Lettre ouverte à Edwy Plenel

Cher Edwy Plenel,

Je serai bref et direct...Je suis un fidèle de votre fabuleux et admirable journal depuis lapremière heure et je partage toutes les valeursqu'il défend courageusement, mais je ne comprends pas le mutisme de Mediapart à l'égard de la cause animale !

Depuis sa création, il n'y a pas eu un seul article consacré à cette question ! Pas une seule information permettant de comprendre pour la dénoncer bien sûr la violence avec laquelle les animaux d'élevage ou de laboratoire sont traités pour le seul intérêt des humains ! Pas un seul compte-rendu de livre offrant la possibilité de prendre ce recul tant nécessaire pour envisager les causes de la violence à l'origine d'une immense souffrance animale ! Pas un mot sur cette action en courslancée par quelques citoyens européens, nommée initiative citoyenne européenne, visant à obtenir de la comission européenne qu'elle étudie les textes règlementant l'expérimentation animale en vue d'abolir celle-ci du territoire européen dans les années à venir !

Autrement dit, Mediapart est un désert intellectuel pour la cause animale et cela m'inquiète d'autant plus que cette cause n'est pas séparable de la défense de certaines valeurs partagées par votre journal : vérité, respect, démocratie, dignité...Comme si pour vous seuls les humains avaient droit àces valeurs qui honorent encore un peu nos démocraties !  Disons les choses clairement : Mediapart est le journal le plus spéciste que je connaisse et cela me désole profondément !

Une question donc pour terminer : est-ce un désintérêt profond pour la question animale qui est à l'origine de cette ignorance crasse de la par de votre journal ou bien plus tragiquement la conviction délibérée que les animaux ne méritent pas de faire partiede la communauté morale et politique inventée par les cruels humains que nous sommes ?

Cher Edwy Plenel, j'aimerais comprendre !

Bien cordialement à vous

jaquis

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.