jamesinparis
"Où l'esprit ne déracine plus mais replante et soigne, je nais. Où commence l'enfance du peuple, j'aime." René Char
Abonné·e de Mediapart

113 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 janv. 2014

Licencié pour avoir refusé de couper l’eau à des familles démunies

Comme raconte ajourd'hui le blog du Monde "Big Browser", un technicien ERDF/GrDF se trouve menacé de licenciement pour avoir refusé de couper le courant aux familles démunies : La « désobéissance civile » peut-elle avoir sa place dans le secteur privé ? Le tribunal des prud'hommes d'Avignon doit se pencher jeudi 16 janvier sur le cas d'un ex-employé de Veolia, licencié pour « refus de mettre en œuvre les fermetures de branchements faisant suite aux non-paiements des factures », un licenciement contesté.

jamesinparis
"Où l'esprit ne déracine plus mais replante et soigne, je nais. Où commence l'enfance du peuple, j'aime." René Char
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Comme raconte ajourd'hui le blog du Monde "Big Browser", un technicien ERDF/GrDF se trouve menacé de licenciement pour avoir refusé de couper le courant aux familles démunies :

La « désobéissance civile » peut-elle avoir sa place dans le secteur privé ? Le tribunal des prud'hommes d'Avignon doit se pencher jeudi 16 janvier sur le cas d'un ex-employé de Veolia, licencié pour « refus de mettre en œuvre les fermetures de branchements faisant suite aux non-paiements des factures », un licenciement contesté.

Marc, technicien au service clientèle, salarié de l'entreprise depuis vingt ans, refusait de couper l'eau à des familles qu'il estimait défavorisées. Alors que la direction de Veolia affirme qu'il s'agissait de « mauvais payeurs » et non de foyers en difficulté, le salarié récalcitrant interrogé au micro de France Bleu, raconte : « Des fois, j'arrivais chez les gens, ils n'avaient plus rien dans l'appartement. Le frigo était vide et ils avaient des enfants… »

« On n'est plus là pour faire du social, maintenant on est là pour faire de l'argent », se souvient-il s'être vu rétorquer par ses collègues. Il tente alors de « négocier » avec les clients, « oublie » de couper certains branchements, et demande à plusieurs reprises à changer de poste.

© BFMTV

Entre 2006 et 2013, Marc aurait freiné la coupure de près d'un millier de branchements d'arrivée d'eau, selon le site Basta!. « Sur sa fiche de poste, il y a cette mission [de coupure de branchements], et nous sommes une société avec des règles. On ne choisit pas les tâches qu'on a envie d'effectuer », indiquait en avril dernier un responsable de Veolia à FranceTV info.

- extrait du blog du Monde, Big Browser, du 16 janvier 2014.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Une pratique révélatrice des impasses de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot
Journal — France
Dans le Sud, le pas de deux des identitaires et du RN
À Nice, Menton et Aix-en-Provence, trois figures des identitaires se présentent aux élections législatives sous les couleurs d’Éric Zemmour. Le RN présente face à eux des transfuges de la droite et fustige leur radicalité, alors qu’ils étaient membres du parti quelques mois plus tôt.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony
Billet de blog
L'espace public, un concept « vide » ?
Comme le souligne Thierry Paquot dès l’introduction de son ouvrage, « l’espace public est un singulier dont le pluriel – les espaces publics – ne lui correspond pas. » Alors que le premier désigne grossièrement la scène du débat politique, les seconds renvoient à une multiplicité de lieux (rues, places, jardins, etc.) accessibles à tous et la plupart du temps relevant d’une propriété collective.
par Samuel PELRAS
Billet de blog
Raphaël Boutin Kuhlmann : « Les coopératives locales portent l'intérêt général »
Parti s’installer dans la Drôme en 2016, où il a fondé la coopérative foncière « Villages Vivants », Raphaël Boutin Kuhlmann est devenu une figure des nouvelles manières de faire territoire. Dans cet entretien, il revient sur la nécessité de penser autrement l’intérêt général et sur les espoirs qu’il place, face aux crises contemporaines, dans l’innovation et le lien dans les villages.
par Archipel des Alizées
Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens