« AU TEMPS OÙ LES ARABES DANSAIENT » CENSURE AU PAYS DE HAN

Quand l’Ambassade du Royaume du Maroc à Seoul se pare du costume intégriste et s'érige en censeur, en légaliste au nom de la morale et de la foi !

TEASER WHEN ARABS DANCED

AU TEMPS OÙ LES ARABES DANSAIENT © Jawad Rhalib AU TEMPS OÙ LES ARABES DANSAIENT © Jawad Rhalib

 « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai pour que vous puissiez le dire» Voltaire

Depuis la sortie de mon film “Au temps où les arabes dansaient” j’ai dû faire face a une série de censures venant de pays arabo-musulmans. Je n’ai jamais contesté ou même évoqué cette censure car j’estime que c'est le droit de ces pays de refuser de montrer un film considéré (par eux-mêmes) comme « polémique » sur leurs « propres terres » à l’adresse de leurs spectateurs. Mais aujourd’hui, la censure et l’interdiction s’étendent en dehors des territoires en question. Il y a quelques mois, nous avons conclu un accord avec l’« Arab Film Festival » en Corée du Sud pour une série de projections à Seoul et à Busan avec une série de rencontres avec le public. Le but étant de faire connaître le film au public Sud-Coréen et de décrocher un accord de distribution et de diffusion sur ce territoire. Mais voilà que le 5 avril mon film a été déprogrammé, sous pression de quelques Ambassades des pays arabo-musulmans avec à leur tête l’ambassade du Maroc à Séoul qui s’est érigée en porte drapeau de la censure. La présence d’une scène de nu dans le film dérange ces arabo-musulmans et l’Ambassade du Maroc à menacé le festival de représailles s’ils projettent le film. Pour preuve, je vous invite à lire nos échanges avec les programmateurs, qui au passage ont démissionné le 8 avril pour marquer leur protestation.

Il est hors de question d’enfermer les femmes dans une cuisine, les enterrer sous une burqa ou un niqab, emmurer et isoler les homosexuels, bannir nos libertés d’expression, autocensurer notre cinéma, notre littérature, nos créations…pour ne pas heurter les sensibilités malsaines de ces « pauvres » fous d’Allah. Hors de question de revenir en arrière, au « Salaf » pour faire plaisir, pour caresser dans le sens du poil, pour ne pas choquer ces arriérés de salafistes, d’obscurantistes, de rétrogrades et leurs alliés «les politiquement correct(e)s». Et si vraiment une danse, un concert, un film, un dessin, un livre, un article froissent votre susceptibilité, vous qui êtes minoritaires, il nous reste notre liberté de recourir à nos caméras, à nos voix, à nos coups de crayons pour résister à vos menaces, à vos poignards. Si Allah est omnipotent et miséricordieux, je ne vois pas en quoi un film, un livre, un article, une réflexion… pourraient offenser le « tout-puissant » ? Oui mais voilà que l’Occident est devenu « gentiment », peu à peu, résignation après résignation, démission après démission, faiblesse après faiblesse, un monde soumis à une horde de sauvages sans foi ni loi, qui au nom d'Allah tue sous le regard incompétent de nos dirigeants !

« l’Occident pays de la liberté d’expression » c’est FINI ! Bye Bye liberté d’expression, de création, liberté tout court. Le principe du jeu consiste donc à réprimer la voix de la raison, la parole de ceux qui font face, qui résistent au politiquement correct. Je pensais que la censure était une marque déposée par des dictatures-religieuses, mais elle bat son plein en Occident, dans des pays qui se sont longtemps battus contre la censure dictatoriale.

Je pensais que la censure portait une longue barbe, qu’elle s’habillait en «  tenue rigoriste », mais elle se rase de près et elle porte un costume cravate.

Je pensais que les traditionalistes sévissent uniquement dans les pays arabo-musulmans, mais ça c’était AVANT ! Aujourd’hui, ils cherchent à confiner la création à un « art propre » (moralement acceptable) et à promouvoir des idées intégristes qui se propagent telle des sangsues ici et ailleurs. Les fondamentalistes font la pluie et le beau temps sur la classification des œuvres, celles qui sont acceptables au regard de la morale et ceux qui sont « Haram » (illicite).

Les programmateurs de l’«Arab Film Festival » en Corée du Sud (http://fest.korea-arab.org/en/filmfestival/program.php) ont démissionné en signe de protestation.

Messieurs de l’Ambassade du Maroc et des autres Ambassades arabe-musulmane à Seoul, ne prenez pas la vie trop au sérieux, VOUS ÊTES MINORITAIRE. VOUS NE SORTIREZ PAS VAINQUEUR !

L’Art finira par triompher.

Jawad Rhalib

Auteur-Réalisteur

Au temps où les arabes dansaient. 

 

Nos quelques échanges avec les programmateurs :

program.araff@gmail.com

Rép : [Arab Film Festival in Korea] Film Invitation_When Arabs Danced

A rrprods.eu

5 avril 2019 à 11:25

Dear Kristin,

Hi. I'm so sorry for delay respond. I have to tell you the news which is very angry and sad. We have issue with some Arab embassies. One of them, we got request from Embassy of the Kingdom of Morocco in Korea. They told us that "When Arab Danced" contains man's nude scenes and Iran-related content, so we can't play it. Also the Festival organizer, Korea-Arab Society told us that we have no choice but to accept this. Me and the festival staff protested against the censorship.  But we've just finished meeting with the organizer Korea-Arab Society about " When Arab Danced" and we haven't been able to save the film. And now we, all staff are discussing to resign from this festival.  I am sure that " When Arab Danced" delivers a very important and good image to audiences around the world. The film is filled with passionate scenes to protect the value of culture & art in true life. I am very sad that Korean audience can't watch this lively film and I'm angry at those who have made the wrong situation. I'm so sorry to you who have been to connect with us. I'll discard the data we have already got to you so as not to be exposed illegally. Please let me know if you have any additional requirements.

I look forward to hearing from you. 

Kind regards,

...

..., Programmer, Arab Film Festival (in Korea)

=====================================================

230, 2F, 10, Baekbeom-ro, Mapo-gu, Seoul, 04100, Republic of Korea

Mobile +82 10 2975 6780

Email program@korea-arab.org, program.araff@gmail.com

Web http://fest.korea-arab.org/en/

 

program.araff@gmail.com

Rép : [Arab Film Festival in Korea] Film Invitation_When Arabs Danced

A @rrprods.eu

9 avril 2019 à 09:08

Dear Kristin, 

All staff including me conveyed to resign from the festival(the host organizer Korea-Arab Society) on April 8.  As I sent you an email last Friday, I had delivered your message to the KAS.  From now on, the senior manager of the host organization, Joohye Park will arrange it. If you have any questions about the situation, please ask her through the e-mail(jhpark@korea-arab.org). 

Again, I am very sorry for you about this situation. 

Best Wishes, 

...

...,Programmer, Arab Film Festival (in Korea)

=====================================================

230, 2F, 10, Baekbeom-ro, Mapo-gu, Seoul, 04100, Republic of Korea

Mobile +82 10 2975 6780

Email program@korea-arab.org, program.araff@gmail.com

Web http://fest.korea-arab.org/en/

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.