de groupes de discussion...

N'en déplaise aux tenants de l'école de grand-papa, la pédagogie a besoin de démocratie et la démocratie a besoin de pédagogie, une pédagogie irriguée tant  par les travaux des grands pédagogues des XlX et XXème siècles, des psychiatres désaliénisres. des recherches théâtrales, en danse, arts visuels, théâtre...

Ensuite au lieu de faire évacuer leurs universités, ppourquoi ne pas donner les moyens aux jeunes de se faire entendre et de s'auto-organiser, en toure responsabilité, tout en étant prêt à pouvoir les aider à la demande, y compris dans la préparation  leurs examens.

Uun pays qui n'écoute pas sa jeunesse, ne va-t- droit dans le mur. ? Ecouter et  créer, en toute trasparence,  et en accord avec les intéressés, les  conditions  pour qu'ils puissent expérimenter, tester idées et propositions,  développer leur autonomie...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
La véritable histoire d’Omar Elkhouli, tué par la police à la frontière italienne
Cet Égyptien est mort mi-juin pendant une course-poursuite entre la police aux frontières et la camionnette où il se trouvait avec d’autres sans-papiers. Présenté comme un « migrant », il vivait en fait en France depuis 13 ans, et s’était rendu en Italie pour tenter d’obtenir une carte de séjour.
par Nejma Brahim
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin
Journal — International
Plusieurs morts lors d’une fusillade à Copenhague
Un grand centre commercial de la capitale danoise a été la cible d’une attaque au fusil, faisant des morts et des blessés, selon la police. Un jeune homme de 22 ans a été arrêté. Ses motivations ne sont pas encore connues.
par Agence France-Presse et La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch
Billet de blog
Cochon qui s’en dédit
Dans le cochon, tout est bon, même son intelligence, dixit des chercheurs qui ont fait jouer le suidé du joystick. Ses conditions violentes et concentrationnaires d’élevage sont d’autant plus intolérables et son bannissement de la loi sur le bien-être animal d’autant plus incompréhensible.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel