Christian Fina : un fonctionnaire hors la loi

Déjà directeur général des services de l’Agglo de Montpellier, il vient d’être nommé DGS de la Ville par Philippe Saurel, le maire (divers droite) de la capitale régionale. Il gère donc maintenant près de 6 000 fonctionnaires et un budget d’environ 1,2 milliard d’euros. Mais quand il s’agit de respecter une loi très simple, c’est déjà compliqué.

Christian Fina, directeur général de la Ville et de l'Agglo de Montpellier le 9 avril 2013 (photo : J.-O. T.)

« Quand on a une gestion transparente des structures publiques, on doit être capable de fournir les pièces administratives. » C’est ce que répondait Philippe Saurel, le nouveau président de l’Agglo, le 23 avril en marge de sa conférence de presse « sur le thème : ville, agglomération, gouvernance ». La question faisait référence à la charte Anticor qui prévoit que les signataires – dont Philippe Saurel – s’engagent « à suivre sans délai les avis de la Commission d’accès aux documents administratifs ».

Montpellier journal a déjà rapporté l’interpellation de Philippe Saurel par la présidente nationale d’Anticor, début septembre, suite au non respect de cette charte par l’élu. Mais au-delà de la charte, il y a la loi. Et en particulier la loi du 17 juillet 1978 régissant la communication des documents administratifs. Qu’un élu s’arrange avec la loi, ça s’est déjà vu. Un fonctionnaire, c’est plus rare. C’est pourtant le cas de Christian Fina, DGS de l’Agglo, dont la désignation comme DGS de la Ville de Montpellier a été annoncée hier par Philippe Saurel.

Lire la suite en accès libre sur Montpellier journal.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.