Le jeu en streaming pour Google à partir de novembre !

En novembre 2019, Google s’invitera dans le secteur des jeux vidéo dans 14 pays dont la France. Le géant américain souhaite révolutionner nos vieilles consoles avec l’arrivée de Google Stadia. Le principe étant de proposer à ses utilisateurs de jouer sans console ! En effet, aujourd’hui avec le Cloud Gaming c’est tout à fait possible.

 

google-stadia-manette

 

En novembre 2019, Google s’invitera dans le secteur des jeux vidéo dans 14 pays dont la France. Le géant américain souhaite révolutionner nos vieilles consoles avec l’arrivée de Google Stadia. Le principe étant de proposer à ses utilisateurs de jouer sans console ! En effet, aujourd’hui avec le Cloud Gaming c’est tout à fait possible.

Le salon du jeu vidéo à Los Angeles E3 (Electronic Entertainment Expo) s’est déroulé du 12 au 14 juin 2019. Cet événement était axé sur le Cloud Gaming et Google en a profité pour présenter sa nouvelle offre de jeux en streaming : Google Stadia.

Google Stadia comment cela fonctionne ?

Le principe du Cloud Gaming c’est de pouvoir jouer n’importe où, n’importe quand et "sans console de jeux". En effet, Google a transformé ces Data Centers Cloud en une console de jeux virtuelle. De ce fait, il vous suffit de brancher votre manette Google Stadia et le Chromecast à votre téléviseur. Grâce à votre connexion Internet, vous pourrez recevoir le flux vidéo des serveurs de Google afin de jouer à votre jeu préféré.

Cependant, il y a une question qui fait débat et se propage sur le web depuis que certains chanceux ont pu essayer la console au salon E3. En effet, pour pouvoir profiter pleinement du gameplay de votre jeu, vous devez avoir une bande passante minimum de 35 Mbps. C'est ce qu'il vous faut pour accéder à la qualité 4K, cela demande d'avoir une très grosse bande passante. Google a aussi penser à ceux qui ont une moins bonne connexion internet et conseille à ses utilisateurs un débit minimum de 10 Mbps pour profiter des jeux vidéo en 720p.

Le grand défi pour le géant de la Silicon Valley est donc de réussir à proposer à ses utilisateurs des jeux en streaming sans latence et avec une bonne qualité d'image. C’est une question qui taraude de nombreux internautes, surtout en France, car nous savons tous que dans notre pays les connexions Internet sont parfois très limitées suivant les régions. Ce ne sera donc pas une console de jeux accessibles à tous car il faut disposer d’une grosse bande passante afin de pouvoir en profiter.

Comment profiter de Google Stadia ?

Vous pouvez d'ores et déjà précommander Google Stadia, cependant, vous serez seulement livré en novembre 2019. Le prix a été fixé à 129€ pour l’achat du package complet avec une manette et un Chromecast. Le géant de la Silicon Valley a décidé d’établir deux offres d’abonnement. L’abonnement Stadia Base qui sera gratuit mais seulement disponible l’année prochaine. Cet abonnement est gratuit car il est fortement limité comparé à la deuxième offre Stadia Pro qui accompagnera le lancement.

L’offre principale de Google est donc l’abonnement Stadia Pro, il coûte 9,99€ par mois. Il offre une qualité d’image jusqu’à 4K tandis que l’abonnement gratuit limite la qualité à 1080p. Outre la qualité de l’image, c’est aussi le son qui sera moins bon pour l’offre gratuite. Une sono surround 5.1 accompagnera l’offre Stadia Pro tandis que l’utilisateur gratuit aura seulement un son stéréo classique. De plus, avec l’offre Stadia Pro vous aurez l’avantage de profiter gratuitement de certains jeux supplémentaires gratuits comme le jeu Destiny 2 qui sera offert pour le lancement. Google promet d’offrir au minimum un jeu vidéo par mois aux utilisateurs qui détiennent l’abonnement Stadia Pro. Pour le reste, c’est simple, vous devez acheter vos jeux vidéo dans le catalogue en ligne.

Le catalogue de jeux de Google

Le deuxième grand défi du géant de la tech est de développer son catalogue de jeux. Google a réalisé un partenariat avec l’éditeur français Ubisoft et compte développer par la suite ses propres jeux vidéo. Pour le lancement, Google Stadia propose un catalogue de 31 jeux. Ce qui reste très faible comparé à ses concurrents. Nous pouvons retrouver certains jeux mythiques comme Assassin's Creed Odyssey ou Mortal Kombat 11. Voici la liste des 31 jeux qui seront disponibles dès le lancement :

  • DRAGON BALL XENOVERSE 2
  • DOOM Eternal
  • Wolfenstein: Youngblood
  • Destiny 2
  • GRID
  • Baldur's Gate 3
  • Metro Exodus
  • Thumper
  • FINAL FANTASY XV
  • Rage 2
  • Tomb Raider Trilogy
  • SAMURAI SHODOWN
  • Football Manager 2020
  • Get Packed
  • The Elder Scrolls Online
  • Gylt
  • The Crew 2
  • The Division 2
  • Assassin's Creed Odyssey
  • Ghost Recon Breakpoint
  • Just Dance
  • Trials Rising
  • NBA 2K
  • Borderlands 3
  • Farming Simulator 19
  • Mortal Kombat 11
  • Darksiders Genesis

Verdict

Google s’immisce dans le secteur des jeux vidéo et plus précisément dans le Cloud Gaming cette année. Le géant de la tech propose une offre intéressante, cependant, de grandes questions sont à l’ordre du jour et personne ne sait réellement si Google Stadia est au point. En effet, de nombreuses vidéos ont été postées par des fans qui ont pu essayer la console lors du salon du jeu E3 mi-juin. Et les avis sont très mitigés car la bande passante n’était sûrement pas assez puissante et le gameplay n’était pas bon. De nombreux utilisateurs risquent d’être frustré de devoir jouer à un jeu vidéo en 720p alors que ce dernier peut se jouer en 4k avec une console de jeux concurrente. Le graphisme des jeux reste bien plus performant sur les consoles de jeux classiques comme Xbox et Playstation.

Microsoft est encore relativement discret sur son projet de Cloud Gaming mais l’entreprise semble avoir réaliser une plus grande avancée que Google avec sa future offre XCloud. Google est un géant de la technologie mais reste encore un petit poucet dans le monde des jeux vidéo. Nous demandons à voir comment cela va évoluer. De plus, la console Stadia sera seulement disponible avec le Chromecast sur votre téléviseur. C’est seulement en 2020 que Google a annoncé qu’il pourra être présent sur tous les supports : smartphone, tablette, ordinateur. Les deux grands challenges aujourd'hui pour Google sont d'agrandir son catalogue de jeu et de convaincre de nouveaux éditeurs. Mais aussi de continuer à travailler sur son développement technique afin d'éviter toutes sortes de latences qui pourraient gâcher le gameplay des joueurs.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.