Jacquoulecroquand24
Abonné·e de Mediapart

23 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 nov. 2021

MACRON traverse toutes les rues de PARIS !

Les chiffres officiels du chômage sont tombés, le chômage serait revenu au niveau pré-crise Covid. C’est du moins ce que nous martèlent les médias : la crise est derrière nous, les indicateurs sont au vert, tout va bien !

Jacquoulecroquand24
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Non, le chômage n’a pas baissé !!!

La quasi intégralité du champ médiatique loue le fabuleux bilan économique de Macron et surtout se félicite de la baisse du chômage. A y regarder de plus près, le tableau est bien moins idyllique : non, contrairement à ce qu’avance la propagande gouvernementale, le chômage n’a pas baissé. Notre article désintox.

Le tour de passe-passe du gouvernement ne gardant que les chiffres de la catégorie A, oubliant les catégories B,C,D et E

Les chiffres officiels du chômage sont tombés, le chômage serait revenu au niveau pré-crise Covid. C’est du moins ce que nous martèlent les médias : la crise est derrière nous, les indicateurs sont au vert, tout va bien ! La réalité est tout autre, et quelques définitions aident à comprendre l’entourloupe.

Les chômeurs sont classés en 5 catégories : A, B, C, D et E. La catégorie A regroupe les citoyens sans emploi aucun, tenus d’accomplir « des actes positifs de recherche d’emploi, quel que soit le contrat ». La catégorie B est celle de ceux qui ont travaillé au maximum 78 heures dans le mois, et plus de 78 heures pour la catégorie C.

Selon les statistiques de Pôle Emploi, en un an, les chômeurs de catégorie A ont diminué de 10%, cependant les catégories B et C ont respectivement augmenté de 3,3 et 9,5%. De plus, les catégorie D, soit les inscrits non tenus de rechercher un emploi, qu’ils soient en formation ou en arrêt maladie, ont augmenté de 25% en un an. Enfin, les catégorie E (inscrits non tenus de rechercher un emploi car, par exemple, en contrat aidé), ont eux aussi augmenté de 12,9% en un an.

Baisse du nombre de demandeurs sans aucune activité, mais explosion des emplois précaires : seuls 8% des emplois disponibles sont des offres en CDI et au SMIC

Il y a donc certes moins de demandeurs d’emploi sans activité aucune, en revanche, les emplois précaires, formations bullshit et arrêts maladie ont explosé. Mais qu’importe la réalité, quand on peut faire mentir les chiffres à 6 mois de l’élection présidentielle, pourquoi se priver ?

Tant qu’à mentir, le gouvernement ment également sur le nombre d’emplois offerts. Histoire de taper sans vergogne sur ces feignasses d’assistés, et justifier la réforme du chômage, qui va précariser plus encore les travailleurs. Pôle Emploi arbore plus d’un million d’offres d’emploi sur son site mais, selon France Info et la CGT, 17% au moins d’entre elles seraient des doublons. Pire encore, seulement 8% sont des offres en CDI, à temps plein, rémunérées à minima au SMIC.

Cachez ces chômeurs et cette pauvreté que ce gouvernement ne saurait voir

Non content de gonfler les chiffres des offres, Pôle Emploi radie à tour de bras, le nombre de radiations administratives a explosé en un an : +65% !

Quand bien même ce chiffre d’un million d’offres eût été réel, nous déplorons 5,5 millions de citoyens privés d’emploi : le chômage est systémique.

Tandis que gouvernement et médias mainstream font mentir les chiffres du chômage (taisant au passage ceux de la délinquance financière et fiscale), les files d’attente à l’aide alimentaire ne cessent de s’allonger, les associations tirent la sonnette d’alarme : il y a urgence sociale ! En France, 4 millions de personnes ont basculé dans la pauvreté ces deux dernières années.

Mais soyons rassurés : le chômage baisse ! Vous saurez dorénavant que la propagande gouvernementale repose sur un mensonge.

Bérénice Alaterre dans L'INSOUMISSION

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale