Jacques Bolo
Editeur, Auteur
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 sept. 2021

Jacques Bolo
Editeur, Auteur
Abonné·e de Mediapart

Raoult, le Complotisme et la Science

La pandémie de Covid-19, qui dure depuis plus d'un an, a constitué une remise en question mondiale de l'expertise et des politiques de santé. Il va falloir redéfinir sérieusement une nouvelle théorie de la connaissance pour un monde interconnecté. Et ce n'est pas gagné.

Jacques Bolo
Editeur, Auteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Coronavirus : Expertise et Crédibilité

Cette crise du coronavirus va constituer une date dans la crise récurrente de l'expertise, dont certains se plaignent sans analyser leur propre responsabilité éventuelle. C'est normal puisqu'ils ne sont évidemment pas des experts de ce dont ils parlent. La première raison est évidemment que la pandémie est causée par un nouveau virus que personne ne connaissait et dont les symptômes ne correspondaient pas aux deux précédents coronavirus (le SRAS en Chine, en 2002-2003, et le MERS, dans les pays du Golfe, en 2012). En France en particulier, ceux qui travaillaient sur ces sujets n'avaient pas donné suite par manque de crédits de recherche. Mais la question de l'expertise elle-même n'est pas seulement celle de ce virus particulier, dont les spécialistes n'existaient donc pas.

Cette crise de l'expertise a été incarnée par la polémique à propos de l'hydroxychloroquine proposée plus ou moins comme un remède miracle par le microbiologiste Didier Raoult. On a pu dire que cette polémique pouvait nuire au traitement correct de la pandémie et l'affrontement a pris le pas sur le reste, surtout du fait du manque de crédibilité de la réponse initiale de la France. La volonté de rassurer a surtout conduit : 1) à ne pas prendre les précautions minimales (refuser de tester la température des voyageurs à leur arrivée à l'aéroport ou même de supprimer les vols, dire que les masques ne servent à rien, etc.) ; 2) prendre des mesures symboliques contre-productives : rapatrier les ressortissants français de Wuhan et les isoler, mais ne pas isoler les militaires chargés de leur rapatriement. Ils ont été vraisemblablement à l'origine du foyer épidémique de l'Oise et d'un des premiers morts français ; 3) ne pas être sérieux sur la possibilité de contagion enfantine ; 4) ne pas isoler les malades (dans des hôtels par exemple) ou les soignants, comme ont su le faire certains personnels d'Ehpad de leur propre initiative ; 5) plus généralement à prendre les citoyens pour des imbéciles.

L'affaire Raoult

Ceux qui croient parler d'expertise ont critiqué Raoult sur sa méthodologie scientifique : le nombre de patients de son protocole, le fait qu'il ne s'agissait pas de population à risque, les biais éventuels du protocole, etc. La réalité de la polémique est surtout due au fait que Raoult est devenu un champion pour les complotistes, d'autant que sa solution a même été soutenue par le président Donald Trump. Outre ces associations, dont...........................

Lire la suite sur Exergue : Raoult, le Complotisme et la Science

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon
Journal — Euro
La Réserve fédérale des États-Unis envoie l’euro par le fond
Face à l’explosion de l’inflation et à la chute de l’euro, la Banque centrale européenne a décidé d’adopter la même politique restrictive que l’institution monétaire américaine. Est-ce la bonne réponse, alors que la crise s’abat sur l’Europe et que la récession menace ?
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze
Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod
Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza
Billet de blog
Suites critiques aux « Suites décoloniales ». Décoloniser le nom
Olivier Marboeuf est un conteur, un archiviste, et son livre est important pour au moins deux raisons : il invente une cartographie des sujets postcoloniaux français des années 80 à aujourd’hui, et il offre plusieurs outils pratiques afin de repenser la politique de la race en contexte français. Analyse de l'essai « Suites décoloniales. S'enfuir de la plantation ».
par Chris Cyrille-Isaac