Un bon chanteur

Un bon chanteur sachant chanter Doit savoir chanter sans son chien ...


Un bon chanteur sachant chanter
Doit savoir chanter sans son chien
Chaque fois qu’il cherche à chantonner
On se dit qu’il aboie pour rien
Et quand la caravane passe
Qu’il tente de décanter c’qui s’passe
Comme un héros devant sa glace
Avant que la mémoire l’efface
Sans crier gare mais de bon train
Il sait sûre l’ouïe de son chien

Il chante aussi mal que bien

Un bon chanteur sachant chanter
Doit bien choisir sans s’épancher
Dans les couleurs de ses pensées
De quoi repeindre les étés
Ravivant les amours passées
Et la chaleur des longs baisers
Les rêves aux sueurs éventées
Les chagrins de coeurs asséchés
Le bonheur à courir trempé
La faim de mémoire restaurée
Goutant les désirs assoiffés

Il chante autant le mal que le bien

Un bon chanteur sachant chanter
Doit savoir trancher et troubler
Aiguiser sa verve serein
Affuter ses vers l’air de rien
Manier sa prose comme Jourdain
Que les mots lièrent à son destin
Jouant l’Imam amoché
Moquer le quidam à la ronde
Et cirer les pistes rotondes
Du malheur n’en répandre rien
Répéter l’écho des beaux matins

Voilà pourquoi sans insister
Je persévère donc à chanter
A devenir avant d’être chassé
Un chanteur cherchant à chanter
De ça j’en serai enchanté

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.