Avant-propos et suite

Quand l'utilisation de théories et/ou concepts scientifiques en domaines autres que ceux dans lesquels ils ont été construits peut leur faire perdre leur scientificité...

Par exemple ? La transposition d'un concept construit en domaine biologique aux domaines psychologique et/ou social (cf à cet égard les échanges -honnêtes- entre les tenants des théories de Piaget et de Wallon en psychologie de l'enfant apprenant. Et relire Canguilhem...

A cet égard, pourquoi  opposer, de fait, en terrain scolaire -  donc social - les neurosciences aux approches par  la psychologie de l'enfant, la spécificité des domaines et contenus, la connaissance des lieux de vie et populations, de leurs valeurs, les approches sociologiques et pédagogiques des situations scolaires? L'intéressant ne serait-il de questionner les éventuelles interférences, en terrain scolaire, culturel et social, notamment par l'analyse des pathologies. Quelle incidence des pathologies d'origine cérébrale - biologique - quelle fréquence par rapport à l'incidence des difficultés d'origine sociale ou affective? Les enfants trisomiques eux-mêmes, dont la pathologie est incontestablement d'origine biologique, n'ont pas tous le même parcours scolaire ; les réussites dans certains apprentissages, comme celui de la lecture étant souvent liées aux maintiens d'exigences  familiales en contexte décisif de valorisation des réussites, même minimes. On pourrait aussi parler de l'investissement scolaire des enfants atteints de mucovicidose... Se construire des pouvoirs et une autre image de soi que celle de "malade"...

L'écolier a besoin d'une relation parentale doublement positive pour réussir à l'école. Cf par exemple les observations et recherches effectuées dans le Gard quant à la scolarité des enfants de harkis. Des pères souvent considérés comme traîtres dans le quartier et/ou la famille ; des pères vis-à-vis desquels les promesses faites par le gouvernement de l'époque n'ont pas été tenues, d'où des difficultés économiques, et ce statut d' "in-valides", si dévalorisant aux yeux des enfants.

On sait combien est importante l'image sociale de sa famille pour l'enfant, lui-même exposé aux quolibets et rejets-explicites ou implicites. Une image sociale dont l'importance est capitale (cf études sur le "roman familial")... tant  pour la réussite scolaire que pour la réduction de la délinquance - en laquelle se cherche aussi une identité,  souvent différente de celles qui sont nécessaires à l'investissement scolaire.

On pourrait en écrire des pages, comparer par exemple ces difficultés à la réussite scolaire des enfants des réfugiés espagnols de la "Retirada", fiers de leurs parents, valorisant le savoir et la culture, avec, de plus, la force d'exemples, aussi prestigieux que ceux de Picasso, Miro, Miguel  Hernandez, Federico Garcia Lorca... Revenir aussi sur la réussite d'enfants de réfugiés italiens, souvent maltraités dans les campagnes dans les années 40 (cf les romans d'Inès Cagnati, valorisée lors d'une inspection  où l'inspecteur  a incité son institutrice à lui faire préparer le concours d'entrée à l'Ecole Normale - ce qui l'amènera jusqu'à l'Ecole Normale Supérieure). Il faudrait une approche scientifique du recueil des apports collectifs et individuels des enseignants, à enrichir par celle de récits de vie,  des comptes-rendus des conseils d'écoles et de classes, des réunions de synthèse des GAPP  puis réseaux d'aide...etc... et, également, les rapports d'inspection...

On pourrait aussi revenir, a contrario,  sur la dévalorisation sociale et symbolique - de plus médiatisée - des chômeurs, et, étudier ses effets sur l'implication scolaire de leurs enfants, déjà soumis à privations et remarques, sinon marginalisation par les pairs, en classe ou cour de récréa-tion.  Quand on est préoccupé par les difficultés familiales, et donc son propre devenir, quelle disponibilité pour un investissement scolaire ? Cf  ce que nous ont appris les enfants de bidonvilles comme à Villeneuve-le-Roi(1)... Un beau sujet de thèse en sciences de l'éducation. Revenir sur les approches  multifactorielles et leurs outils statistiques et conceptuels. Recueillir des témoignages en domaines significatifs...

Essentiel pour aborder la complexité du social et de l'humain et écarter ces déviations sectaires de classes ou d'écoles dont les conséquences ont été analysées par maints rapports d'inspection, archivés en inspections académiques ou rectorats.

 

1. Cf  "Réussir à l'école" - pédagogie de soutien ou soutien de la pédagogie? GFEN (Groupe français d'éducation nouvelle) 1977  (Ed.Sociales)       

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.