Une candidate indigène aux élections présidentielles de 2018 au Mexique

Evènement historique au Mexique pour les élections présidentielles de 2018 : une candidate indigène, Maria de Jesus Patricio, surnommée Marichuy, est candidate à la présidence du Mexique.

 

Un événement politique, passé en grande partie inaperçu, est en train d'avoir lieu au Mexique en ce moment alors même que les médias dominants ont manifestement décidé de le laisser dans l'ombre : la candidature d'une femme indigène à la présidence du Mexique. 

Cette candidate, Maria de Jesus Patricio, appelée Marichuy, est la première femme indigène au Mexique et en Amérique latine, à se présenter aux élections présidentielles mexicaines qui auront lieu en juillet 2018 au Mexique. Il s'agit d'un événement historique qu'il faut souligner pour trois raisons :

-D'abord c'est une femme indigène qui se présente et qui a le courage d'affronter une classe politique "blanche" qui domine la vie politique mexicaine, dans un pays où environ 12 millions d'Indiens n'ont aucune visibilité politique. 

-Ensuite, Marichuy est féministe et défend une conception de la politique qui est anti-patriarcale dans un pays où règne une violente domination masculine à tous les échelons de la société mexicaine.

-Enfin, cette candidate indigène s'inscrit dans une conception anticapitaliste elle est soutenue par le mouvement zapatiste) du monde où il s'agit pour elle de faire en sorte que les travailleurs et les Indiens en particulier se réapproprient leur vie, leur travail, confisqués par l'Etat mexicain et les grande firmes multinationales complices de la dévastation capitaliste du pays.

Comment expliquer dès lors le mutisme des médias occidentaux, malgré un ou deux articles dans la presse grand public ? Comment expliquer que cet événement politique qui devrait intéresser tous les vrais démocrates ne fasse pas parler de lui ? Comment expliquer ce qui s'apparente à un véritable mépris pour cette femme de la part de ceux qui dominent les grands médias internationaux ? 

marichuy-guadalupe-tepeyac

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.