Quand la presse belge dénigre les artistes belges

La reconnaissance de la musique d'un film documentaire CINEMA, est la confirmation que certains producteurs et réalisateurs " sérieux " ne négligent aucun aspect d'un film : l'image, le son, la musique, le montage…rien n'est laissé au hasard. Mais c'est aussi un message fort au royaume obscur d'une presse écrite et audiovisuelle BELGE dédaigneuse, hautaine, au bord du vomi quand il s'agit de prononcer ou de citer un documentaire, voire un film belge, beurk, pouah…à l'image d'un Hugues Dayez, un petit frustré de la réalisation et qui se cache derrière ses lunettes pour descendre à la moindre occasion le moindre petit ou grand film belge. Des films, qui au passage, sont reconnus mondialement, reçus en grande pompe dans les plus grands festivals…et font la fierté du cinéma belge.

Je salue le témoignage de Guillaume Senez qui déclare, à juste titre, avoir eu une seule télé " LCR " exactement comme nous, heureusement que tu es là David Courier. Notre film Au Temps où les Arabes Dansaient / When Arabs Danced circule et continue de circuler depuis avril 2018 avec des prix et des sélections prestigieuses, je suis fier de l'écrire, de le dire, pour mon équipe et mes artistes, pour nos 5 ANS d'un putain de boulot de dingue, de trime… mais au final, malgré une presse étrangère unanime, aucun foutu organe de presse belge n'a daigné descendre de son piédestal, de mettre sa main dans le cambouis, de relayer nos combats, nos messages, parce que dans Au Temps où les Arabes Dansaient / When Arabs Danced il s'agit d'Éducation, de culture, d'une urgence. Pourtant, pourtant, ces émissions ciné consacrent du temps et l'argent du contribuable à mettre en avant le cinéma américain ou français, j'ai même vu toute une émission spéciale vantée les pouvoirs surnaturelles de Messmer l'Hypersensoriel. Bravo les gars, bravo!!! Comme si eux, ont besoin du petit journaliste belge pour faire du chiffre? Par contre nous, OUI. Surtout quand la première urgence est de subsister dans les salles...pourtant Wallonie Bruxelles Images Wallonie Image Production, CINEVOX - le cinéma vu par les Belges, @cinergie, étaient et sont toujours là, constamment à informer, à publier, à faire des putains de communiqués de presse…qui sont au passage très rarement liker (jalousie, jalousie)

" Vous ne pouvez pas dire que vous n'avez rien entendu " Tellement ciné " ? " Il m' a fallu attendre la sortie flamande de mon film pour enfin avoir quelques articles francophones. Côté flamand le JOB has been done. Chapeau et merci les gars.

Depuis quelques mois, je crie au fond d'un puits " Hé les gars, aidez-nous, il y'a urgence là, il s'agit d'éducation, de culture, du vivre ensemble !!! " J'ai même invité des journalistes à venir observer l'ampleur des dégâts, à ce qui nous pend au nez, des " Allah a dit que la danse, la musique est Haram et on ne discute pas ce que Allah a dit. fin des débats".

Nous avons au programme avec Cinema Galeries et cinéma Palace plus de 280 séances gratuites pour les écoles !!! Gratuites, VOUS ENTENDEZ !!!!. Une première en Belgique, mais personne n'en parle, walou, rien, nada. Nous avons même réussi à organiser une séance spéciale avec les profs, les éducateurs, les psy...au cinéma Palace il y'a quelques jours. Alors "Presse" Arrête tes copinages " Je te donne, tu me donnes, je te publie, tu m'invites pour faire le beau et la belle devant un panneau publicitaire et on garde le cap, le reste on en a rien à foutre.

Mesdames et Messieurs de la presse, faites votre boulot BORDEL ! Le cinéma belge et l'Art ont besoin de vous.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.