POLICE - JUSTICE- ETAT D'URGENCE OU LA FABRIQUE DE LA CENSURE JOURNALISTIQUE

Gaspard Glanz, journaliste vidéaste fondateur de Taranis News, présent sur les mouvements sociaux à Nantes, Rennes, Paris, Calais, s'est vu déclaré "interdit de séjour" à Calais et placé sous contrôle judiciaire strict, le contraignant à un pointage hebdomadaire à... Strasbourg.

Gaspard Glanz Taranis News Gaspard Glanz Taranis News

Gaspard Glanz, journaliste et vidéaste de Taranis New, dont les couvertures des mouvements sociaux alimente régulièrement de ses tournages in situ, nombre de rédactions dont Médiapart. Ce dernier vient donc, pour des motifs qui seront jugés en janvier prochain, de se voir notifié lors de sa garde à vue, la quasi impossibilité de poursuivre son activité de journaliste.

Il était devenu depuis la Cop 21 et la multiplication des mouvements sociaux qui ont agités le pays, une source de "point de vue" incontournable, tant son travail, placé au cœur des nombreux affrontements, apportait des éléments probants sur la stratégie policière en terme de répression des manifestations.

 

 

Une de ses dernière captation, lors du mouvement illégal des policiers, a servi dans un des premiers articles de Médiapart sur le sujet.

Voici également, le traitement dont fait l'objet Gaspard Glanz de la part de l'extrême droite Bretonne (Attention c'est très violent, voir illégal...)

Je laisse évidemment l'entière responsabilité à celles et ceux qui verront un lien entre son travail de journaliste et ses déboires policières et judiciaires.

 

Voir l'article du Monde, qui détaille les motifs de son éviction "judiciaire" du terrain social...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.