Pour un médecin, suis-je un être humain, une pathologie, ou simplement un cafard ?

Je me suis fait virer par mon médecin qui n'a pas apprécié que je lui dise ma façon de voir sur la médecine et les médecins après une embrouille sur une erreur que j'ai faites sur son chèque d'honoraires, j'ai fait 250 euros au lieu de 25 euros et il ne s'en ait pas aperçu me disant après que je l'en informe, et de plus que c'était de ma faute,

Alors voilà, ce médecin qui m'avoir fait croire qu'il était un médecin, après m'avoir poussé insidieusement vers une opération de la prostate qui dans l'état actuel ne se justifie pas, j'ai seulement une prostate grosse avec une infection urinaire, et ce n'est pas rien une infection urinaire récurante pour laquelle "il ne me soigne pas", me disant que cela vient de ma prostate qui est trop grosse et ne permet pas à la vessie de vider complètement. https://www.lejdd.fr/Societe/Sciences/Le-business-de-la-prostate-827716

Ce qui est faut et je me suis renseigné sur le sujet, ce sont deux choses différentes ! Il attend que lorsque j'urine cela brule et me fait mal pour me faire l'aumône d'un antibiotique, sinon à 77 ans j'urine encore bien, alors pourquoi irais-je me faire raboter la prostate avec tout les risques encourues ?https://www.lejdd.fr/Societe/Sciences/Le-business-de-la-prostate-827716Bref, il ne veut plus me soigner en me priant d'aller me faire voir ailleurs ! Donc je conclue que je suis pas un être humain, mais un cafard !https://www.lejdd.fr/Societe/Sciences/Le-business-de-la-prostate-827716J'ai pas apprécié, et j'ai écrit au " chef " des médecins de cette maison de santé pour lui faire part de mon soucie, j'indique en PJ le contenue de ce courrier auquel il ne m'a pas été répondu, aucun médecin ne souhaitant se " mouiller " je suis donc bien un cafard et je peux crever comme tel ! Je précise que j'ai 77 ans et ma santé n'est pas de la première jeunesse ! Basta, ce cafard fait chier qu'il se démerde, en gros c'est la non réponse !

Bon, alors comme je suis pour la justice et le droit d'être un humain, j'ai écrit à l'ordre des médecins de Paris pour leur signaler ce fait en les priant de me répondre puisque je suis un être humain et pas un cafard...sauf si il ne réponde pas, auquel cas je saurais que je suis, nous sommes des cafards ! Bon la première lettre :

 

RoyanJacques Étoile le 18 mars 2018

5 ancienne route de Montmeyran

26800 2toile sur Rhône

 

Monsieur le docteur Leicher

Cofondateur de la maison médicale

Étoile sur Rhône

 

 

 

Docteur,

 

 

Je tenais à vous informer que, à partir d'un banal fait divers monsieur le docteur nSaleh m'a « banni » sans appel de ses patients ! Et ce malgré une infection urinaire, une prostate paresseuse, un état dépressif, une tension élevée, bref je ne suis pas en très bonne santé il faut bien le reconnaître ! Ce qui à mon avis est fort contraire à la déontologie de sa profession.

 

Voilà les faits :

J'ai par erreur fait un chèque de 250 euros donné pour le règlement de la consultation en lieu et place de 25,00 euros que monsieur Saleh aurait du tout de même pu vérifier en l'encaissant. Trois semaines après sa remise dans son cabinet, car c'est moi qui en vérifiant mon compte et mon talon de chèque m'en suis aperçu et lui en ai fait part par téléphone, monsieur Saleh m'a rétorqué que je m'étais trompé, ou la banque ?

Le chèque ayant été encaissé si je n'en faisait pas la vérification et la remarque je perdais 225 euros.

