le feuilleton benallah

lers mystères du Chateau

Minuit:une ombre glisse dans la cour de l'Elysée.Il pleut.L'homme dérape sur le gravier et se prend une gamelle.Un garde accourt.L'homme,couvert de sang murmure  dans un souffle:"j'ai des révélations à faire dans l'affaire..".un  coup de feu claque.

Nous ne connaitrons jamais cela dans l'affaire qui nous occupe.

Vaseline et portes rembourrées ,boeuf sur la langue.

Un mot seulement:la justice est bonne fille de ne pas encore avoir mis fin à cette comédie obscène.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.