Raoult, le Complotisme et la Science

La pandémie de Covid-19, qui dure depuis plus d'un an, a constitué une remise en question mondiale de l'expertise et des politiques de santé. Il va falloir redéfinir sérieusement une nouvelle théorie de la connaissance pour un monde interconnecté. Et ce n'est pas gagné.

Coronavirus : Expertise et Crédibilité

Cette crise du coronavirus va constituer une date dans la crise récurrente de l'expertise, dont certains se plaignent sans analyser leur propre responsabilité éventuelle. C'est normal puisqu'ils ne sont évidemment pas des experts de ce dont ils parlent. La première raison est évidemment que la pandémie est causée par un nouveau virus que personne ne connaissait et dont les symptômes ne correspondaient pas aux deux précédents coronavirus (le SRAS en Chine, en 2002-2003, et le MERS, dans les pays du Golfe, en 2012). En France en particulier, ceux qui travaillaient sur ces sujets n'avaient pas donné suite par manque de crédits de recherche. Mais la question de l'expertise elle-même n'est pas seulement celle de ce virus particulier, dont les spécialistes n'existaient donc pas.

Cette crise de l'expertise a été incarnée par la polémique à propos de l'hydroxychloroquine proposée plus ou moins comme un remède miracle par le microbiologiste Didier Raoult. On a pu dire que cette polémique pouvait nuire au traitement correct de la pandémie et l'affrontement a pris le pas sur le reste, surtout du fait du manque de crédibilité de la réponse initiale de la France. La volonté de rassurer a surtout conduit : 1) à ne pas prendre les précautions minimales (refuser de tester la température des voyageurs à leur arrivée à l'aéroport ou même de supprimer les vols, dire que les masques ne servent à rien, etc.) ; 2) prendre des mesures symboliques contre-productives : rapatrier les ressortissants français de Wuhan et les isoler, mais ne pas isoler les militaires chargés de leur rapatriement. Ils ont été vraisemblablement à l'origine du foyer épidémique de l'Oise et d'un des premiers morts français ; 3) ne pas être sérieux sur la possibilité de contagion enfantine ; 4) ne pas isoler les malades (dans des hôtels par exemple) ou les soignants, comme ont su le faire certains personnels d'Ehpad de leur propre initiative ; 5) plus généralement à prendre les citoyens pour des imbéciles.

L'affaire Raoult

Ceux qui croient parler d'expertise ont critiqué Raoult sur sa méthodologie scientifique : le nombre de patients de son protocole, le fait qu'il ne s'agissait pas de population à risque, les biais éventuels du protocole, etc. La réalité de la polémique est surtout due au fait que Raoult est devenu un champion pour les complotistes, d'autant que sa solution a même été soutenue par le président Donald Trump. Outre ces associations, dont...........................

Lire la suite sur Exergue : Raoult, le Complotisme et la Science

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.