Cette clé USB que je joins est l'enregistrement des deux appels de monsieur Saleh à mon domicile vous soulignera le ton courroucé, et géné au deuxième appel disant qu'il s'était « farci » sa comptabilité ( et pourquoi ne l'a t'il pas fait dés que je l'ai informé m'accusant de m'etre trompé, c'est une étrange réaction ! )

Quoiqu'il en soit sa réaction, me semble tout de même très excessive car contrairement à ce qu'il semble dire, je n'ai « jamais insulté monsieur Saleh » bien agacé par sa demande, oui, et pour cause, mais pas insultant !

Mais je dois toutefois dire aussi que monsieur Saleh et je ne sais pourquoi, ne semblait plus guère m'apprécier ces quelques derniers temps.

Il m'a dit au cours d'une consultation devant une stagiaire qu'il n'était pas mon « dealer » car souffrant d'insomnies récurantes, je lui demandait des somnifères de Stilnox avant l'échéance d'une ordonnance ce qu'il a refusé  ! Monsieur Ferrand psychiatre à Crest hélas en retraite ne m'a jamais fait un tel refus pour une telle demande, il me connaissait bien et savait que je ne n'était pas un drogué.

Je pense à présent que ce « médecin » car c'est un médecin est d'une successibilité de collégien n'ayant guère le sens de l'humour vrai, car se débarrasser sans état d'âme d'un « malade en souffrance » en lui faisant « l’aumône » d'une ordonnance n'a pas sa place dans cette maison de santé pluri-directionnelle.Vous me connaissez depuis longtemps, à 77 ans je pense être un homme paisible et sans histoires, le peu de personnes que je connais à Étoile m'apprécient semble t'il et je ne porte tord à personne.

Il est à noter que lors de mon infection par le staphylocoque doré le docteur Saleh malgré ma forte fièvre n'a pas prescrit une analyse de sang et a attendu après plusieurs jours que la fièvre atteigne 40° pour me diriger vers les urgences ou je fus pris en charge pour deux mois, pour ce fait je ne lui en ai pas voulu malgré le retard de son diagnostique.

Je ne veux pas être celui qui vient « chouiner », je suis capable à 77 ans de trouver un autre médecin, ce qui ne sera peut-être pas facile, car dans sa décision je me sens aussi « banni » de votre maison de santé, mais je trouverais bien un médecin ailleurs qui pourra suivre ce qui me reste de vie à vivre.

Voilà une histoire bien affligeante, mais encore une foi je tenais à ce que vous en preniez connaissance.

Je vous remercie de m'avoir lu, je ne pouvais garder pour moi ce fait que je trouve indigne de la part d'un médecin, on peut toujours discuter calmement entre personnes tolérantes, civilisées d'un banal accrochage sans avoir à prendre une position sans appel, surtout lorsque l'on exerce le métier de médecin, un sacerdoce en quelque sorte, dédié au secours et à la santé des autres !

 

Veuillez je vous pris recevoir Docteur Leicher, mes salutations distinguées.

 

 

Jacques Royan

Ordre des médecins :

RoyanJacques Étoile le 29 mars 2018

5 ancienne route de Montmeyran

26800 2toile sur Rhône

04.75.60.66.95

mirmande@aol.com

 

 

 

Conseil de l'ordre des médecins de Paris.

 

 

Bonjour madame, monsieur,

 

Pour votre information, je vous adresse le double de la lettre que j'ai adressé au docteur Leicher cofondateur du centre de santé Pluri-directionnelle de (Étoile sur Rhône 26800) à propos d'un médecin qui fait parti de ce centre, le docteur Saleh qui m'a pour un fait de l'ordre du fait divers éjecté « malade d'une infection et autres » comme un chien de sa clientèle, ce qu'il risque fort de faire à d'autres malades dans le futur !

Lettre à laquelle le docteur Leicher n'a pas juger bon de me répondre, je constate donc que je ne suis « RIEN» et ne représente « RIEN » aux yeux de ce groupe de médecins et de ce corps médical. C'est dur à vivre d'être rejeté, de ne plus se sentir du monde des humains en souffrance de la part de deux médecins, mais somme toute, ce n'est pas étonnant !

