FACEBOOK/WWW.FABOOX.COM

Les services de publicités personnalisés, l'obsession de Facebook et Google

Facebook saura dans quels magasins vous faites vos courses

  • Par Elsa Trujillo
  • Mis à jour le 20/06/2016 à 12:37
  • Publié le 20/06/2016 à 10:55

Une famille fait ses courses dans un Wal-Mart de Springdale, Arkansas.

 

Facebook utilisera les données de localisation de ses membres pour déterminer dans quels magasins ils se rendent. Elles constitueront un précieux outil pour les enseignes, afin d'évaluer l'impact de leurs publicités en ligne.

Facebook affine son service de publicités. Le réseau social va se servir des données de localisation de ses utilisateurs pour avoir un aperçu de leurs enseignes de prédilection. Données GPS, beacons, signaux Wi-Fi et radio seront pour l'occasion mis à profit. L'objectif à terme est d'aider ces enseignes à voir si leurs annonces sur Facebook ont conduit à des achats dans leurs magasins.

Difficile jusqu'à présent pour ces enseignes d'évaluer la conversion de leurs publicités en ligne en achats réels. L'outil, baptisé «Local Awareness», devrait permettre de pallier ce manque. Il sera possible de comparer le nombre de personnes ayant vu une annonce au taux de fréquentation des points de vente concernés. Sur la base des données de localisation, une carte interactive pourra être intégrée aux publicités pour indiquer à l'internaute le magasin le plus proche.

Plusieurs enseignes ont testé l'outil en avant-première, y compris en France. Leclerc fait état de résultats concluants. Dans son annonce, Facebook indique que l'enseigne de distribution française aurait pu atteindre 1,5 million de personnes dans un rayon de dix kilomètres autour de ses supermarchés. Elle aurait observé qu'environ 12 % des clics sur leur publicité auraient entraîné une visite en magasin dans les sept jours qui suivaient. M&S, Petco, Burger King UK et Cadillac ont eux aussi eu recours à l'offre de Facebook.

 

Les services de publicités personnalisés, l'obsession de Facebook et Google

En 2013, Facebook avait conclu des partenariats avec Acxiom, Epsilon et Datalogix, pour être en mesure de diffuser des publicités ciblées en fonction des achats réalisés en magasin. Avant de lancer, en 2014, une plateforme permettant d'afficher de la publicité aux utilisateurs du réseau social qui se trouvaient à proximité du magasin, afin de les inciter à s'y rendre rapidement.

En matière de conversion des publicités en ligne sur le trafic en magasin, Facebook suit néanmoins les pas de Google. L'entreprise se penche depuis janvier sur le sujet. Une avance notamment due à l'exhaustivité de bases de données de Google et que Jason Spero, leur responsable de la stratégie et des ventes mobiles, n'a pas manqué de rappeler dans un tweet cinglant. En 18 mois, Google aurait déjà suivi plus d'un milliard de visites en magasins, affirme-t-il.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.