ÉGYPTE ET DÉSINFORMATION

Sphinx de Gizeh par Frédéric-Louis Norden Sphinx de Gizeh par Frédéric-Louis Norden

Il court sur internet que Napoléon, lors de la campagne d’Egypte de 1798, aurait découvert le sphinx de Gizeh présentant un pharaon noir avec son nez épaté typiquement négroïde. Il en aurait conçu une vive contrariété. Sous ses ordres, une canonnade habilement ajustée défigurait le sphinx et falsifiait l’histoire de l’Egypte. L’image est convaincante et l’on croit voir s’abaisser le sabre qui envoie les boulets… Napoléon aurait été raciste. La France encore aujourd’hui serait coupable et devrait se repentir. La grande civilisation égyptienne reviendrait aux noirs d’Afrique alors que les méchants blancs ont tenté de les en priver. D’ailleurs l’Egypte ne se trouve-t-elle pas sur le continent en Africain ?  Voilà bien une forme de révisionnisme. Il faut chercher à qui profite le crime…

En réalité, les racistes sont ceux qui ont inventé cette fable. Ces racistes sont animés de mauvaises intentions et ils le savent très bien. Le nez du sphinx se trouvait détérioré bien avant l’arrivée de Napoléon. Et à votre avis par qui ? Il semble bien que ce soit par Mohammed Saim al Dahr qui au XIVe siècle, fut scandalisé de voir les bédouins vouer un culte à cette figure émergeant seule au-dessus des sables. Le Coran ne tolérant pas de tels écarts, Mohammed Saim al Dahr  fit marteler le nez et les oreilles.

La preuve existe que le nez du sphinx disparut des lustres avant l’arrivée de Napoléon, mais les falsificateurs n’y font bien sûr jamais référence. Tout le monde fait le gros dos et personne n’ose leur répondre. Voici une gravure de Frédéric Louis Norden (1708- 1742) qui fit un voyage en Egypte en 1737-38 bien avant la naissance de Napoléon (1769-1821).

 

Jacques Chuilon

Paris, août 2018

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.