À la lecture de ce courrier, et après vous être informés si vous le jugez utile, je vous laisse seuls juges de la position que vous prendrez envers ce médecin à l'égo surdimensionné qui bafoue et renie son serment d'aider toutes personnes en danger quelque soit la couleur de sa peau et sa nationalité, c'est proprement honteux, scandaleux !

 

Je souhaite quand à moi qui suis après ce rejet, très fortement perturbé moralement, par tant de « sauvagerie » de la part d'un homme de santé, d'autant que je ne suis pas en très bonne santé morale et physique vous rappelant que je viens d'avoir 77 ans !

Si vous souhaitez poursuivre et approfondir cette malheureuse affaire afin que ce médecin dans cette décision brutale qu'il a prise à mon égard, se trouvant en totale opposition avec la déontologie de sa profession et de votre ordre soit « recadré » pour son emportement sans retenue ni réflexions, alors que la profession de médecin tient plus d'un sacerdoce que d'une profession de « banquier » soucieux de son compte en banque et de l'encaissement de ses chèques d’honoraires !

Pour finir ce courrier, je souhaiterais une réponse de votre part quelque puisse en être sa teneur, mais pour le moins et contrairement au silence du docteur Leicher, afin que je puisse avoir le sentiment que je suis un être humain et non pas un « RIEN » ni un cafard !

Je vous prie d'agréer madame, monsieur, mes salutations distinguées.

 

 

 

Jacques Royan.

 

 

Une clé USB comportant les deux messages téléphoniques du docteur Saleh.

 

Je raconte cette histoire affligeante pour qu'elle puisse servir de référence, mais aussi pour que ceux qui en prendrons connaissance sachent que leurs médecins n'est qu'un "artisan plombier du corps humain" ayant fait des étude pour être diplômé plombier supérieur du corps humain, avec une liste de médocs comme caisse à outils, mais pas plus qu'un bon ingénieur ou un chercheur, alors que ces messieurs ont la fâcheuse tendance à nous considérer comme des enfants demeurés, et à se considérer comme des demis dieux de la médecine ! Au cours de ma vie, j'ai hélas pour mon plus grand malheur eu à fréquenter ce genre d'individus infréquentables pour certain, d'autres m'ont ébloui par leurs grandes sagesses, génie du contact humain, courage, compétences, humanité, "désintéressement" ! Alors soyez prudent avant de choisir celui qui risque de vous conduire par la main comme des agneaux vers l'irréparable ! Il est de bons humains comme de bons médecins ou chirurgiens, mais prudence !
Ma femme Madame Sylviane Guichardon a eue affaire le 25 novembre 2000 à deux médecins, (appelés pour une douleur dans le ventre), en fait l'un après l'autre et qui ont failli la laisser mourir d'un infarctus, diagnostiquant pour le premier une crise d'angoisse, et pour le second ne voulant pas contredire son confrère le même diagnostique ! Le troisième un "vrai médecin" appelé 48 heures plus tard a vu immédiatement que son coeur allait s'arrêter de battre...Sauvée in extremis mais pronostique vital engagé ! Et depuis son coeur est amputé d'un tiers depuis 18 ans avec comme obligation de prendre sa dose de médicament trois fois par jours et une invalidité à 100 % ( la sécu paye pour ses pseudos médecins et nous culpabilisent de son déficit ! ) ! Les deux médecins sont toujours en activités et continuent comme les autres à creuser le trou de leurs piscines et construire maisons avec le Porsche Cayenne ou le SUV Mercedes dans le garage, tout en continuant à creuser "le trou abyssal", celui de la sécurité sociale ! Ben voyons et nous sommes responsables ! Rien que mes erreurs médicales, opérations inutiles et invalidantes et celles de ma femme ont dues couter depuis18 ans et 44 ans plusieurs dizaines de millions d'euros à la sécurité sociale ! Depuis 44 ans je suis pris en charge par la sécu à cause de ces erreurs médicales, faites le compte pour les quelques millions de français qui sont soignés pour rien, ou estropiés par des " mauvais " plombiers et pour lesquels la sécu paye ! 

