Le combustible MOX - Plébicité par les actionnaires - L'ASN tut

Le réacteur n°3 de Fukushima fonctionne au MOX de AREVA(*)

 

http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Dossiers/La-surete-du-cycle-du-combustible/Le-combustible/Le-combustible-MOX

Le combustible MOX

Mis à jour le 02 Novembre 2009

Le combustible MOX est un combustible nucléaire à base d'oxyde mixte d'uranium et de plutonium.

 

Son utilisation dans des réacteurs nucléaires de production d'électricité a débuté à l'étranger dans les années 1970. Il est utilisé en France depuis 1987.

 

Aujourd'hui, sur les 58 réacteurs français, 20 réacteurs nucléaires d'EDF utilisent ce combustible,. En France, le combustible MOX utilise exclusivement du plutonium civil, extrait du combustible irradié.

 

Les risque liés au combustible MOX

 

La mise en oeuvre du plutonium, élément très radiotoxique et pouvant présenter des risques de criticité, nécessite des précautions particulières, notamment en termes de radioprotection des travailleurs, dans la fabrication du combustible MOX, son transport et son utilisation en réacteur.

 

Le point de vue de l'ASN

 

Le choix d'utiliser du combustible MOX dans ses réacteurs nucléaires relève de la stratégie industrielle d'EDF. L'ASN ne se prononce pas sur cette stratégie. L'ASN n'est pas opposée à la poursuite de l'utilisation de combustible MOX dans les réacteurs EDF. Elle veille, dans les autorisations qu'elle donne, à ce que toutes les précautions soient prises pour obtenir le même niveau de sûreté qu'avec le combustible nucléaire classique à base d'oxyde d'uranium. L'ASN veille à la cohérence, du point de vue de la sûreté, de la stratégie d'utilisation du combustible MOX ; en particulier, elle veille à ce que les déchets produits ne présentent pas de problème de sûreté à caractère rédhibitoire pour le futur.

 

le Trois ouvriers de la centrale de Fukushima irradiés, deux sont hospitalisés

LEMONDE.FR avec AFP | 24.03.11 | 06h44

Trois employés travaillant sur le réacteur n° 3 de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, dans le nord-est du Japon, ont été irradiés, a annoncé jeudi l'Agence japonaise de sûreté nucléaire.

 

 

(*) AREVA: Fournisseur officiel de la catastrophe Nucléaire Mondiale 2011

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.