Quand l'institution judiciaire viole ouvertement la justice !

Les dernières importantes décisions de justice prouvent que l'institution judiciaire viole la valeur de justice : en effet, en quelques jours, elle a usé de son pouvoir pour interdire à deux importants lanceurs d'alerte, Mediapart et l'association de protection et de défense des animaux, L.214, d'informer en toute liberté les citoyens de ce qui se passe tant dans les liens non déclarés entre les affaires et la politique que dans les entreprises agro-alimentaires qui violent les règles élémentaires du bien être animal.

L'institution judiciaire vient donc d'interdire à L.214 de diffuser sur les réseaux sociaux des images provenant de deux élevages intensifs de poulets, images tournées par des employés de ces mêmes entreprises ne supportant plus la violence infligée à ces animaux destinés aux abattoirs pour être consommés ensuite.

Autrement dit, cette même justice  empêche une association de défense animale de faire normalement son travail d'information comme elle a empêchera dorénavant Mediapart d'informer ses lecteurs sur l'affaire Bettancourt !

Ces  deux décision sont tout simplement inaccepatbles dans une démocratie qui doit vivre de l'existence des lanceurs d'alerte, quels que soient les domaines en question, ici la politique, là la protection animale. Aucune différence ni du point de vue juridique ni du point de vue éthique !

Je propose donc à L 214 de me donner les images de ces deux élevages intensifs et de les mettre sur mon blog hébérgé par Mediapart, dernier rempart de notre moribonde démocratie...

jaquis

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.