Dans cette affligeante histoire, Monsieur le docteur Saleh s'est conduit comme un "irresponsable" jetant comme un "rien sans intérêt, pour ne pas dire comme un chien" son patient malade, infecté, déprimé, âgé, dans une situation familiale difficile sa femme gravement malade d'une insuffisance cardiaque grave !

Ce médecin à "l'égo surdimensionné" ne mérite pas de pratiquer cette profession aux services de la santé d'êtres humains, car ne faisant preuve dans cette démarche "colérique irréfléchie" que d'une totale irresponsabilité ! et il n'a pas sa place dans cette unité de médecins avec de telle comportements de colère envers un patient, c'est totalement irresponsable ! C'est comme si en pleine guerre il fuyait par Lâcheté face aux ennemis, en abandonnant ses malades sur le champ de bataille en leurs disant "démerdez-vous" ! L'attitude lâche, irresponsable, orgueilleuse de ce "médecin" et en totale contradiction avec le serment qu'il a fait lorsqu'il est devenu médecin en jurant et faisant serment d'aider son prochain en toutes circonstances, qui qu'il soit, quelque que soit sa couleur de peau, ce jeune freluquet qui se prend pour un médecin, me fait doublement honte pour sa profession laquelle personnellement et  ainsi qu'à ma femme nous ont portée tellement de préjudices et de souffrances irréparables !

Encore une fois j'ai honte pour ce médecin, et espère qu'à la lecture de ces pages vous aurez aussi honte pour lui !  Dans un monde qui se meurt, comment cet homme peut-il encore réagir comme un sauvage de l'ère des Australopithèques, c'est parce qu'il porte encore en lui tout ses gènes d'animalités primaires, mais se croyant supérieur, de part les études de "médecines" qu'il a faites ! Mais ne le place en "aucune façons" au dessus des autres humains, sauf qu'il se sent supérieur car il est se considère comme un Dieu de la médecine, et moi un inculte médical un cafard ! Mais saura t'il inventer un logiciel informatique, traire une vache ou des chèvres, planter des salades ou des carottes...!  Que d'orgueil, que de vanité !

Aujourd'hui encore malade d'une infection urinaire, ayant besoin d'antibiotiques, je ne sais plus vers qui me tourner pour être soigné, le médecin le docteur Leicher à qui j'ai fait part de mes doléances n'a pas jugé bon de me répondre puisque je suis rien, ni le conseil de l'ordre ! Je constate en fait avec tristesse et mais aussi avec colère que je ne suis RIEN dans ce monde de brute sans pitié qui laisse "mourir des êtres humains" femmes et hommes sans domiciles dans les rues de France ! Quelle honte pour la pseudo "grandeur de la France" !

Mais n'en doutez pas, sur ce petit cailloux perdu dans un Univers d'une immensité infinie, et comme moi nous ne sommes rien, notre importance nous vient par notre naissance; par les études que nous avons pu faire si la chance a voulu que nous puissions en faire (nos parents souvent, ou seuls en travaillant) et les diplômes acquis nous procurant un travail honnête et décent. 

Ce qui n'est pas le cas pour tout ceux dont l'intelligence les emmènent  à profiter du système pseudo égalitaire avec mépris, suffisance, autoritarisme, cruauté, injustice, malhonnêteté, mais face à  cet Univers infinie ils sont, je suis, nous ne sommes rien mais eux pourrissent nos vies de gens humbles et travailleurs ! 

Alors pourquoi en ce début du 21 ème siècle et malgré les avancés scientifiques de toutes natures, certains sont restés des esprits basiques, vénal, matérialistes, obtus, bref leur vernis de la culture enlevé ils ne sont que des "Australopithèques"....?

De toutes évidences les avancées humaines se sont faites grâce à des hommes éclairés, bons, créatifs, humains.

À CE RYTHME NOUS LAISSERONS NOUS DERRIERE NOUS DANS LES SIÈCLES À VENIR QUE DÉSERT, DÉVASTATION, ET DÉSOLATION ! 

https://www.amazon.fr/proc%C3%A8s-mafia-medicale-Joachim-Schafer/dp/2921783010

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.