Ouf ! Mediapart n'est pas tombé dans le panneau...

Les projets d'assassinat de Christophe Castaner et de Jean-Luc Mélenchon, ou d'attentats contre des lieux de culte musulmans, par un groupuscule d'extrême droite, n'étaient donc pas si sérieux que cela.

balltrap

 

 

 

 

 

 

J'ai crains un instant que Mediapart allait encore faire un billet sur les mouvances d'extrême droite, lorsque ces informations sont parues. Heureusement, il n'en a rien été. Non finalement, seul le FN et ses tracasseries d'Euro députation auront mobilisées la rédaction.

Trois brèves de Reuters auront suffit à euphémiser cette "affaire", que l'on pourrait à la limite qualifier de simple rumeur, à la lecture de ces brèves. Il n'y aura eu que Mélenchon pour s'en inquiéter outre mesure et en faire des tonnes... Comme si le projet d'attenter à la vie de quelqu'un pouvait avoir le moindre intérêt. Tant qu'il n'y a pas eu de passage à l'acte...

En plus, d'après les déclarations de notre ministre de l'intérieur, les armes retrouvées chez l'un des apprentis nazi, n'étaient même pas complètes. Ce sont vraiment des petits rigolos, ces nazillons... Dire que les terroristes, dits "islamistes" ont eu droit à des armes complètes, eux. Mais bon, il parait qu'il est préférable, lorsque l'on a des armes illégales chez soi, de les conserver incomplètes, c'est moins répréhensible lorsque l'on se fait pincer.

En gros, cette petite bande de scouts en culottes courtes, s'était procuré de simples jouets.

Bref, beaucoup de bruit pour pas grand chose. Enfin, je dis "beaucoup de bruit" mais pas dans notre journal, qui a su garder la distance nécessaire à l'évènement. Et puis il n'est jamais bon de faire de la publicité à l'extrême droite, cela risquerait de lui donner une importance qu'elle n'a pas. On a pu le vérifier lors des élections présidentielles, Mediapart est resté très discret sur cette mouvance politique, évitant ainsi de pondre deux ou trois articles par semaine, comme ont pu le faire certains médias.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.