Stéphanie Jannin en « conflits d’intérêts » ?

La candidate de la République en marche aux législatives (2e circonscription de l'Hérault) et adjointe à l’urbanisme du maire (divers droite) de Montpellier, Philippe Saurel,a-t-elle respecté la loi « relative à la transparence de la vie publique », sur deux dossiers auxquels elle a pris part ?

 

Stéphanie Jannin et Philippe Saurel le 5 avril 2014 le jour de l'investiture du maire de Montpellier (photo : J.-O. T.)

 

Extrait de l'arrêté signé par Philippe Saurel, le maire de Montpellier, fixant les limites de l’exercice de la délégation de Stéphanie Jannin, adjointe au maire déléguée à l’urbanisme et à l’aménagement durable

 

Stéphanie Jannin ne pourra pas dire qu’elle n’a pas été présente sur le dossier Las Rébès, un projet de construction de logements sociaux dans ce quartier populaire. Alors que des habitants sont mobilisés pour défendre un espace vert menacé, l’adjointe à l’urbanisme n’a cessé de défendre le projet du bailleur social ACM qu’elle a même qualifié de « vertueux » (La Marseillaise, 20/07). Elle déclarait aussi à Montpellier journal qui a révélé l’affaire en avril 2015 (lire ici), à propos du permis de construire : « Un permis qui, il faut le dire, en tous points, a très bien respecté les demandes de la ville. » (1)

Intervenue directement sur le dossier
Plus récemment, elle s’est adressé plusieurs fois de façon très agressive à une élue d’opposition qui l’interrogeait sur ce projet en conseil municipal du 25 février (vers 1h40 de la vidéo) et l’adjointe a même déclaré avoir « demandé à ACM » de replanter des arbres ce qui montre qu’elle est intervenue directement sur le dossier. Elle a aussi pris « l’initiative » d’une réunion de concertation en mairie et, à cette occasion, elle déclare à Midi Libre (9/03) : « Le projet d’ACM se fera. Nous assumons ce choix politique. » L’adjointe relaiera même l’article sur son compte Twitter.

Mais au fait, qui est l’architecte de ce projet au coût annoncé de 5,2 M€ HT ? L’agence Lebunetel (lire ici p4). Qui n’est autre que… le dernier employeur de Stéphanie Jannin.

Lire la suite de cet article de 920 mots publié le 8 avril 2016 sur Montpellier journal.

Et aussi : Stéphanie Jannin donnerait-elle raison à Montpellier journal ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.